ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Evidence Based Practice

10 erreurs fréquentes quand on interprète des essais cliniques (1/10)

Rédigé par le Mercredi 9 Décembre 2015



The Conversation - UK
The Conversation - UK
Un peu d’autocritique n’a jamais fait de mal à personne. Si vous lisez des essais cliniques et si vous tentez d’interpréter leurs résultats, les expliquer à des confrères ou les transposer à votre pratique de terrain, il faut veiller à ne pas tomber dans quelques pièges classiques récapitulés sur le blog the Conversation. Vous pouvez être certain d’avoir commis au moins une fois une des 10 boulettes répertoriées dans les notes qui vont suivre : 10 erreurs en 10 semaines sur ActuKiné : en voiture !!!



Boulette n°1 : "Mais bon sang, il ne s’agit que d’UNE SEULE étude!"

Et voilà! Vous venez de tomber sur une étude passionnante qui montre que les castors lapons sont hermaphrodites*. Vous vous empressez naturellement d’appeler vos parents pour leur annoncer la nouvelle. Si votre maman avoue être un peu dépassée (elle n’a fréquenté les scouts que quelques mois dans sa jeunesse), votre père est en revanche un bon spécialiste du monde des castoridés ; il n’a jamais entendu parler d’un tel fait et vous demande de lui apporter des preuves**. Pour ne pas passer pour un ignare, vous faites un tour de la littérature animalière sur votre moteur préféré ODIL (l’Observatoire Danois des Individus Lobotomisés). Stupeur : vous découvrez qu’aucune autre étude n’arrive à la même conclusion : le castor (lapon ou pas) est un animal chiant à mourir qui copule comme tout le monde. Vous fondez en larmes devant votre papa qui a toujours raison (j’espère que tu liras un jour ces lignes H.).


Sans ODIL, sans votre papa et en ne connaissant strictement rien aux castors, vous auriez pu commettre une sacrée boulette en pensant que les castors lapons étaient bel et bien hermaphrodites. Par accident, vous auriez fait ce qu’on nomme une erreur d’exception (« exception fallacy ») . En clair, vous auriez généralisé les résultats d’une étude sur un castor (étude, il est vrai, un peu douteuse…) à l’ensemble des castors lapons voir pire, à tous les castors. Si vous l’aviez fait volontairement, c’était encore plus grave (en science, l’équivalent d’un homicide avec préméditation) : vous auriez fait ce que les anglo-saxons appellent un cherry-picking. Le "picorage" aussi nommé biais de sélection est un vilain défaut qui vous fait chercher, trouver et mettre en avant l’étude qui va dans votre sens en oubliant… la centaine d’autres qui disent l’inverse et sont de plus mieux construites sur le plan méthodologique!


Notez au passage que l’inverse de l’erreur d’exception est nommé erreur écologique (« ecological fallacy ») où vous attribuez à un castor les résultats d’une expérience sur un groupe de castors. Ainsi, si une étude internationale montrait que les castors ont (en moyenne) 4 compagnes dans leur vie, vous auriez tort de penser que le castor que vous venez de croiser au supermarché ne peut pas fêter son 11ème remariage (le troisième ne comptant pas puisqu’il s’était remis avec la même castorette).


Pour les plus méfiants d’entre vous qui ne voient pas comment croiser un castor en faisant ses courses, voici un exemple un peu plus sérieux : les « anti-vaccins » vous citeront fréquemment l’étude de Wakefield (retirée mais encore faut-il le savoir ou au moins faire semblant de ne pas le savoir ) sur le ROR (Rougeole-Oreillons-Rubéole) qui causerait l’autisme … malgré la réponse unanime de la communauté scientifique


COMMANDEMENT N°1 : plusieurs études qui montrent un même résultat valent toujours mieux qu’une seule ! = prière de vous abstenir d’affirmer quoi que ce soit en ne citant que l’étude qui vous arrange alors que 200 autres montrent le contraire…

* Cabussones Y. We have just found a lapp beaver in a strange sexual position. 2015. The Journal of Beaver’s Behaviors. June, 33, p456.457.

**NB : aucun animal n’a été mal traité durant cette note 


Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 1616 fois


1.Posté par Nicolas Bellot le 09/12/2015 14:06 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tres interessant, merci pour l'article.
Et l'exemple des castors est tres parlant !

2.Posté par Alexis le 09/12/2015 14:15 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Excellente idée cette série d'article !
Je ne pensais pas que la sexualité des castors était aussi passionnante !

3.Posté par ABH le 09/12/2015 14:28 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Justement, est-ce qu'il y a des formations à la lecture d'article ? J'appliquedeux trois règles picorées par ci et par là et essaye d'utiliser mon bon sens mais il y a forcément des choses qui m'échappent et d'autres choses que je ne veux pas voir.

4.Posté par Yannick Barde-Cabusson le 09/12/2015 15:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour ABH. Oui il existe pas mal de formations, ouvrages, sites pour développer sa lecture critique. Il faudra qu'on prévoit une note pour répertorier tout cela. En attendant et pour commencer : http://tutoriel.fr.cochrane.org/fr/fiches-de-lecture-critique
Bonne lecture

5.Posté par Frédéric le 09/12/2015 20:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour

Très interessant comme billet, et comme idée de thème pour faire progresser dans l'analyse critique.
Je me permets de poser une question, donc je n'ai pas tout à fait la réponse, et c'est surtout mon défaut de critiquer ou dit en terme scientifique, mon mode gros c** :
Imaginons que l'étude que vous venez de trouver est une étude de grade A, bien menée, randomisée, en "aveugle", sans perte de vue, sur des centaines de patients, avec un score de 11/10 sur l'échelle de PEDro, voir 13/5 sur l'échelle d'Actukiné.
Mais cette étude va complète à l'encontre de toutes les autres études, disons une 67aine, moins bien meneés, avec beaucoup de case report.

On est d'accord sur le fait que ce sont les études bien menées qui prévalent sur le nombre d'étude moins bien menées. Ce qui est d'ailleurs précisé dans les méta analyses et revues systématiques.
Mias je suis d'accord que si on est au courant que de la nouvelle étude, qu'on la généralise sans qu'on connaisse ce qu'en dit vraiment le reste de la littérature, il y a un gros risque de biais de sélection

En tout cas merci pour ces articles

Bisous !

6.Posté par Yannick Barde-Cabusson le 09/12/2015 21:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Aaaahhhh ! Bien vu Frédéric : effectivement ce billet ne mentionne pas de critère qualitatif concernant les études à comparer. Vous avez raison la qualité doit primer sur la quantité. Dans votre exemple cependant, il y aurait peut être un doute à avoir malgré la qualité de l'étude sur la possibilité de trucage de l'étude (l'effet que j’appellerai volontiers "trop beau pour être vrai" ?). Pour les enseignants en IFMK, un bon cas d'analyse critique pour les étudiants serait de travailler sur l'essai anglo-scandinave de 2013 sur le traitement de la lombalgie par antibiotiques : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23404353
Du taff en perspective ! Bonne soirée !

7.Posté par Fred S le 09/12/2015 23:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci Yannick,
belle initiative que de développer ce thème pour améliorer le sens critique à la lecture d'articles. Pour ceux que cela intéresse, je vous conseille de visionner une formation organisée par la SOFCOT sur le thème "Analyse Critique d'Article" : http://www.fmcevent.com/sofcot/agenda_differe.html
C'est accessible gratuitement en différé, même aux kinés ! mais attention si l'on donne trop de moyens aux kinésithérapeutes pour qu'ils sachent lire un article ils risquent de devenir intelligents...
PS : vous remarquerez l'utilisation dans cette formation des anglicismes "reviewer" pour "relecteur", "un gold standard" pour une donnée qui "fait référence" "l'impact factor"...à croire que la langue de Shakspeare est plus riche que celle de Molière

8.Posté par Gael PIETTE le 10/12/2015 10:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

9.Posté par Corentin le 10/12/2015 11:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour ce qui est de cours sur la lecture critique d'articles, c'était une partie du mooc d'harvard d'intro aux statistiques disponible sur la plateforme edX. C'était bien fait.
D'ailleurs ils présentaient l'erreur écologique d'une façon qui me parle plus (même si c'est strictement ce que tu as décrit Yannick), avec l'exemple suivant : les populations qui mangent bcp de chocolat ont plus d'individus recevant des prix Nobels (la corrélation était très jolie à voir), mais ça ne vaut pas à l'échelle d'un individu : ça ne prouve pas qu'un Nobel est forcément mangeur de chocolat, ou qu'on augmente ses chances de Nobel en mangeant du chocolat (dommage, avec les cadeaux des patients, j'avais mes chances).
Merci pour cet article et ceux qui suivront !!

10.Posté par Abel le 10/12/2015 11:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dans le thème, presque aussi marrant que Yannick, malgré l'accent :

[url=http://lepharmachien.com/etude-clinique/]Le pharmachien[/url]

11.Posté par Stephan le 12/12/2015 11:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ABH, si tu recherche une formation a la lecture critique tu as entre autres le DU d'Interprétation des Essais Thérapeutiques de Lyon qui est tres intéressant.
Stephan

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base