ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Evidence Based Practice

10 erreurs fréquentes quand on interprète des essais cliniques (2/10)

Rédigé par le Lundi 14 Décembre 2015



The Conversation - UK
The Conversation - UK
Un peu d’autocritique n’a jamais fait de mal à personne. Si vous lisez des essais cliniques et si vous tentez d’interpréter leurs résultats, les expliquer à des confrères ou les transposer à votre pratique de terrain, il faut veiller à ne pas tomber dans quelques pièges classiques récapitulés sur le blog the Conversation. Vous pouvez être certain d’avoir commis au moins une fois une des 10 boulettes répertoriées dans les notes qui vont suivre : 10 erreurs en 10 semaines sur ActuKiné : en voiture !!!

Boulette n°2 : "(statistiquement) significatif ne veut pas dire important !"

Mr METLAMOILA est voyant, astrologue, médium, apiculteur et magnétiseur à mi-temps depuis son plus jeune âge (celui qui est indiqué sur sa carte d’identité). Dans son cabinet, les miracles se succèdent : retour de l’être aimé, départ de l’être détesté, aller-retour de l’être hésitant, amaigrissement (y compris du portefeuille) et bien entendu (je vous vois arriver bande de petits pervers narcissiques !) allongement du kiki (je ne parle pas du jouet pour enfant). Il a depuis longtemps une passion pour la Science et se targue d’avoir participé à un essai contrôlé randomisé prouvant l’efficacité de sa technique*.

Dans cette étude, vous lisez effectivement que trois groupes ont bien été comparés : contrôle, placebo et méthode Metlamoila©. Le critère de mesure principal est la mesure de l’allongement du kiki par kikimètre (un dispositif laser mis au point par la NASA dans les années 60 pour tirer à la courte paille quel astronaute on envoyait dans l’espace pour un crash test expérimental). Sans appel, la méthode manuelle du marabout montre un allongement statistiquement significatif sur les groupes placebo (p<0.002) et contrôle (p<0.003).

Alors que vous portiez la main à la poche (550 euros la séance payable d'avance avec "rallonge" possible) et le kiki sur la table, votre regard se pose sur une partie de l’article où il est écrit "taille d’effet". A cet endroit est mentionné un chiffre qui vous semble d’un seul coup bien minuscule : 0.047mm. Il semble donc que la méthode rallonge la chose mais pas vraiment autant que ce que vous escomptiez. Armé de votre kiki et de votre couteau, vous bondissez hors du cabinet de toilette de ce marabout en jurant de ne plus vous y faire prendre (le magnétiseur avait déjà entamé son travail manuel sans vous avertir !).

Les effets d’une technique peuvent parfois être à la fois statistiquement significatifs et cliniquement inutiles. Les associations (comme les corrélations ) sont parfaites pour tomber sous le coup de cette boulette, en particulier lorsque les études ont un nombre de participants important.

Un exemple moins poétique :
Une étude comprenant 22 000 sujets a trouvé une association significative (p <0,00001) entre prise d’aspirine régulière et prévention des infarctus du myocarde. Cependant, la taille d’effet était minuscule : la différence, en termes de probabilité, de faire un infarctus du myocarde entre les individus consommant de l'aspirine tous les jours et ceux qui n’en consommaient pas était de 0.77% ; autant dire pas grand-chose et avec les risques d’effets secondaires liés à une telle consommation.


COMMANDEMENT N°2 : assurez-vous que la taille des effets de ladite technique soit bien quantifiée et qu’elle en vaille la peine !

* Metlamoila O. Effects of dubious manual therapy on the lengthening of Kiki : a randomised controlled trial. Cock and Cook, 69, p169-269.

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 1533 fois


1.Posté par Seb le 14/12/2015 13:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'adore!

2.Posté par Julien LOUIS le 14/12/2015 13:57 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci pour l humour! !! au top.

3.Posté par Lucie le 14/12/2015 22:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Wooo jamais les statistiques ne m'ont paru aussi aisée à comprendre, merci Yannick, j'ai bien ri !

4.Posté par riera le 15/12/2015 14:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
les statistiques, on leur fait dire ce que l'on veut; Dans une entreprise de 101 personnes comprenant 100 hommes et une femme. La femme épouse un homme de l'entreprise; 1% des hommes a épousé 100 % des femmes. IL doit avoir un sacré harem.
Bravo pour l'humour et la pertinence.

5.Posté par andrew le 15/12/2015 17:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On reconnait statistiquement l' " humour typiquement kiné " dans cet article !

6.Posté par Jacky OTERO le 18/12/2015 08:10 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Magnifique !

Continue comme ça, on va tous progresser en rigolant.

Merci

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base