ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Musculo-squelettique

9 vérités sur les tendinopathies que vous DEVEZ savoir

Rédigé par Thibault DESJARDINS le Jeudi 6 Octobre 2016



Neuf vérités sur les tendinopathies que vous DEVEZ savoir selon Peter Malliaras, physiothérapeute et chercheur australien spécialisé dans les tendinopathies.
Il tient un site internet.tendinopathyrehab.com sur sa spécialité qu'il met à jour toutes les 2 semaines (www.tendinopathyrehab.com)


Il y a beaucoup de choses que nous ne savons pas à propos des tendinopathies, mais il y a certaines vérités inaliénables que vous devez savoir en tant que clinicien et patient. (Les références ci-dessous fournissent une preuve).



1: Les tendinopathies ne s'améliorent pas avec le repos :

La douleur peut s'arranger, mais le retour à l'activité est souvent douloureux à nouveau parce que le repos ne fait rien pour augmenter la tolérance à la charge sur le tendon.



2: Bien qu'il y ait certaines cellules biochimiques et inflammatoires impliquées dans la tendinopathie, il n'est pas considéré comme une réponse inflammatoire classique :

Des anti-inflammatoires peuvent aider si vous avez des niveaux de douleur très élevés, mais nous ne savons pas quel effet ils ont sur ces mêmes cellules et sur la pathologie.



3: La tendinopathie peut être causée par de nombreux facteurs de risque différents :

Le principal facteur est un changement soudain dans certaines activités - ces activités comprennent:
1) celles qui exigent que le tendon peut stocker de l'énergie (à savoir marcher, courir, sauter), et
2) les charges qui compriment le tendon.
Certaines personnes sont prédisposées à cause de la biomécanique (par exemple la faible capacité musculaire ou l'endurance) ou des facteurs systémiques (par exemple l'âge, la ménopause, le taux de cholestérol élevé, une sensibilité accrue à la douleur, etc.).
Les personnes prédisposées peuvent développer des douleurs au tendon avec des changements, même subtils dans leur activité.



4: L'exercice est le traitement qui a le plus de données probantes pour la tendinopathie :

L
es tendons doivent être chargés progressivement afin qu'ils puissent développer une plus grande tolérance aux charges qu'un individu doit supporter dans leur vie au jour le jour. Dans une grande majorité des cas (mais pas tous) la tendinopathie ne va pas s'améliorer sans ce stimulus de charge vitale.



5: La modification de la charge est importante dans le régulation de la douleur au tendon :

Cela implique souvent la réduction (au moins à court terme) de la charge abusive du tendon qui implique le stockage d'énergie et la compression.



6: La pathologie visible en imagerie ne correspond pas à la douleur :

La pathologie est fréquente chez les personnes sans douleur. Aussi, si vous avez déjà dit à un patient : vous avez une «pathologie grave», cela ne signifie pas nécessairement que vous ne pourrez obtenir un meilleur ou un moins bon résultat. En outre, nous savons que, même avec le meilleur traitement intentionné (exercice, injections, etc.), la pathologie est peu probable à inverser dans la plupart des cas. Par conséquent, la plupart des traitements sont ciblés sur l'amélioration de la douleur et de la fonction, plutôt que la guérison des tissus, bien que ce soit encore pris en considération.



7: La tendinopathie est rarement améliorée sur le long terme avec des traitements passifs tels que des massages, des ultrasons thérapeutiques, les injections, la thérapie par ondes de choc, etc... :

L'exercice est souvent l'ingrédient vital et les traitements passifs ne sont que des adjonctions. Des injections multiples, en particulier, doivent être évités, car cela est souvent associée à un mauvais pronostic.



8: L'exercice doit être individualisé :

Ceci est basé sur la douleur et la fonction de chaque individu. Il devrait y avoir une augmentation progressive de la charge pour permettre la restauration de la fonction, tout en respectant la douleur.



9: la tendinopathie répond très lentement à l'exercice :

Vous devez avoir de la patience, veiller à ce que l'exercice soit correct, être progressif de manière appropriée, et essayer de résister à la tentation commune d'accepter des «raccourcis» comme les injections ou la chirurgie. Il n'y a souvent pas de raccourcis.


Noter que ce sont des principes généraux et il y a des cas où les adjonctions, y compris les injections et la chirurgie sont très appropriés dans la gestion des tendinopathies.

Références bibliographiques :

Abate M, Gravare-Silbernagel K, Siljeholm C, et al.: Pathogenesis of tendinopathies: inflammation or degeneration? Arthritis Research and Therapy. 2009, 11:235.

Cook J, Purdam C: Is compressive load a factor in the development of tendinopathy? British Journal of Sports Medicine. 2012, 46:163-168.

Littlewood C, Malliaras P, Bateman M, et al.: The central nervous system–An additional consideration in ‘rotator cuff tendinopathy’and a potential basis for understanding response to loaded therapeutic exercise. Manual therapy. 2013.

Malliaras P, Barton CJ, Reeves ND, Langberg H: Achilles and Patellar Tendinopathy Loading Programmes. Sports Medicine. 2013:1-20.


  Article soumis le 4.10.16. Mis en forme et publié le 6.10.16  

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 9270 fois


1.Posté par Marc Lecointe le 06/10/2016 10:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une fois de plus le grand oublié, j'ai nommé le ... SNC.

2.Posté par jerome riera le 06/10/2016 13:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Marc,
Si il y’a des preuves que différents choses se passent au niveau du SNC [1-5]. Le phénomène de sensibilisation centrale semble être présent principalement au niveau des membres supérieurs [4] [6]. Pour les membres inférieurs il n’y a actuellement pas de preuve évidente [6] [7]. Par ailleurs, les pistes actuelles pour moduler ces paramètres centraux passent aussi par de la mise en charge [8].

1. Ngomo, S., et al., Alterations in central motor representation increase over time in individuals with rotator cuff tendinopathy. Clin Neurophysiol, 2015. 126(2): p. 365-71.
2. Tompra, N., J.H. van Dieen, and M.W. Coppieters, Central pain processing is altered in people with Achilles tendinopathy. Br J Sports Med, 2016. 50(16): p. 1004-7.
3. Schabrun, S.M., et al., Novel adaptations in motor cortical maps: the relation to persistent elbow pain. Med Sci Sports Exerc, 2015. 47(4): p. 681-90.
4. Littlewood, C., et al., The central nervous system--an additional consideration in 'rotator cuff tendinopathy' and a potential basis for understanding response to loaded therapeutic exercise. Man Ther, 2013. 18(6): p. 468-72.
5. Rio, E., et al., The pain of tendinopathy: physiological or pathophysiological? Sports Med, 2014. 44(1): p. 9-23.
6. Plinsinga, M.L., et al., Evidence of Nervous System Sensitization in Commonly Presenting and Persistent Painful Tendinopathies: A Systematic Review. J Orthop Sports Phys Ther, 2015. 45(11): p. 864-75.
7. Cook, J.L., et al., Revisiting the continuum model of tendon pathology: what is its merit in clinical practice and research? Br J Sports Med, 2016. 50(19): p. 1187-91.
8. Rio, E., et al., Tendon neuroplastic training: changing the way we think about tendon rehabilitation: a narrative review. Br J Sports Med, 2016. 50(4): p. 209-15.


3.Posté par Jacky OTERO le 08/10/2016 13:43 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo : exactement ce qu'il nous faut pour informer correctement nos patients sur ce qui est non ou pas.... Ce qu'il faut faire et éviter. E
Merci

4.Posté par Eugénie Baudoin le 09/10/2016 13:04 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci pour cet article. Il me permettra d''améliorer ma prise en charge, pour que mes patients aient du résultat je pense.

5.Posté par Luc MORFIN le 18/10/2016 16:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Effectivement simple clair et efficace pour nos patients, mais ce serait bien aussi pour de nombreux médecins (notamment les AINS)...

6.Posté par Serge GOUTAUDIER le 18/10/2016 20:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
je reviens sur l'origine ou le lien épicondylagie / SNC. Dans la pratique de kiné, on fait quoi avec une douleur d'origine centrale dans un cas de tendinopathie coude et poignet ?
Sinon l'article est très intéressant. Bravo

7.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 19/10/2016 07:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une prise en charge liant la communication non-verbale manuelle à un discours rassurant et positif : les avantages statistiquement significatifs des traitements physiques peuvent devenir cliniquement significatifs si le discours accompagne le geste].

Weber C et al. Efficacy of physical therapy for the treatment of lateral epicondylitis: a meta-analysis. BMC Musculoskelet Disord. 2015 Aug 25;16(1):223

Accès gratuit à l’article

8.Posté par pierre montes le 28/10/2016 15:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est bien peu d'honneur fait à l'auteur original de ce papier que de le publier dans une traduction plus qu'approximative et qui plus est bourrée de fautes d'orthographe... Si c'est pour faire du google translate, sincèrement, mettez simplement un lien vers le site d' auteur et que ce soit au moins lui qui bénéficie des clics. C'est vraiment très limite de publier une telle chose ...

9.Posté par VincentD le 28/10/2016 20:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Guillaume deville de l'agence EBP avait très bien traduit cet article précédemment. Bien le bonjour à lui et continuez comme ça. Le lien :
http://www.agence-ebp.com/journal-club/2015/8/13/les-9-vrits-que-vous-devez-connaitre-sur-les-tendinopathies

10.Posté par Thibault Desjardins le 05/11/2016 23:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je fais de mon mieux à mon niveau sans prétention! J'ai lu la traduction de Neuville après ma traduction... mon seul but est de promouvoir la recherche à mon niveau pour des kinés qui sont pour la plupart bien dans leurs chaussons biens chaud et confortables et qui se disent que des gens se font Chier pour eux! Si ça ne plait pas aux gens ne me lisez pas!

11.Posté par Thomas le 06/11/2016 08:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
Thibault,
2-3 mots,
1.puisque tu veux promouvoir la recherche, la publication de recherche est soumise à relecture par les pairs donc soumise à critique. Si tu ne veux pas de critique, ne fait pas de recherche...
2.C'est pour certains intéressant de faire des traductions, pour d'autres plus intéressant de laisser les collègues apprendre l'anglais... avec cette réflexion derrière, quel impact ton travail a?
Dans ce sens: combien de collègues de plus liront ta traduction vs. ceux qui auraient lu l'article original?

Quand à ton propos sur les confrères bien au chaud ...

3."vous allez vous aimer les uns les autres bordel de merde"
voilà, c'est dit...

12.Posté par Jo le 07/11/2016 16:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Thomas,

C'est vrai que le processus de recherche implique une mise à l'épreuve face à ses pairs. Mais les remarques faites à Thibault sur sa traduction n'étaient pas très constructives non plus ni sympathiques.
Je peux comprendre sa réaction ...

13.Posté par Bernard DELALANDE le 08/11/2016 07:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
somasimple
Ooops, le français ;-(

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base







accès direct acide hyaluronique acromio-claviculaire acte individuel acupuncture AINS anti-inflammatoires antétorsion fémorale assurance maladie biostatistiques calcanéus camptocormie canal carpien canal lombaire étroit capsulite retractile Cervical. Abord préliminaire Cervical. Bilan actif Cervical. Bilan passif Cervical. Généralités Cervical. Neurodynamique Cervical. Traitement actif Cervical. Traitement passif chicago technique chiropractique chirurgie coiffe des rotateurs conflit sous-acromial contrôle moteur contrôle postural course à pied coxalgie coxarthrose coxo-fémorale Diagnostic différence de longueur des membres inférieurs disque inter-vertébral douleur chronique drainage lymphatique manuel drapeaux jaunes droit femoral Dry needling dégénérescence discale entorse de cheville entorse du genou essai controle randomise etirements EVA evidence based practice Examen du sujet exercices thérapeutiques fasciathérapie fasciite plantaire Fibromyalgie fléau cervical fuseau neuro-musculaire gainage Genou gonarthrose goniométrie GROC hallux valgus hernie discale IFMK inclinométrie incontinence urinaire IRM kappa kinesiotaping kinesitherapie ligamentoplastie Lombaire. Abord préliminaire Lombaire. Généralités Lombaire. Traitement passif Lombalgie lombo-sciatique Maitland manipulation vertébrale massage McKenzie MDT Membre inférieur. Abord préliminaire Membre inférieur. Généralités MRP Mulligan multifide nerf médian nerf radial nerf sciatique nerf tibial nerf ulnaire neuro-sciences neurodynamique nociception oedème Oldies but goldies ondes de choc ostéopathie ostéoporose palpation pelvis Physiotherapie pied piriforme Placebo plagiocéphalie podalgie podologie podomètre poignet points-gâchettes posture posturographie posturologie professions de santé proprioception psoas PSR PTG PTH quadriceps questionnaire rebouteux recommandations de pratique clinique red-flags regle de prediction clinique renforcement musculaire rythme crânio-sacré réflexothérapie rééducation posturale globale sacro-iliaques sacrum scapulalgie sciences de l'éducation scoliose semelles orthopédiques SFP SLR slump-test stabilométrie Start Back Screening Tool strain et counterstrain stretching symphyse pubienne syndrome des jambes sans repos syndrome douloureux regional complexe syndrome du canal carpien syndrome du canal tarsien talagie tapis roulant Temporo-mandibulaire. Bilan actif tendon achilléen tenségrité Test testing therapie manuelle therapie miroir Thoracique. Généralités Thoracique. Traitement passif thrust torticolis Traitement Épaule. Traitement passif épicondylalgie équilibre