ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Neurologie & Neurosciences

AVC et marche assistée sur tapis roulant : une revue Cochrane

Rédigé par le Vendredi 22 Septembre 2017



La rééducation sur tapis roulant avec ou sans harnais pourrait améliorer la marche du patient hémiplégique. Cette revue systématique est une mise à jour de précédentes sur le sujet parues en 2003, 2005 et 2014.

Elle statue sur l’intérêt thérapeutique de cette méthode, sa faisabilité, ses éventuels effets secondaires.

Résultats :

56 études contrôlées randomisées ou quasi-RCT regroupant 3105 patients ont été incluses. La moyenne d’âge des patients était de 60 ans. Ils étaient hospitalisés ou non. Tous avaient au moins quelques difficultés à marcher et la plupart ne pouvait le faire sans assistance.

Globalement :

- L’usage de ce type de thérapie n’augmente pas les chances de marcher de façon autonome comparativement aux autres types d’interventions thérapeutiques en kinésithérapie.

- Son emploi améliore la vitesse de marche. Les auteurs ont estimé ces progrès de l’ordre de 0.06 m/s IC95%[0.03 à 0.09], à partir de 47 essais regroupant 2323 participants, avec de preuves de qualité modérée.

- Son emploi améliore aussi l’endurance (de l’ordre de 14.19 mètres IC95% [2.92 à 25.46] sur 28 essais regroupant 1680 participants, avec de preuves de qualité modérée).

Est-ce cliniquement significatif, tout ça, alors que les progrès en vitesse comme en endurance n’augmentent pas après la fin de la prise en charge ???

- Les progrès semblent plus importants chez les patients présentant une marche autonome au début de l’étude. Thérapie à réserver à ce type de patient ?

- Il n’y a pas suffisamment de données pour se prononcer sur les effets sur la qualité de vie ou les activités de la vie quotidienne.

- La survenue d’effets indésirables ne survient pas plus fréquemment chez les patients traités et ceux-ci ne sont pas considérés comme cliniquement sérieux.

Conclusions des auteurs :

Globalement, la marche assistée sur tapis roulant après AVC ne permet pas d’améliorer l’autonomie de déplacement du patient. Elle améliore faiblement sa vitesse de marche et son endurance sur le court-terme, mais rien n’indique que ces effets bénéfiques persistent après prise en charge.

Plus spécifiquement, chez les patients autonomes, les progrès pourraient être plus importants, encore une fois sans que l’on puisse se prononcer sur leur maintien dans le temps.

Des recherches supplémentaires devraient permettre de donner une posologie et une procédure plus précises, comme sur l’intérêt de barres parallèles (!!!), pour les patients autonomes, mais pas pour les sujets dépendants de l’aide d’une tierce personne.

Commentaire AK :

- Combien ça vaut un Lokomat ® ?
- Des barres parallèles ?
- Combien d'AMK10, bientôt basculés en AMC6, peut on réaliser avec le prix d'un Lokomat high-tech ?

Référence bibliographique :

Mehrholz J, Thomas S, Elsner B. Treadmill training and body weight support for walking after stroke. Cochrane Database Syst Rev. 2017 Aug 17;8:CD002840. doi: 10.1002/14651858.CD002840.pub4. Article en pré-publication.

Résumé disponible en ligne (Les revues Cochrane sont en accès libre pour les kinésithérapeutes membres de la Société Française de Physiothérapie).

Articles en rapport avec le sujet

Photo hc-santé
Photo hc-santé

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 700 fois

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base