ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Organisations des soins

Accès direct, dix bonnes raisons...

Rédigé par le Mercredi 3 Février 2016

... mais des freins, même en Angleterre



Depuis 1977, le Royaume-Uni a approuvé l'idée d'un accès direct à la physiothérapie, quand il a accordé l'autonomie clinique aux physiothérapeutes au Royaume-Uni. En 2012, 40 pays pratiquaient l’accès direct.

Pourtant, une enquête de la Chartered Society of Physiotherapy en 2014 a montré des disparités quant à cet accès direct, en Ecosse, comme au Pays de Galles et en Angleterre, soit une approche étrangement incompatible avec le NHS, notamment en Angleterre.

Selon l’auteur, il est étrange que l'Angleterre accuse un tel retard compte tenu des avantages généraux et établis de longue date en faveur de ce modèle d’accès :
 
  1. Il réduit fortement les temps d'attente
  2. Les niveaux de satisfaction sont élevés, les trois quarts des patients se disant satisfaits ou très satisfaits de ce mode de consultation
  3. Il améliore les résultats grâce à un accès plus rapide aux soins
  4. Il aide à limiter le passage à la chronicité et réduit la douleur sur le long terme comme les déficits
  5. Il peut réduire de moitié le temps d’arrêt de travail
  6. Il réduit les coût de santé d’une moyenne de £33 par patient, soit de l’ordre d’un quart du coût total. Comme 30% des recours au médecin généraliste concernent l’appareil musculo-squelettique, les économies sont considérables.
  7. Il libère le temps de travail des médecins leur permettant de mieux prendre en charge des pathologies plus complexes
  8. 60% des généralistes se sont prononcés à 80% en faveur de ce mode d’accès
  9. Il n’y a pas plus de consultations inapropriées qu’avant
  10. Les physiothérapeutes, convenablement formés au triage, ne font pas courir plus de risques aux patients


Alors why not ?

Références bibliographiques de ces affirmations sur :

Middleton K. Give patients direct access to physiotherapy. BMJ. 2016 Jan 5;352:h6844. doi: 10.1136/bmj.h6844.

Article disponible en ligne après enregistrement

 

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 1424 fois

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Organisations des soins | Déontologie Ethique | Politique Professionnelle | Documentation | Enseignement | Recherche | International | Infos spécifiques | Communication | Infos générales




Inscription à la newsletter

Derniers commentaires