Musculo-squelettique

Atrophie du multifide chez les cervicalgiques

Rédigé par le Dimanche 20 Mai 2012



Atrophie du multifide chez les cervicalgiques
Comme retrouvé pour le multifide lombal chez le lombalgique, les patientes cervicalgiques de cette étude ont montré, comparativement aux sujets sains similaires, une atrophie du multifide qui pourrait être le résultat de la mauvaise utilisation de ce muscle induite par une douleur prolongée.

Selon les auteurs, une étude récente, utilisant un modèle animal, a pu montrer qu’il existait une rapide sidération de ce muscle après traumatisme lombal.
La peur d’avoir mal peut conduire à la mauvaise utilisation de ce muscle chez le cervicalgique, dont l’activité peut être diminuée dans le but de limiter les forces, le mouvement, tous les muscles rachidiens exerçant peu ou prou une composante compressive sur le rachis.

Celà suggère :

1°- Que nous devrions axer nos thérapies rééducatives sur cette «athlétisation» des spinaux cervicaux
2°- Que l’échographie pourra dans un temps futur permettre une estimation clinique quantifiée de la qualité des muscles que nous avons à traiter, à l'image de ce qui se fait lors des recherches en thérapie occupationelle et ostéopathie en Espagne.

Référence bibliographique

Joan C. Albert-Sanchís, Miguel Buil, Jose C. Benitez, César Fernández-de-las-Peñas, Francisco Alburquerque-Sendí­n. Cross-sectional Area of Cervical Multifidus Muscle in Females With Chronic Bilateral Neck Pain Compared to Controls. J Orthop Sports Phys Ther. 2008;38(4):175-180

Article disponible en ligne

Image :

Auteur : Steve Evans
Source : Wikimedia Commons

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 2109 fois


1.Posté par jm.O le 20/05/2012 19:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci Jean Louis de transférer cette étude aux instances en charge de planifier les nouveaux référentiels sur la cérvicalgie chronique....;)

2.Posté par Pass le 21/05/2012 09:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si l'atrophie est une conséquence, quel est l'interet de "l'athletisation" ?

3.Posté par Mickael DIMANCHE le 21/05/2012 12:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
D'accord avec Pass.
"une atrophie du multifide qui pourrait être le résultat de la mauvaise utilisation de ce muscle induite par une douleur prolongée"
Pas d’intérêt de les travailler s'ils ne sont que la conséquence alors. Les stimuler, les faire travailler qualitativement, si tant est que ce soit possible, mais les athletiser??

4.Posté par Jean-Luc NEPHTALI le 21/05/2012 15:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pas d’intérêt de les travailler s'ils ne sont que la conséquence alors. Les stimuler, les faire travailler qualitativement,


Bonjour,

qu'entendez vous par là ?... "pas d'intérêt de faire travailler les muscles, mais les faire travailler qualitativement.
Dans la discussion (que je vous invite à lire...), les auteurs suggèrent un entrainement spécifique de ces muscles visant à restaurer leur volume et leur fonction. Ils suggèrent, ils ne sont pas catégoriques... ça se discute... et ça s'expérimente... Pourquoi rejeter d'emblée cette proposition ? Si après un ou des essais visant à renforcer les MF cervicaux et à augmenter leur volume, on constate que les douleurs persistent, alors on pourra dire qu'ils ont peut-être fait fausse route... et il faudra proposer autre chose. Maintenant l'article date de 2008, peut-être y a-t-il eu du nouveau sur le sujet. Qu'en pensez vous ?

Un ouvrage récent qui aborde ce domaine par l'un des auteurs de l'article

5.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 21/05/2012 22:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai l'impression que la réalité est un peu plus complexe.
Athlétisation est sûrement exagéré, mais l'atrophie du multifide semble être la nouvelle piste prometteuse dans les rachialgies. A bientôt pour la suite du feuilleton....et savoir qui est l'oeuf et où se situe la poule...!

6.Posté par Sophie TAILLEFER le 26/05/2012 17:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui je pense que la réalité est complexe. Si on sait que le renforcement musculaire des multifides diminue la douleur, mais aussi que la douleur empêche le renforcement de ceux-ci ... comment faire? Commencer par chercher à diminuer la douleur par d'autres techniques (thérapie manuelle, antalgiques..) pour avoir un travail effectif de cette musculature? pas si simple! A suivre ...

7.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 26/05/2012 19:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Celà n’augure pas des mêmes résultats en cervical, mais, au niveau lombal, il y a quelques preuves en faveur d’une amyotrophie sélective du multifide, unilatérale, plutôt dans les derniers étages, du côté de la douleur.

Elle peut se mesurer par échographie et peut être réversible immédiatement après manipulation vertébrale dans une lombalgie aiguë, après rééducation en biofeedback à l’aide d’un échographe dans une lombalgie chronique.

Ce sont les travaux majoritairement de Hides et Koppenhaver qui ouvrent ces nouvelles pistes, dont nous nous sommes fait l'écho il y a "quelques" années (ca fait drôle d'écrire çà...)

Je vous met en infra les articles traitant du sujet. Ils sont tous en accès libre.

Koppenhaver SL, Hebert JJ, Parent EC, Fritz JM. Rehabilitative ultrasound imaging is a valid measure of trunk muscle size and activation during most isometric sub-maximal contractions : a systematic review. Aust J Physiother 2009b;55(3):153–69.

Hebert JJ, Koppenhaver SL, Magel JS, Fritz JM. The relationship of transversus abdominis and lumbar multifidus activation and prognostic factors for clinical success with a stabilization exercise program: a cross-sectional study. Arch Phys Med Rehabil 2010;91(1):78–85.

Koppenhaver SL, Fritz JM, Hebert JJ, Kawchuk GN, Childs JD, Parent EC, et al. Association between changes in abdominal and lumbar multifidus muscle thickness and clinical improvement after spinal manipulation. J Orthop Sports Phys Ther 2011;41(6):389–99.

Van K, Hides JA, Richardson CA. The use of real-time ultrasound imaging for biofeedback of lumbar multifidus muscle contraction in healthy subjects. J Orthop Sports Phys Ther. 2006;36:920-925

Warren R. Stanton, Shaun McMahon, Kevin Sims, Carolyn A. Richardson, Julie A. Hides. Effect of Stabilization Training on Multifidus Muscle Cross-sectional Area Among Young Elite Cricketers With Low Back Pain. J Orthop Sports Phys Ther. 2008;38(3):101-108

8.Posté par Alain Millon le 30/05/2012 09:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Selon les notions de posturologie, l'atrophie des muscles profonds de la colonne serait due à un déséquilibre postural excluant le travail de ces muscles qui jouent un rôle dans l'équilibration prolongée des vertèbres, ce qui conduit à des contractures des muscles mobilisateurs. Les perturbations posturales peuvent prendre naissance au niveau oculaire, occlusal, lingual... Le rééquilibrage postural pourrait permettre a nouveau un travail harmonieux du multifide, luttant ainsi contre son atrophie.

9.Posté par raslesp le 30/05/2012 11:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une amyotrophie immédiatement réversible après manipulation vertébrale?Tu es sur JL?
IL faut m'expliquer comment ce phénomène est possible.

10.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 31/05/2012 08:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Personne n'en sait rien à ma connaissance. Il s'agit d'une observation vérifiée par Hides et Koppenhaver auprès de lombalgiques et sujets sains : jette un oeil sur la biblio indiquée au dessus. Cette atrophie est réversible par MV ou par biofeedback et les lombalgiques vont mieux après.
A mon avis, c'est le chainon manquant.

11.Posté par raslesp le 31/05/2012 18:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Peut on parler d'amyotrophie réversible immédiatement après manip :l'écho montre une augmentation de l'épaisseur du muscle :
"Association between changes in abdominal and lumbar multifidus muscle thickness and clinical improvement after spinal manipulation. "
Thickness si je ne me trompe pas signifie épaisseur.Avant d'aller penser que l'augmentation de volume du muscle est du à la disparition de l'amyotrophie du muscle,il paraît plus évident de penser à une variation de tonus ou de circulation qui modifie, à mon sens, l'épaisseur du muscle quand on le mesure en un point.Non?

12.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 31/05/2012 19:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce peut être a l'évidence un abus de langage : quand un MK constate une baisse de volume musculaire, il parle d'amyotrophie sans compter la population de myofibrilles qui compose le muscle.
Et vous avez raison : il n'est nullement évoqué ici de densité augmentée des myofibrilles après la manip et je n'ai pas trouvé d'études évoquant des biopsies musculaires.

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Musculo-squelettique | Douleur | Neurologie | Cardio-respiratoire | Domaines spécifiques | Technologie | Equilibre | EBP