ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Domaines Spécifiques

Attelle ou semelle dans l'arthose du genou: essai clinique randomisé, controlé.

Rédigé par JP R le Vendredi 15 Octobre 2010



DR actukine.com
DR actukine.com
Résumé
Question: une attelle de genou ou une semelle plantaire compensée ont-elles des effets sur la douleur, la fonction ou la déviation en varus d'un genou arthrosique ?
Contexte: dans l'arthrose du genou, le compartiment interne est fréquemment atteint. Plusieurs études ont suggéré d'utiliser une attelle ou une semelle compensée pour décharger le compartiment et de corriger les troubles d'alignement afin de soulager la douleur, d'améliorer la fonction.
Protocole: 91 patients présentant une arthrose du genou (grade 1 et + échelle Kellgren-Lawrence) ont été répartis par hasard soit dans un groupe traité par attelle soit dans un groupe traité par une semelle compensée (correction latérale de 10mm). Le critère principal d'évaluation était la douleur. Critères secondaires : la fonction et l'alignement articulaire. Les évaluations réalisées après 6 mois.
Conclusion des auteurs: mettre une cale dans la chaussure pourrait améliorer les symptômes chez des patients ayant une arthrose du compartiment interne du genou.

Commentaires : voici un essai très pragmatique dont l'intérêt réside dans la possibilité de proposer un traitement avec un coût moindre (cale dans la semelle). Les risques de biais sont nombreux dans cette étude : le critère de jugement principal est constitué par une évaluation subjective de la douleur. Or ni les patients, ni l'évaluateur n’étaient aveugles du traitement ! L'analyse n'a pas mis en évidence de différences entre les deux traitements concernant les différentes mesures effectuées toutefois on ne connaît pas l'importance de leur effet par rapport à un traitement de référence (pas de groupe contrôle). C'est dommage. La différence entre les 2 traitements sur l'échelle de la douleur était de : 0.06 (95 %CI = -1.05; 0.93). Enfin, le coût entre l'achat d'une attelle et la pose d'une simple cale dans la chaussure n'est vraisemblablement pas le même. Peut-être qu'un essai de non-infériorité serait-il plus indiqué ? En l'absence d'autres preuves, il semble difficile d'appliquer en pratique ces résultats de façon régulière et systématique.

Article en téléchargement libre , ici

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 2708 fois

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base




Inscription à la newsletter