ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Poignet

Canal carpien : la kinésithérapie en attendant la chirurgie ?

Rédigé par le Samedi 27 Octobre 2012



Voire plus si affinités ?

Image issue de l'article
Image issue de l'article
Ma dernière prescription pour rééducation suite à chirurgie du canal carpien était liée à la conséquence de la chirurgie et du coup de scalpel malheureux sur le médian, mais je n’ai jamais reçu de prescription en pré-opératoire ou à la place de la chirurgie pour cette affection.
Cela semble être pratiqué ailleurs : une revue Cochrane parue en juin 2012 fait le point sur ces thérapies non-chirurgicales.

Cet article vérifie l’intérêt de six semaines d’auto-massage couplées à une attelle et à des conseils de gymnastique en glissement neural du médian.

Chez 80 patients entre 31 et 65 ans souffrant du syndrome du canal carpien, ont été comparées :

- Une prise en charge avec attelle, conseils de gymnastique en glissement neural du nerf médian
- Une prise en charge identique, mais avec en plus un auto-massage du poignet du patient, bien classique, enseigné par un kinésithérapeute au cours d’une séance préalable.

Statistiquement, patient et médecin se déclarent plus satisfaits de la méthode employant l’auto-massage ; la force de serrage est aussi augmentée, mais quel est l'impact de cette prise en charge sur le devenir du syndrome ?

Rien ne dit dans cette étude que les patients peuvent se passer d’une intervention chirurgicale, mais ce ne serait pas la première fois que l’attentisme pourrait dissuader des patients de se faire opérer, surtout que celà pourrait être la source d’économies non négligeables :

Selon la lettre aux hospitaliers d’Ameli «l’opération du canal carpien en ambulatoire (GHS 8053) est désormais facturée 773,84 € (contre 716,32 € auparavant) : une augmentation de plus de 57 €, soit plus de 8 %. Parallèlement, en hospitalisation complète, le tarif de cet acte baisse pour passer de 1 584,18 € (tarif 2006) à 1 210,37 €.»

Cela permettrait de voir venir confortablement si le patient était dirigé vers son kinésithérapeute et non son chirurgien : dans l’étude présente le kinésithérapeute contrôlait de façon hebdomadaire la bonne réalisation des auto-exercices et auto-massages..

Vous trouverez les détails des interventions dans l’article. Pour un nouveau référentiel ?

Références bibliographiques

Madenci E, Altindag O, Koca I, Yilmaz M, Gur A. Reliability and efficacy of the new massage technique on the treatment in the patients with carpal tunnel syndrome. Rheumatol Int. 2012 Oct;32(10):3171-9. Epub 2011 Sep 28.

Article disponible en ligne

Articles en rapport avec le sujet

Matthew J Page , Denise O'Connor , Veronica Pitt and Nicola Massy‐Westropp. Exercise and mobilisation interventions for carpal tunnel syndrome. The Cochrane Library. June 2012

Article disponible en ligne pour les adhérents de la SFP


Sinon, chirugie versus traitement conservateur, que trouver sur Medline ?

Une étude contrôlée & randomisée multi-centrique [1] portant sur 116 patients a fait la comparaison entre un traitement non-chirurgical (thérapie de la main ? et US) et un traitement chirurgical du syndrome du canal carpien est en faveur du second sur un an  pour la fonction et les douleurs, mais la différence entre les résultats des différentes prises en charge est faible, les patients étant améliorés dans les deux cas.

Une revue Cochrane [2] conclut qu’il est préférable de faire de la chirurgie que de poser une attelle.

Une autre étude [3] conclut elle aussi à la primauté du traitement chirurgical, mais dans les traitements sans chirurgie il y a aussi des infiltrations.

Tant qu’il n’y aura pas d’études sérieuses sur un traitement bien conduit en physiothérapie versus la chirurgie, il sera difficile de se prononcer...

Références bibliographiques

[1] Jarvik JG, Comstock BA, Kliot M, Turner JA, Chan L, Heagerty PJ, Hollingworth W, Kerrigan CL, Deyo RA. Surgery versus non-surgical therapy for carpal tunnel syndrome: a randomised parallel-group trial. Lancet. 2009 Sep 26;374(9695):1074-81.

Résumé disponible en ligne

[2] Verdugo RJ, Salinas RA, Castillo JL, Cea JG. Surgical versus non-surgical treatment for carpal tunnel syndrome. Cochrane Database Syst Rev. 2008 Oct 8;(4):CD001552.

Résumé disponible en ligne

[3] Ettema AM, Amadio PC, Cha SS, Harrington JR, Harris AM, Offord KP. Surgery versus conservative therapy in carpal tunnel syndrome in people aged 70 years and older. Plast Reconstr Surg. 2006 Sep 15;118(4):947-58

Résumé disponible en ligne

Articles en rapport avec le sujet

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 6489 fois


1.Posté par Vincent ARIN STOCCHETTI le 27/10/2012 11:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour ma part, je pratique des massages et des techniques de libération des adhérences du médian qui pourraient être pratiqués par des kinés ou par des ostéos qui permettent d'apres mon expérience de retarder ou minimiser les effets du syndrome

2.Posté par Shahmaei le 28/10/2012 08:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quelles sont les dispositions en terme préventif à mettre en oeuvre avec le patient ? L'impact d'une séance de rééducation versus ses habitus est-il analysé et/ou démontré ?
Quel est le profil des patients carnal carpien en rééducation ?

Une étude pluridisciplinaire : kinésithérapie-psychologie-activité phsyique-ergonomie ; serait-elle indiquée ?

3.Posté par Mathias le 29/10/2012 20:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et cette revue de littérature?

Denise O'Connor, Shawn C Marshall, Nicola Massy-Westropp, Veronica Pitt, Non-surgical treatment (other than steroid injection) for carpal tunnel syndrome. Cochrane Database of systematic Reviews 2003;(1):CD003219

4.Posté par JL E le 29/10/2012 22:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La dernière revue Cochrane (2012) doit reprendre ses conclusions, je suppose, ou aller plus loin.

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Examen général | Hanche | Genou | Pied | Cervicales | Thoraciques | Lombales | Pelvis | Épaule | Coude | Poignet | Main | Membre inférieur | Membre supérieur




S'inscrire à la lettre hebdomadaire



Christian Barton sur les déficits retrouvés chez les patients avec syndrome femoro-patellaire