ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Musculo-squelettique

Capsulite rétractile en phase inaugurale

Rédigé par le Dimanche 26 Septembre 2010

Avis d’experts



Capsulite rétractile en phase inaugurale
Le but de cette étude a été de recueillir les avis de 70 experts australiens et néo-zélandais sur le diagnostic et le traitement de la capsulite rétractile idiopathique en phase initiale, selon la méthode Delphi

Trois séries de questionnaires ont été adressé par courrier à chaque expert, les deux derniers étant orientés par les réponses du ou des questionnaires précédents. Le consensus s’est fait sur 8 identifiants cliniques portant sur la douleur et le mouvement.

Les experts étaient membres de différentes professions, médecins, physiothérapeutes, ostéopathes, chiropraticiens. Des 185 participants potentiels, 89 réponses ont été reçues au premier contact et seuls 37.8% des participants ont répondu aux trois questionnaires.

Sarah Walmsley, Darren A. Rivett, and Peter G. Osmotherly. Adhesive Capsulitis: Establishing Consensus on Clinical Identifiers for Stage 1 Using the Delphi Technique. Phys Ther 2009 89: 906-917

Article disponible en ligne

Voir le décryptage de l'article en téléchargement.

les_huit_criteres_de_la_capsulite_retractile_en_phase_inaugurale_1.pdf Les huit critères de la capsulite rétractile en phase inaugurale.pdf  (198.13 Ko)


Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 7128 fois

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

38.Posté par Yves Seghin le 28/02/2011 10:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Thomas,
Vous me considérez comme un adepte et puis vous regrettez que j'y revienne. Bizarre !
« A system of orthopédic médicine » est un ensemble de livres et il me plaît de me souvenir que les Hébreux pratiquaient la manducation de la parole. Ce livre et bien d'autres encore valent qu'on s'y arrête longuement, qu'on « mâchouille » longuement ce que nos prédécesseurs ont mis tant de temps à déployer. C'est l'hommage qu'on peut leur faire. Ce livre (et bien d'autres) mérite qu'on les appelle Bible : Le mot « bible » vient du grec ancien βιϐλία (Biblia), c'est un mot neutre au pluriel qui signifie « livres ».
Avez-vous « mâchouillé » « A system of orthopédic médicine » ? Sinon, je vous le souhaite. Je l'ai fait comme avec tous les ouvrages de Sohier, Maitland, Barral, Butler et tant d'autres. Avec curiosité et grand plaisir. Et je continue. De même que je continue à me faire superviser (par un psychiatre) en considérant que cette démarche pourrait être indispensable à tous ceux qui ont fait le choix périlleux de « soigner » les autres. En supervision, on est confronté -un jour ou l'autre- au deuil nécessaire de la toute-puissance et de la grandeur, comme vous dites. On y vient, on y revient encore et encore... et on sait qu'on n’en aura jamais fini ! Il semble que vous croyez y être arrivé. Quelle chance pour vous et vos patients !

37.Posté par thomas le 26/02/2011 15:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
et maintenant le complexe du belge,
j'ai eu d'éminents docteurs en kinésithérapie respiratoire dans mon IFMK, des belges, j'ai même eu la chance de suivre une conférence de sohier lors de ma deuxième année et même de suivre un post-grad à Bruxelles, donc je sais bien tout ce que ton pays à apporter.
TON PAYS ce n'est pas toi, et tu ne peux te prévaloir de sa grandeur dans une discipline pour te mettre en avant.
ceci étant dis, tes connaissances marquées en psychiatrie montre que malgré ce que tu penses, tu as du en avoir plus besoin que moi et mes mécanismes de défense.
pour finir quand tu arrives à ce genre d'attaque aussi basse qu'inutile, tu montres le peu de respect pour son interlocuteur, je te laisse donc là, toi, ta chapelle et ta grandeur

36.Posté par Yves Seghin le 26/02/2011 14:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Thomas,
Vous ne semblez pas pouvoir imaginer que mes lectures sont multiples, que mes formations sont nombreuses, que mes influences dépassent -et de loin- le cadre étriqué de la kinésithérapie. M'étiqueter « adepte » relève de ce qu'on appelle en psychiatrie « la projection ». Mécanisme de défense honorable, qui permet de se protéger de la faille que l'autre (quel qu'il soit : écrivain, monsieur Tout-le-Monde, savant...) pourrait provoquer. Je lis tous vos articles et l'altération ne me fait pas peur. Par contre, je m'étonne que vous puissiez tellement difficilement entendre un Belge alors que votre site vous invite à l'ouverture : « À l'heure, où la France parle de « massage » et « niveau de sortie » à bac + 5, la Belgique arrive à faire avancer le dossier des spécialisations.
Voici les domaines au sein de la kinésithérapie qui pourront dans l’avenir faire une demande de reconnaissance :
· La cardiologie
· La thérapie manuelle
· La kinésithérapie neurologique
· La rééducation abdomino-pelvienne
· La kinésithérapie respiratoire
Le projet d'arrêté ministériel est acté et le passage au Moniteur (Note de la rédaction: le Journal officiel belge) devrait suivre prochainement. Il faut bien noter que du côté de la Flandre les « qualifications particulières » sont une demande ancienne. »(sic)
je vous souhaite un bon WE à tous.

Yves

35.Posté par thomas le 26/02/2011 09:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
oups, petite erreur de copier coller... j'essaye de retrouver ça au plus vite:

http://www2.cochrane.org/reviews/en/ab003528.html

je précise que l'up-date est de 2002. donc la rct de 2009 n'est pas dans cette méta-analyse.

dernier point, Yves, ce n'est pas ton expérience de praticien que je remets en cause, c'est ta façon de juger toutes les autres thérapies manuelles à partir de ta seule expérience, sans faire la même démarche critique sur ta "bible".

34.Posté par Yves Seghin le 26/02/2011 06:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Henry,
Maintenant sans rire : j'ai été voir http://www.ingentaconnect.com/content/maney/jmt/2009/00000017/00000003/art00008...
Je ne vois pas ce que vous voulez que je comprenne d'autre que : The results of this study demonstrate that Cyriax physiotherapy is a superior treatment approach compared to phonophoresis and exercise in managing lateral epicondylalgia.
Dites-moi sans ambages ce que vous tirez de cette conclusion.
Cher Thomas,
Tout aussi sérieusement, je ne vois pas où vous vouliez en venir avec cette étude. En ce qui concerne l'étude sur le SC du genou : tout praticien d'expérience pourrait dire qu'il ne trouvera certainement pas une majorité de SC en testant des patients qui furent sélectionnés à partir de RADIOS. Certains ne présenteront rien, certains présenteront un SC et d'autres un SNC. C'est le piège de l'imagerie. Il eut été intéressant de décrire les plaintes des patients et de décrire le schéma trouvé lorsqu’il ne s'agissait pas d'un SC. Ne vous moquez pas trop vite de mes 15 ans d'expérience. J'ai pratiqué l'ostéopathie anglaise pendant près de 10 ans à raison de 10 heures par jour 6 jours/7. Je pratique la MO depuis plus de 15 ans à raison de 10 heures 5 jours/7 (eh oui, je vieillis...., et j'ai dû accompagner ma femme dans sa longue maladie pendant 8 ans, ce qui m’a ramené dans le milieu universitaire auprès du gratin de la neuro-psychologie). Je sais que nous sommes très peu de kinés à nous être acharnés ainsi. Je suis fier de ma pratique et je la transmets aux jeunes. Je les invite aussi à ne pas perdre trop de temps dans de voies séduisantes certes, mais stériles (micro-kinésithérapie, nouvelle mouvance Maitland, chaînes musculaires, kinésiologie, cranio-sacré...). Au-delà de cela, je sais que notre artisanat est en voie de disparition (trop fatigant, trop exigeant, pas à la mode) et je ne me suis pas résigné à rester dans mon petit coin comme d'éminents collègues (Ombregt, Bisshop...). Franchement, je vous invite à lire et à retourner dans tous les sens "A system of orthopédic médicine" voir : http://findarticles.com/p/articles/mi_hb237/is_n2_v77/ai_n28683246/
Amicalement vôtre

33.Posté par Henri Lambert le 25/02/2011 23:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chers amis,

Je souhaite tirer une petite conclusion intermédiaire et toute personnelle à vos joutes qui resteront je l'espère électroniquement épistolaires:

NOUS SOMMES DE GRANDS VEINARDS, CAR NOUS ADORONS NOTRE METIER ET NOUS TENTONS TOUS DE LE FAIRE AU MIEUX.

PEU DE GENS ONT LA CHANCE D'ETRE AUSSI PASSIONNES PAR L'ACTIVITE QUI LES NOURRIT, SOYONS-EN CONSCIENTS ET RESTONS HUMBLES.

Bien à vous tous.

32.Posté par JLN le 25/02/2011 23:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Grosse fatigue aussi, Yves ?... relisez bien le post de JLE, je vous le remets ci-dessous:

"Sur le MTPdans les épicondylites, les revues Cochrane sont plutôt défavorables, pas le JMMT :
http://www.ingentaconnect.com/content/maney/jmt/2009/00000017/00000003/art00008 "

Si vous avez besoin d'une explication de texte, sifflez moi...

31.Posté par Yves Seghin le 25/02/2011 23:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous vous amusez d'un rien... vous me proposez de lire un article scientifique qui démontre l'inutilité (voire la nuisance) du MTP. Je le lis et je tombe sur la conclusion que je vous demande de traduire pour vérifier si nous avons appris le même anglais.
Pourriez-vous traduire ? Pourquoi avoir choisi cet article-là précisément ? J’avoue que je ne suis pas bien votre logique de descendre en flamme tout ce qui concerne Cyriax et de m'envoyer, dans le même temps, un article qui va dans le sens inverse.
Goût du paradoxe ? À moins que vous ne vouliez tester mes connaissances en anglais.Mais il me semble que ce n'est pas le lieu.
Peut-être vouliez-vous faire rire un petit belge. Là vous avez réussi... Je vais forwarder cette nouvelle blague française dans le milieu de l'orthopédie belge ;-) Nous sommes très bon public. Encore, encore ;-)

30.Posté par JLN le 25/02/2011 20:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonsoir Yves,

pourquoi une telle extase ?... Que se passe-t-il ?... où est passé votre sens critique ?... pourquoi aucune référence à Edgard Morin ?... Rien à redire vraiment sur cette étude ?... La sélection des sujets et les critères d'inclusion vous conviennent ?... rien à redire sur les critères de jugement ?... Les opérateurs ont bien fait leur travail cette fois-ci ?... ils ont bien frotté où il fallait, c'est sûr ?... Aucune suspicion de bidouillage dans le traitement des données ?...
En fait, je sais pourquoi vous fanfaronnez.... les conclusions de ce travail vont dans le sens de votre vent, alors pas besoin d'en lire plus... forcément, c'est un bon travail... et là l'EBM, ça vous arrange bien...
On est comme ça, nous... on pense qu'il y a du bon, et du discutable dans tout... encore faut il le montrer et ne pas se contenter de clamer son expérience de 15 années à titre de preuve...

29.Posté par JLN le 25/02/2011 20:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Hé Thomas... grosse fatigue ?... non seulement la revue Cochrane que tu nous proposes est en espagnol, mais en plus, ça n'a pas l'air de concerner le MTP...

28.Posté par thomas le 25/02/2011 20:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
quand je lis un article, je commence par le matériel et méthode pour juger de sa qualité, avant de lire une conclusion certes potentiellement favorable, mais avec des biais (comme celui du traitement de comparaison) ou des limites (comme celui de la mesure à 8 semaines).
sinon, oui, je peux traduire, mais est-ce vraiment intéressant?

27.Posté par Yves Seghin le 25/02/2011 19:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai été voir votre article de référence. Pourriez-vous traduire ceci : The results of this randomized clinical trial demonstrate that Cyriax physiotherapywas found to provide a superior benefit in terms of pain, pain-free grip, and functional status when compared to a treatment regimen consisting of phonophoresis with supervised exercise and
static stretching.

26.Posté par thomas le 25/02/2011 18:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
pas de conclusion pour le moment : http://www2.cochrane.org/reviews/es/ab001821.html

il ne me semblait pas que la phonophorese faisait partie des TTT de références des tendinopathies?
quand à la mesure à 8 semaines seulement, ça me semble court, non?

25.Posté par JLE le 25/02/2011 15:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sur le MTPdans les épicondylites, les revues Cochrane sont plutôt défavorables, pas le JMMT :
http://www.ingentaconnect.com/content/maney/jmt/2009/00000017/00000003/art00008

24.Posté par thomas le 25/02/2011 14:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
j'ai plutôt intérêt avec ce type d'affirmation:
un exemple: http://www.em-consulte.com/article/137295 une revue de littérature avec une biblio qui te donneras ce que tu cherches

23.Posté par Manu le 25/02/2011 11:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"le MTP étant fortement déconseillé dans la littérature récente et de qualité"
Auriez-vous les références ?
merci

22.Posté par Thomas le 25/02/2011 10:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"alors que vos études ne sont pas universitaires"
après avoir appris le massage dans mon école associative (et non pas privée) c'est amusant, j'ai réappris le massage ( et bien d'autres techniques) et ses bienfaits dans un diplôme universitaire de troisième cycle, j'ai un accès de première intention, donc je ne suis pas visable par vos commentaires hautains

"Primum non nocere et c'est déjà cela de gagné."
d'où l'importance d'abandonner les pratiques démontrées comme potentiellement délètères comme... le MTP

la liberté, c'est aussi ne pas s'affilier à une chapelle, d'où l'intérêt de ce type d'article multiprofessionnel.

pour revenir au sujet: j'aimerais avoir des avis sur le terme capsulite rétractile lui-même, ayant appris dans mon IFMK que la capsule ne se contractait pas, puis plus tard en fac que le fascia ce contractait, quelqu'un aurait des références bibliographiques d'histologie

21.Posté par Yves Seghin le 25/02/2011 00:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Thomas,
"Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant honneur à la profession".
Petit aparté pour JL : Pensez-vous sérieusement que l'IRM soit une référence sans l'examen clinique ? Avez-vous entendu parler des faux-négatifs et des faux-positifs ? Avez-vous entendu parler du retard de l'imagerie sur la pathologie ? En tenez-vous compte ? Évidence Médicine ?
Thomas :J'ai longtemps cherché le sens caché de votre phrase : "le terme dysfonction étant employé actuellement ces griefs ont au moins 15 ans de retard"... Prose très curieuse. Mais bon ! Massez donc, puisque vous semblez y tenir. Vous semblez aussi beaucoup tenir à un sport particulier qui nous est assez étranger (nous petits Belges) et contre lequel votre site vous met en garde. De mon côté, je continuerai à pratiquer mon artisanat manuel sans pommade ni ondes de quelque sorte que ce soit. Et sans devoir quémander de prescription au médecin du coin. J'ai choisi la liberté, je l'ai payée durement. Mais je suis fier de mes résultats. J'aurais aimé les partager, c'est loupé.
Massez donc puisque c'est dans vos attributions et que vous semblez être les seuls à pouvoir le faire dans votre pays. Oubliez cet hurluberlu qui vous parle d'artisanat alors que vous cherchez désespérément la reconnaissance ; alors que vos études ne sont pas universitaires. Je fais le vœu que vous sortiez de vos écoles privées et que vos universités accèdent au niveau de vos hautes écoles. Je voulais simplement vous partager mes expériences de près de 30 ans. Mais vous aimez masser. Massez donc ! Ça ne fait pas de mal. Primum non nocere et c'est déjà cela de gagné. Et mettons un terme à cette farce pour nous consacrer à nos patients. Sans piscine, ni pommade, ni électro-thérapie pour ma part. Pouvoir éviter certaines prothèses, "flairer" la pathologie grave, ne pas me dissoudre dans des diagnostics flous (PSH) ou dans les pièges de l'imagerie me donne assez de satisfaction pour gagner ma vie sans servilité. J'en suis heureux et je ne tiens pas à continuer à participer à un jeu qui n'amuse que ceux qui ont besoin de répandre leur malaise (leur frustration) sur le net.
Je vous ai parlé de moi et vous en avez abusé tout en restant caché derrière de vagues initiales ou de quelconques prénoms. Ce n'est pas très loyal. J'espère que vous vous en tiendrez là, car j'ai beaucoup d'autres métiers que celui dont nous avons parlé.
Yves Seghin


20.Posté par thomas le 24/02/2011 22:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"L'ostéopathie traditionnelle anglaise cherche, effectivement, des « lésions » (comme les continentaux les appellent aussi sans, jusqu'à aujourd'hui, en préciser la nature comme vous en trouverez confirmation sur tous les sites d'ostéopathie)"

quelle excellente source... "tous les sites internet"...
c'est amusant, vraiment amusant, comme de débattre avec un prédicateur voulant défendre sa chapelle devant toutes les autres...
le terme dysfonction étant employé actuellement ces griefs ont au moins 15 ans de retard

quand au fameux débat sur le massage, le MTP étant fortement déconseillé dans la littérature récente et de qualité, j'attend un article d'Yves sur ses bienfaits,
en attendant, et ne m'appelant pas Thomas pour rien, il me reste les autres massages ayant fait leur preuve (cf: Cochrane) pour le masseur-kinésithérapeute sans chapelle que je suis.

19.Posté par JL E le 24/02/2011 20:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
1°- En matière de diagnostic est-ce que le flou des "artistes" ostéopathes ne serait pas préférable à la dénomination anatomique d'une précision quasi-chirurgicale des thérapeutes manuels ?
2°- Comment affirmer cliniquement avec certitude aujourd'hui comme hier qu'un problème est discal ou zygapophysaire, lorsque des lésions expérimentales avérées n'apparaissent pas à l'IRM ?
3°- Pourquoi vouloir identifier une source anatomique de douleur lorsque des manœuvres réalisées sans diagnostic s'avèrent antalgiques (Chicago, Dog, MP postéro-antérieure) ?

1 2
Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base







accès direct acide hyaluronique acromio-claviculaire acte individuel acupuncture AINS anti-inflammatoires antétorsion fémorale assurance maladie biostatistiques calcanéus camptocormie canal carpien canal lombaire étroit capsulite retractile Cervical. Abord préliminaire Cervical. Bilan actif Cervical. Bilan passif Cervical. Généralités Cervical. Neurodynamique Cervical. Traitement actif Cervical. Traitement passif chicago technique chiropractique chirurgie coiffe des rotateurs conflit sous-acromial contrôle moteur contrôle postural course à pied coxalgie coxarthrose coxo-fémorale Diagnostic différence de longueur des membres inférieurs disque inter-vertébral douleur chronique drainage lymphatique manuel drapeaux jaunes droit femoral Dry needling dégénérescence discale entorse de cheville entorse du genou essai controle randomise etirements EVA evidence based practice Examen du sujet exercices thérapeutiques fasciathérapie fasciite plantaire Fibromyalgie fléau cervical fuseau neuro-musculaire gainage Genou gonarthrose goniométrie GROC hallux valgus hernie discale IFMK inclinométrie incontinence urinaire IRM kappa kinesiotaping kinesitherapie ligamentoplastie Lombaire. Abord préliminaire Lombaire. Généralités Lombaire. Traitement passif Lombalgie lombo-sciatique Maitland manipulation vertébrale massage McKenzie MDT Membre inférieur. Abord préliminaire Membre inférieur. Généralités MRP Mulligan multifide nerf médian nerf radial nerf sciatique nerf tibial nerf ulnaire neuro-sciences neurodynamique nociception oedème Oldies but goldies ondes de choc ostéopathie ostéoporose palpation pelvis Physiotherapie pied piriforme Placebo plagiocéphalie podalgie podologie podomètre poignet points-gâchettes posture posturographie posturologie professions de santé proprioception psoas PSR PTG PTH quadriceps questionnaire rebouteux recommandations de pratique clinique red-flags regle de prediction clinique renforcement musculaire rythme crânio-sacré réflexothérapie rééducation posturale globale sacro-iliaques sacrum scapulalgie sciences de l'éducation scoliose semelles orthopédiques SFP SLR slump-test stabilométrie Start Back Screening Tool strain et counterstrain stretching symphyse pubienne syndrome des jambes sans repos syndrome douloureux regional complexe syndrome du canal carpien syndrome du canal tarsien talagie tapis roulant Temporo-mandibulaire. Bilan actif tendon achilléen tenségrité Test testing therapie manuelle therapie miroir Thoracique. Généralités Thoracique. Traitement passif thrust torticolis Traitement Épaule. Traitement passif épicondylalgie équilibre