ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
Cervicales

Examen et traitement de l’acuité tactile cervicale € - Rédigé par le 19/09/2017

Quel test tient la route ? Quelle posologie de traitement modifie les valeurs ? Les altérations du SNC contribuent à la douleur chronique. Il est avancé que la réorganisation corticale peut être évaluée en mesurant l’acuité tactile de la région douloureuse et que le ré-entrainement de la sensibilité discriminative pourrait avoir un effet antalgique [1]. Cette étude [2] compare 4 moyens de tester cette acuité au cou. Mesure de la reconnaissance de deux points distincts : Un pied à...

Préférer Souchard à Maitland dans les cervicalgies ? € - Rédigé par le 11/09/2017

La rééducation posturale globale basée sur les preuves. Une étude en accès libre. La rééducation posturale globale (RPG) a montré des résultats positifs pour les patients atteints de troubles musculo-squelettiques, mais aucun essai contrôlé randomisé préalable n'a étudié son efficacité comme seule procédure pour les patients adultes atteints de douleur cervicale chronique non spécifique. Objectif : Le but de cette étude italienne était d'évaluer l'efficacité de l'application de RPG par...

Neck Pain 2017 : Savoir quoi faire sur une cervicalgie aujourd'hui € - Rédigé par le 02/08/2017

La Section orthopédique de l'American Physical Therapy Association s'efforce constamment de créer des guides cliniques fondés sur des données probantes pour la prise en charge en kinésithérapie des troubles musculo-squelettiques décrits dans la Classification Internationale du Fonctionnement de l'OMS. Le but de ce guide clinique, mise à jour de celui de 2008, est de passer en revue la littérature récemment évaluée par les pairs et de formuler des recommandations relatives à la cervicalgie. Il...

Whiplash 2.0 : le coup du lapin du rat - Rédigé par le 19/07/2017

Le JOSPT publie ce mois-ci des commentaires à propos de la cervicalgie attribuée à un fléau cervical et de sa prise en charge thérapeutique. Les traumatismes cervicaux sont susceptibles de produire une cinématique inter-vertébrale anormale, susceptibles de nuire aux articulations facettées et aux nerfs afférents. Les contraintes biomécaniques peuvent initier une comportement nociceptif dans les systèmes nerveux périphérique et central. Cette activation et sa persistance dépendent de...

Altérations musculaires après céphalée cervicogène chez la patiente âgée € - Rédigé par le 24/06/2017

Les données suggèrent que la céphalée cervicogène soit liée à l’âge. Il est aussi suggéré que la structure des muscles du cou, leur taille, leur infiltration graisseuse, puisse être liée aussi à cette céphalée. Est-ce que l’âge est un biais de confusion ou est-ce qu’il existe une liaison entre céphalée et structure musculaire ? C’est le but de cette étude thaï. Méthodes : Quatorze femmes souffrant de céphalées cervicales et 14 sujets témoins aux caractéristiques simulaires ont participé à...

Biofeedback & cervicalgie € - Rédigé par le 22/06/2017

Puisque l’une des explications de la cervicalgie est la sidération des muscles profonds, pourquoi ne pas utiliser le biofeedback comme outil destiné à montrer au patient leur activité ? Parce qu’on ne sait pas si ça «marche». Cette revue systématique brésilienne s’est attelée à répondre à cette question. Méthodes : Les essais cliniques randomisés ont été recherchés et récupérés à partir de six bases de données, jusqu’en août 2016. Le risque de biais des études incluses a été évalué à...

Retour sur les extenseurs profonds du cou IV € - Rédigé par le 20/05/2017

Le Kabat du cou, le traitement ultime des cervicalgies ! Si on m'avait dit... Un article ancien de Shaun O’Leary revient sur l’évaluation et le traitement des muscles du cou du cervicalgique. En gros il évoque : - La présence d’une infiltration graisseuse des muscles profonds plus marquée dans une cervicalgie chronique attribuée à un fléau cervical, avec le biais que ces cervicalgies sont souvent plus douloureusement ressenties par le patient, ce qui peut expliquer la différence par rapport à...

Retour sur les extenseurs profonds du cou III € - Rédigé par le 19/05/2017

Jochen Schomacher et le semi-épineux du cou Julie Hides consacre sa vie au multifide lombaire, Melanie Bussey ne jure que par la sacro-iliaque, ... le dada de Jochen Schomacher, c’est le semi-épineux du cou. Dans l’une de ses études, il a fait participer dix patientes souffrant de douleurs cervicales chroniques et dix sujets contrôles sains à une étude EMG sur le semi-épineux du cou. Son activité a été mesurée par EMG filaire lors de contractions isométriques à une force de 15 et 30 N sur des...

Retour sur les extenseurs profonds du cou II € - Rédigé par le 16/05/2017

A la recherche du semi-épineux du cou Selon Schomacher et Falla, dans une étude qui fait date, les extenseurs du cou sont organisés en quatre plans : 1- Élévateur de la scapula (extension, inclinaison latérale et rotation homolatérale) et trapèze supérieur (extension, inclinaison latérale et rotation controlatérale) 2- Splénius de la tête (extension, inclinaison latérale et rotation homolatérale) 3- Semi-épineux de la tête (extension, inclinaison latérale) 4- Semi-épineux du cou, multifide...

Médecine Manuelle Orthopédique Cervicale - Rédigé par le 23/04/2017

Démonstrations techniques par Steven De Coninck, du European Teaching Group of Orthopaedic Medecine L'anglais parlé est aisément compréhensible. Les gestes sont bien décrits mais la manoeuvre est impressionnante. Est-elle exagérée pour le besoin de la vidéo ou s'agit-il de l'amplitude et de la vitesse nécessaire ? Le praticien est kinésithérapeute, auteur de nombreux ouvrages et DVD. Le gardien du Temple ? Voir le curriculum vitae de Mr De Coninck.

Mobilisation passive cervicale en translation en traitement de la névralgie cervico-brachiale € - Rédigé par le 22/04/2017

Un exemple du passage incontournable pour évaluer une pratique : la présence d’un groupe contrôle ! Cela parait à beaucoup d’entre vous une évidence, mais nous observons encore des lecteurs qui se contentent d’études de cas et considèrent que «balayer d'un revers de main les techniques qui n'ont pas le niveau de preuve maximal conduirait bien souvent à renoncer à soigner et à se maintenir volontairement dans l'ignorance dogmatique», en gros qu’il ne soit pas indispensable de comparer un...

Le test de flexion passive du cou en décubitus € - Rédigé par le 09/04/2017

Une étude madrilène s’est intéressée à une version modifiée du Passive Neck Flexion Test, décrit par Butler en 1991, chez les patients atteints de cervicalgie chronique non spécifique. Elle s’est donnée pour objectifs d’en évaluer la fiabilité et de voir s’il apparaissait différent en présence ou non d’une cervicalgie chronique. Méthode : Au total, 30 sujets asymptomatiques et 34 patients cervicalgiques chroniques ont participé à l’étude. L’amplitude de flexion correspondant à...

Les signes de souffrance méningée de Brudziński & Kernig € - Rédigé par le 08/04/2017

Vladimir Mikhailovich Kernig (1840-1917) était un neurologue balte. Józef Polikarp Brudziński était un pédiatre polonais (1874-1917). Leurs noms sont associés à plusieurs signes cliniques en rapport avec la mise en évidence d’une souffrance méningée. Brudziński a développé 4 signes de mise en évidence de cette souffrance, dont le signe de la percussion de la symphyse pubienne ! En gros, lorsqu’il est positif, il se traduit par une réaction en flexion des hanches et genoux et abduction des...

Mettre en évidence une instabilité crânio-cervicale IV - Rédigé par le 02/04/2017

Note originellement publiée en Février 2015 Plusieurs variantes pour un même principe de test : analyser l'excursion de C0 par rapport à l'épineuse de C2. Examen du sujet en décubitus Principe : Lors d’une inclinaison latérale G, ou une rotation G il doit y avoir une translation latérale D du processus épineux de C2. Une absence de mouvement controlatéral de C2 peut indiquer une atteinte du ligament alaire controlatéral au mouvement. Le maintien ferme de l’épineuse de C2 lors du mouvement...

Mettre en évidence une instabilité crânio-cervicale V - Rédigé par le 02/04/2017

Note originellement publiée en Février 2015 Les deux derniers tests décrits dans l’article de Kaale et Krakenes à propos de l’évaluation clinique des nappes ligamentaires entre l’occipital, l’atlas et l’axis. Test de la membrane tectoriale Le sujet, assis, a la tête stabilisée sur le thorax de l’examinateur.  Le test évalue le degré de translation horizontale dorso-ventrale entre C0, C1 et C2. La main dorsale, qui réalise le test passif, est placée à la région sub-occipitale,...

Mettre en évidence une instabilité crânio-cervicale III - Rédigé par le 31/03/2017

Note originellement publiée en Février 2015 Deux types de tests destinés à tester une diminution ou une apparition des symptômes. Le sharp-purser test Le test de cisaillement cervical supérieur sert à évaluer l’intégrité du ligament transverse, le patient en position assise, la tête en légère flexion cervicale supérieure. Utilisation Que ce soit après un traumatisme ou dans le cadre d'une polyarthrite rhumatoïde, ce test est à réaliser en premier, puisqu’il tend à réduire les douleurs...

Mettre en évidence une instabilité crânio-cervicale II - Rédigé par le 30/03/2017

Note originellement publiée en Février 2015 Vous vous rappelez ce cet enchevêtrement de ligaments ? entre le cruciforme, l'odontoïdien latéral, le transverse, ....Une petite révision préalable peut ne pas nuire. Cleland identifie quatre structures à tester différentes dans son ouvrage. Elles seront reprises et évaluées par Kaale. Le ligament alaire (occipito-odontoïdien latéral) Pair, il stabilise l’odontoïde aux condyles occipitaux, allant de la partie latérale de la dent à la partie...

Mettre en évidence une instabilité crânio-cervicale I - Rédigé par le 26/03/2017

Les physiothérapeutes anglo-saxons utilisent des tests cliniques pour mettre en évidence des solutions de continuité ligamentaires crânio-cervicales. Celà s’adresse notamment aux patients se plaignant de cervicalgie attribuée à un fléau cervical puisque certains auteurs ont pu mettre en évidence...

Technique de glissement neural cervico-thoracique - Rédigé par le 25/03/2017

Il serait préférable de réaliser des techniques de glissements neuro-dynamiques plutôt que des techniques de mise en tension pour les souffrances cervico-thoraciques. Population-cible : Sujets asymptomatiques. Procédure : Patient assis sur la table, jambes étendues. Il lui est demander de...

Contre-indications de la physiothérapie en 1° intention pour la cervicalgie - Rédigé par le 24/03/2017

La prise en charge en 1° intention, en France est interdite au kinésithérapeute, autorisée s’il possède un diplôme d’ostéopathe ou de chiropraticien. Dans le reste du monde, la 1° intention est fréquente (UK, USA, Pays-Bas, Canada) mais soumise à des reds-flags (signes d’alerte). Le Neck Pain Task Force : En salle d'urgence après un traumatisme cervical, le triage peut être fondée notamment sur la Canadian Spine Rule. Seuls ceux qui ont un risque élevé de fracture doivent bénéficier de...
1 2 3 4 5 » ... 8



S'inscrire à la lettre hebdomadaire



Christian Barton sur les déficits retrouvés chez les patients avec syndrome femoro-patellaire