ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Épaule

Comment corriger manuellement les dyskinésies scapulaires lors du maintien statique du bras en élévation

Rédigé par JL E le Vendredi 20 Mai 2011



Comment corriger manuellement les dyskinésies scapulaires lors du maintien statique du bras en élévation
Rappelez-vous : le sujet avait été abordé à Marseille, aux JFK2011...

Objectifs

La dyskinésie scapulaire est un mouvement anormal de la scapula lors de l’élévation active du bras. Il est dit qu’elle serait l’un des facteurs du syndrome d’inpingement scapulo-huméral en diminuant l’espace sous-acromial. En conséquence, une manoeuvre corrective manuelle favorisant la sonnette latérale et la bascule postérieure pourrait améliorer cet espace sous-acromial. Cette étude a pour but de rechercher la pertinence de cette supposition.

Déroulement de l’étude


40 sujets asymptomatiques ont été classifiés en dyskinétiques (n=20) ou non (n=20) à l’aide du test de dyskinésie scapulaire. L’interligne articulaire antérieur de l’espace sous-acromial a été mesuré à l’échographie et l’orientation scapulaire a été évaluée à l’aide de capteurs électromagnétiques, le bras au repos, à 45° et 90° d’élévation active avec ou sans manoeuvre corrective manuelle.

Résultats


Il n’y avait pas de différences dans les distances acromio-humérales ni dans les mouvements de la scapula lors de l’élévation active entre les groupes. La manoeuvre manuelle de correction scapulaire augmentait la sonnette latérale, la bascule postérieure comme la distance acromio-humérale dans les deux groupes. Les patients «dyskinétiques» présentaient une plus grande sonnette latérale de la scapula mais n’augmentaient pas leur distance acromio-humérale.

Référence bibliographique

Seitz AL, McClure PW, Lynch SS, Ketchum JM, Michener LA. Effects of scapular dyskinesis and scapular assistance test on subacromial space during static arm elevation. J Shoulder Elbow Surg. 2011 Mar 26.


Résumé de l’article disponible en ligne

Articles en rapport avec le sujet

Profitez-en pour aller découvrir les vidéos de chirurgie de l'épaule et du MS sur le site de la revue

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 8520 fois


1.Posté par lesacs le 20/05/2011 16:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
décidément le thème est à la mode,kiné scientifique puis kiné actu.Par contre les résultats de cette étude sont décevants!

2.Posté par thomas le 28/05/2011 20:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
pourquoi décevant lesacs ?
parce qu'ils infirment des idées communément admises ?
ou parce que l'étude à des biais ?

ton avis m'intéresse, je viens de finir un mémoire sur le sujet et je suis... circonspect...

3.Posté par JLN le 14/06/2011 16:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

je ne vois pas bien en quoi ce travail est décevant.
Il confirme que la manoeuvre correctrice augmente la sonnette latérale, la bascule postérieure et la distance acromio-humérale. C'est un test qui peut être d'une aide précieuse dans la mesure où il peut atténuer ou modifier l'arc douloureux chez des patients présentant une épaule symptomatique, confirmer ainsi l'implication de la scapula, et orienter la rééducation sur celle-ci (mais pas que...). Comme toutes les études, il existe des limitations qui sont clairement exposées. Charge à d'autres chercheurs de reprendre le protocole en éliminant peu à peu ces limitations et en améliorant le protocole... Je ne suis pas chercheur, mais j'ai un peu l'impression que c'est comme ça que ça marche.

Cette étude s'inscrit dans un projet plus général dont on pourra se faire une idée en consultant le travail préliminaire de thèse de l'auteur, Amee L Seitz, qui est accessible en ligne.
http://digarchive.library.vcu.edu/dspace/bitstream/10156/3117/1/Seitz_Amee_PhD.pdf

Nous avions déjà évoqué un aspect de son travail dans ActuKine
http://www.actukine.com/Mecanismes-des-tendinopathies-de-la-coiffe-des-rotateurs_a1323.html

4.Posté par Hubert le 15/03/2012 16:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je fais également un mémoire sur la dyskinésie de la scapula, si Thomas ou d'autres personnes ont plus d'informations sur ce sujet, je suis preneur. Merci

5.Posté par thomas rulleau le 16/03/2012 13:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Hubert,

je pense que mon message peut-être mal interprêté, je n'ai pas écris un mémoire sur la dyskinésie, mais lu, corrigé et noté comme jury

des informations, la littérature est dense sur le sujet, je te conseille surtout de montrer qu'il existe un débat sur ce problème et son traitement dans ta discussion.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed?term=scapular%20dyskinesis

en regardant les liens du bas de l'article de JLE, tu auras des réponses

6.Posté par marine le 08/10/2012 18:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je fais également un mémoire sur la dyskinésie scapulaire, alors HUBERT si tu veux partager ce que tu as déja trouvé comme article,etc... et ta problématique, je suis preneuse !!

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Examen général | Hanche | Genou | Pied | Cervicales | Thoraciques | Lombales | Pelvis | Épaule | Coude | Poignet | Main | Membre inférieur | Membre supérieur




S'inscrire à la lettre hebdomadaire



Troisième pouce