ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Lombales

Corrélations entre transverse de l’abdomen et multifide lors de tests cliniques chez des patients lombalgiques chroniques

Rédigé par le Samedi 16 Juillet 2011



Corrélations entre transverse de l’abdomen et multifide lors de tests cliniques chez des patients lombalgiques chroniques
Objectif

Les prises en charge du multifide et du transverse de l’abdomen sont souvent conjointes dans le traitement du lombalgique. Y a t’il une corrélation entre ces deux muscles ?

Procédure

C’est une étude rétrospective portant sur les dossiers de 82 patients (40 M/42 F), à propos de tests cliniques portant sur les capacités contractiles, les sections musculaires et d’autres observations concernant les topographies douloureuses ou obtenues par l’examen manuel.

Résultats


Quand un patient est capable de contracter efficacement un multifide, il peut aussi aisément contracter son transverse. L’inverse est vrai.
Des patients souffrant d’une lombalgie latéralisée présentent plus fréquemment une asymétrie dans les volumes musculaires (11.6%) que ceux souffrant d’une lombalgie bilatérale ou centralisée (0.01%). Ils présentent des difficultés contractiles du côté douloureux (p < 0.01).

Références bibliographiques


Hides J, Stanton W, Dilani Mendis M, Sexton M. The relationship of transversus abdominis and lumbar multifidus clinical muscle tests in patients with chronic low back pain. Man Ther. 2011 Jun 3.

Résumé de l’article disponible en ligne

Articles en rapport avec le sujet

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 3065 fois


1.Posté par Marcel le 03/08/2011 23:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La corrélation entre le multifidus et le transverse abdominis c'est que tous les deux participent sur la statique et la dinamique de la colonne vertébrale.
Un multifidus lombaire droit (par exemple), qui n'est pas actif, va provoquer une diminution de flexion de hanche gauche. Si le multifidus est inactif, le transverse il est obligé de travailler bcp plus (compensation) pour protéger la colonne lombaire des forces du psoas qui tirent pendant la fléxion de hanche. Finalement , le transvere abdominis va aussi s'inhiber car il ne peut supporter le travail qui ne fait pas le multifide. Il faut rappeler que il y a quelques fonctions qui partagent tous les deux muscles: le multifidus est rotateur contrelatéral de la colonne et les fibres sup du transverse aussi. Le multifidus participe de la fléxion latérale de CV même les fibres sup du transverse. Il semble donc, logique, la corrélation entre ces deux muscles.

2.Posté par JLE le 07/08/2011 15:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Selon Bogduk, le rôle de rotateur controlatéral du multifide est pauvre voire nul, de part son très faible bras de levier. Il aurait un rôle dans la rotation active du tronc en ceci que les obliques - principaux rotateurs du rachis - sont aussi fléchisseurs. En conséquence, les multifides, dont la résultante des forces est verticale, ont pour but d'éviter que le tronc fléchisse à chaque rotation engendrée par les obliques.

3.Posté par Marcel le 07/08/2011 21:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut pas croire tout ce qui c'est écris aux livres. je vous propose une pratique: Prenez quelques patients et assis (fléxion hanche 90º) sur une table, extension active ciphose dorsal ("redrecer le tronc"), démander une rotation de tronc à droite et après a gauche. Aux patients qui auront une mauvaise rotation droite, faire une palpation des multifidus coté gauche (et viceversa). Vous verez que pas mal de patients vont augmenter la rotation. Pourquoi? Parceque les multifides étaient inactif et devant une instabilité, le cervau va limiter la fonction pour protéger.
Si la rotation n'augmente pas c'est parceque l'origine du pb n'est pas aux multifides.

4.Posté par JLE le 07/08/2011 22:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je n'évoquais pas des croyances.
P.S. : Une question m'interpelle : quel intérêt trouvez-vous à consulter ce site ?

5.Posté par Stephan ROSTAGNO le 08/08/2011 13:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Marcel,
Vous dites qu'il ne faut pas croire tout ce qui est écrit dans les livres, vous avez raison ... quand il s'agit de livres exposant l'opinion d'un auteur, ce qui en gros se rapproche de votre démarche dans ces commentaires. A la différence que les livres de Bogduk ne sont pas des/ses opinions mais des synthèses de résultats d'études, ce qui donne a son livre un niveau de preuve supérieur a une simple opinion ou théorie.
Les faits scientifiques sont des faits qui ont été vérifiés dans une
confrontation avec la réalité. L’intelligence humaine est capable de
construire de nombreuses théories spéculatives pour expliquer les
phénomènes issus de l’observation de notre monde. Même si ces
théories sont extrêmement séduisantes pour l’esprit humain, elle
peuvent ne pas être exactes. Ce sont des théories métaphysiques. La
démarche scientifique évite d’être spéculative en ne se fondant que
sur des faits réels, vérifiés. La science moderne procède par déduction, par test d’hypothèse.
Une théorie n’est retenue que si elle a fait l’objet de test et si elle a été suffisamment corroborée par l’expérience.

6.Posté par marcel le 08/08/2011 18:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour:
JLE: Ce que je veux dire c'est, justement, que ce qu'on écris sur aux livres, parfois c'est pas vrai. Il y a pas mal d'erreurs au niveau biomécanique. Par rapport à votre commentaire, c'est bien vrai que le bras de lévier des multifides est petit en comparaison aux oblicus sur le plan transversal. Pourtant ça ne veut pas dire du tout, que les multifidus ne soient pas importants. Si un multifidus est inhibé peut limiter une rotation contre-latérale de tronc, peut limiter une flexion contre-latéral de hanche et peut limiter (mon derniere expérience avec une patiente) une flexion d'épaule. Je vous prie, encore une fois, de faire le test avec plusieurs patients. C'est très intéressant!!!
PS: mon intérêt dans ce site c'est que je cherchais un site qui parle de biomécanique en france. Même pouvoir partager des expériences et apprendre au même temps apporter mes compétences. Je profite pour dire que je ne connais pas Bogduk, je chercherai: il paraît bien intéressant.

7.Posté par marcel le 09/08/2011 08:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour:
Mr Rostagno: la terre était plane pour tout le monde. Et un "fou" a dit qu'elle est ronde. Je travaille tous les jours avec les multifidus, les oblicus, les transverses, les rectus,..... TOUS LES MUSCLES sont importants. Il n'y a aucun de plus important que l'autre. Mais, justement dire que "le rôle de rotateur controlatéral du multifide est pauvre voire nul" ça veut dire que ni l'auteur de ces mots, ni la personne qui a écrit ça (JLE), n'a jamais constaté par sa propre expériences la réelle fonction des multifidus. Même si le bras de lévier d'un muscle est très petit, il y a bras de lévier. Et sinon, pourquoi l'évolution de milliards d'années pour arriver a l'homme a crée ce muscle si??? Son bras de lévier pour faire l'extension de CV est aussi très petit, pourtant tout le monde reconnaît son importance à l'extension.
Si les multifidus ont son système Gamma (fuseau néuromusculaire) bloqué, le muscle est inhibé. Quand le cerveau détecte inhibition, va bloquer ailleur (par exemple la hanche), en augmentant le tonus de quelques muscles.

8.Posté par Stephan ROSTAGNO le 09/08/2011 09:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je pense que vous avez zappé la partie de mon commentaire en italique (issue du livre de M.Cucherat), je ne remet pas en cause tous vos propos, je dis juste qu'ils restent du domaine de l'hypothese non testée (si ce n'est par empirisme et observation) contrairement aux propos de Bogduk.
Je me permet de reprendre votre exemple du fou qui a prétendu un jour contre vents et marrée et en mettant en jeu sa vie, que la terre était ronde. Si aujourd'hui tout le monde admet que le terre est bien ronde ce n'est pas par bonne foi mais parce qu'aujourd'hui des moyens technologiques nous permettent de voir la terre d'un peu plus loin et ainsi d'observer "ses rondeurs". De meme la science (cad la recherche a travers les Essais cliniques Randomisés et les revues systématiques de ces derniers) permet aujourd'hui de prendre du recul face a certaines hypotheses, les confrontant a la realité pour les rejetter ou bien en augmenter leur crédibilité.
Je pense donc que ce n'est peut etre pas vous le fou dont vous parlez, ou bien me trompe-je peut etre mais dans ce cas je vous invite a confronter vos hypotheses (qui restent malgré tout tres interessantes mais du domaine des connaissances fondammentales) a la réalité afin que je puisse m'incliner avec grand plaisir devant vos preuves.

9.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 09/08/2011 10:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je comprend bien que nous ne puissions aujourd'hui nous appuyer sur des écrits biomécaniques anciens (Kapandji par exemple), mais je vous recommande les deux livres de Bogduk sur le rachis cervical et lombal (traduits). L'auteur n'avance pas sans étayer ses dires par des références biblioraphiques.

Je pense que vous comprendrez qu'il est difficilement crédible de prétendre que, parce qu'une patiente, incidemment, voit son épaule soulagée par un traitement du multifide (ou sa coincidence temporelle) cette action est systématiquement retrouvée. J'ai pour ma part, comme vous, longtemps considéré ce muscle comme rotateur controlatéral. Cette conception ne peut être modifiée par la pratique : je suis incapable de le palper.

Le multifide a une action majeure de rotation DANS LE PLAN SAGITTAL. Sa ligne d'action, perpendiculaire aux épineuses en fait le responsable principal de l'ancrage des vertèbres lombales dans ce plan. Et il faut un muscle puissant pour lutter contre le bras de levier des obliques.
Une vue postérieure est aussi évocatrice de son rôle de stabilisation du processus épineux à partir des segments sous-jacents, mais on ne le comprend qu'à partir d'une vue bilatérale (image en chevron).
Les représentations unilatérales des bouquins d'anatomie entretiennent la confusion avec un rôle rotateur dans le plan horizontal.
McGill évoque un rôle proprioceptif, ce qui est compatible avec un muscle de volume minimal.
Comme il n'est pas palpable, il est difficile de s'en faire une idée praticienne : les MK français n'utilisent pas encore l'échographie pour leur diagnostic.
Bien confraternellement

10.Posté par Marcel le 10/08/2011 06:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci pour les références bibliographiques. J'éspèr avoir le temps ce we...

Totalement d'accord avec vous. C'est ça la science. Mais je ne dis rien de particulier. Je parle de fisique!!! le corps il est construit en 3D et au moment ou il est en 3D TOUS LES MUSCLES ONT UNE CAPACITÉ DE TRAVAIL/FORCE
DANS TOUS LES 3 PLANS DE TRAVAIL. Je veux ajouter aussi, que les multifidus NE LUTTENT PAS contre les obliques ni le transversus ni aucun muscle. Tous les muscles, s'ils travaillent bien, ILS TRAVAILLEN EN CO CONTRACTION. Il y a des synérgies musculaires. Alors, en plus de la fisique (les bras de lévier, etc...) il y a aussi la physiologie. Au même temps que les obliques travaillent en rotation, les multifidius vont travailler aussi en rotation controlatérale; mëme les iliocostalis homolatérales, même le latisimus dorsi (c'est pour ça que si je améliore la rotation de tronc, je peux améliorer la mobilité de l'épaule), même quelques fibres du pectoralis. Et surement je n'oublie encore....
Á tout ça, je veux dire que si on teste la rotation de tronc, on peut arriver à "voir" qu'il y a des différences d'un coté à l'autre. Si on teste après les obliques et ils sont bien, alors qu'est-ce qu'il se passe???? On peut travailler sur l'hypothèse qu'il y a d'autres muscles qui peuvent influencer voir provoquer une limitation de la rotation axial du tronc?
Finalement, le test de demander une rotation de tronc, et demander une "extension active du tronc" au patient, c'est justement (je reviens à la fisique) pour mettre les multifidus et iliocostalis plus dans le plan de travail. Comme ça, son bras de lévier il est un peut plus long.
Avec tout ça, je peux savoir si le fuseau néuromusculaire (proprioception) des multifides est inhibé ou pas. Justement, s'il éxiste cette inhibition, la cocontraction va être un peut mauvaise. Il éxiste alors un potentiel risque de lésion . Si un musle comme le multifidus ne travaille correctement (même si son bras de lévier il est petit, et ses forces de rotation sont petites voir nulles), il y en aura d'autres qui vont être obligés de travailler un peut plus; COMPENSATION. Si un muscle travaille au-delà de ses capacités normales, c'est normale penser qu'il provoque trop de stress et finalement ça peut donner douleur (inflamation, contracture, déchirure,..)???

Cordialement,

11.Posté par JLE le 10/08/2011 09:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour
Pour ce que j'en sais, un muscle faisant de l'extension, de la rotation et de l'inclinaison réalise systématiquement les trois composantes, à des degrés divers, en fonction de la situation biomécanique. Il ne peut pas privilégier une composante, il se raccourcit "bêtement".
Ce n'est qu'à l'aide de la synergie / antagonisme des autres muscles que le mouvement complexe se réalise.
Lire les travaux de Jean-Pierre Roll, si ce n'est déjà fait ; un regard neuf (?) sur le fuseau neuro-musculaire.

Une bonne journée à vous

12.Posté par marcel le 11/08/2011 09:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
MERCI JLE!!!!!!!
c'est vraiement un article très intéressant.

Je continnue à lire..... LoL

13.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 11/08/2011 14:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
http://www.intellectica.org/archives/n36_37/3.JeanPierre%20Roll.pdf

14.Posté par thomas le 11/08/2011 16:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
excellent article en effet,
et encore plus passionant expliquer par Roll lui-même tu en conviendras Jean-Louis

15.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 11/08/2011 16:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Eh oui...Un must. Il se pousse un peu du col, a des faux airs de Jack Lang, mais il est passionnant. Le son des nerfs lors de l'écriture...

16.Posté par Marcel le 13/08/2011 08:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vraiement genial!!
plusieures questions m'interpellent: peut être que chez les aveugles, ce 6ème sens il est encore plus dévéloppé??

J'ai une autre question, peut être quelqu'un peut m'aider. D'après les études de Guyton, si je m'en rappelle, le fuseau neuromusculaire est comme une fibre musculaire spécialisée. Et à l'intérieur, en plus des nerfs sensoriells qui vont vers la colonne, il parle d'une partie non contractile (c'est la partie où ils se trouvent les nerfs),et à chaque coté une partie contractile. Quelqu'un peut me dire pourquoi il y a cette partie contractile à chaque coté de la partie non contractile?
merci!

17.Posté par thomas le 13/08/2011 11:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
d'après les travaux de Borel (travaillant avec Roll) sur l'afférence visuelle, il y a une différence entre les aveugles de naissance et ceux qui ont perdu la vue

d'après ceux de Lacour (encore la même équipe) la posture est un processus vicariant et idiosyncrasique

donc je pense pourvoir répondre oui à ta question

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Examen général | Hanche | Genou | Pied | Cervicales | Thoraciques | Lombales | Pelvis | Épaule | Coude | Poignet | Main | Membre inférieur | Membre supérieur




S'inscrire à la lettre hebdomadaire



DisKiné