ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Divers

DLM selon Földi : une séance ne suffit pas

Rédigé par le Mardi 4 Décembre 2012



DLM selon Földi : une séance ne suffit pas
Une séance de drainage lymphatique manuel selon la méthode de Földi a été réalisée sur les membres supérieurs de 15 femmes porteuses d’un lymphoedème secondaire à un cancer du sein et 15 sujets féminins sains servant de groupe contrôle.

À la suite de la séance, les patientes ont été randomisées pour recevoir ou non un bandage compressif. Les mesures ont été réalisées avant, pendant, immédiatement après et 30 minutes après la fin.

La périmétrie comme la spectrométrie par bio-impédance (moi pas connaître...un spécialiste parmi les lecteurs ?) ont été utilisées, la dernière pour mesurer les changements dans les compartiments extra-cellulaires de tous les membres.

Résultats :

Il n’y a pas eu de changements significatifs après ce traitement, avec ou sans bandage compressif.

Références bibliographiques :

Maher J, Refshauge K, Ward L, Paterson R, Kilbreath S. Change in extracellular fluid and arm volumes as a consequence of a single session of lymphatic massage followed by rest with or without compression. Support Care Cancer. 2012 Dec;20(12):3079-86.

Article disponible en ligne

Articles en rapport avec le sujet

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 1121 fois


1.Posté par Gyokuro le 04/12/2012 01:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Méthode qui consiste à estimer la composition du corps par la mesure de la résistance des tissus biologiques par l'envoi d'un courant électrique avec une haute fréquence.
Grace aux propriétés, comportement électrique différent, de l’eau, des cellules, des tissus, on va pouvoir déterminer les proportions dans l’organisme, notamment celle de l’eau qui nous intéresse.
Un travail accessible, compréhensible : « Les applications effectives, en routine, des mesures de bioimpédance et la présentation des appareils sur le marché »
http://www.utc.fr/~farges/dess_tbh/98-99/Projets/Bio_Imp/BioZ.htm

2.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 04/12/2012 07:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ces lecteurs sont trop forts !
Merci

3.Posté par Bernard DELALANDE le 04/12/2012 08:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui mais la bio-impédancemétrie n'est pas franchement fiable. Les courants de basse fréquence passent plus volontiers dans le milieu extra-cellulaire alors que les HF traversent les tissus. De là à vouloir savoir la composition des tissus, il y a un fossé que je ne franchis pas.

4.Posté par Gyokuro le 04/12/2012 23:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bien au contraire de ce que j'ai lu, elle est en plein développement et sous utilisée :

« La théorie de la bioimpédance se révèle donc relativement simple et parfaitement maîtrisée…. »

« - la conductivité au sein du corps humain est assurée par les fluides corporelles qui véhiculent le courant grâce à la présence des électrolytes. Donc, la mesure de l'impédance représente l'état de ces fluides et pas celui du corps entier. Ce phénomène relie donc le concept d'impédance à la présence d'eau dans le corps : si l'on connait l'un, on peut déterminer l'autre. L'équation utilisée à ce sujet est une équation de prédiction de l'eau corporelle totale (TBW). Connaissant par ailleurs les composantes du corps humain, il est possible de mesurer la masse de graisse (FFM), la masse de tissu maigres (LBM)... De manière générale, ce phénomène permet de déterminer un volume précis. »


« - les muscles possèdent une impédance relativement fixe et reproductible par rapport au reste du corps,... "

" Une mesure de la bioimpédance des muscles peut donc révéler beaucoup de pathologies sur la structure de ce dernier. Cette possibilité, couplée avec la mesure de volume, a fait naturellement naître l'idée d'une autre application : la bioimpédance cardiaque. Cette méthode permet de mesurer de multiples paramètres. »

Une autre étude sur le sujet : " bioimpedance analysis in the assessment of lymphoedema diagnosis and management "
http://www.journaloflymphoedema.com/journal/0201_bioimpedance.pdf

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Divers | Technologie | Formations spécifiques | Gériatrie | Incontinence et Santé de la femme | Oncologie | Pédiatrie | Domaines spécifiques (Vidéos)




Inscription à la newsletter