ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Genou

Dans une entorse du croisé antérieur, la sidération du quadriceps n’est pas liée à l’hydarthrose

Rédigé par le Samedi 9 Juin 2012



Dans une entorse du croisé antérieur, la sidération du quadriceps n’est pas liée à l’hydarthrose
Après une entorse du ligament croisé antérieur, le quadriceps peut être affaibli. Des études antérieures avaient montré que l’activité et la force quadricipitale pouvaient être expérimentalement provoquées par une augmentation de pression par injection d’eau salée en intra-articulaire.

Les auteurs ont cherché à savoir s’il en était de même à la suite d’un traumatisme.

188 patients ayant subi une entorse du croisé antérieur depuis moins de 100 jours (en moyenne 27 jours), consultés par un même chirurgien, ont été analysés, de façon prospective. La laxité ligamentaire, une analyse EMG du quadriceps lors de contractions maximales volontaires et avec stimulations supplémentaires, les amplitudes articulaires et l’importance de l’hydarthrose ont été recherchés.

Cette dernière ne semble pas en rapport avec la sidération.

Référence bibliographique

Andrew D. Lynch, David S. Logerstedt, Michael J. Axe, Lynn Snyder-Mackler. Quadriceps Activation Failure After Anterior Cruciate Ligament Rupture Is Not Mediated by Knee Joint Effusion. J Orthop Sports Phys Ther 2012;42(6):502-510

Article disponible en ligne

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 1421 fois


1.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 16/06/2012 11:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Examen général | Hanche | Genou | Pied | Cervicales | Thoraciques | Lombales | Pelvis | Épaule | Coude | Poignet | Main | Membre inférieur | Membre supérieur




S'inscrire à la lettre hebdomadaire



Christian Barton sur les déficits retrouvés chez les patients avec syndrome femoro-patellaire