ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Exercice professionnel

Déficience du réflexe oculo-cervical dans les cervicales communes

Rédigé par le Vendredi 5 Août 2016



Déficience du réflexe oculo-cervical dans les cervicales communes
Le PT Journal nous fait part ce moi-ci d'une étude relative à la perturbation des réflexes oculaires dans les douleurs cervicales.
Deux types de réflexes sont étudiés, le réflexe oculo-vestibulaire, et le réflexe oculo-cervical, les deux conjointement permettent la poursuite d'une cible quelques soient les circonstances.
Le premier permet un stabilisation du regard sur une cible lorsque la tête de déplace dans l'espace.
Le second permet la stabilisation du regard cette fois-ci quand le tronc de déplace par rapport à la tête. Il s'appuie sur les informations afférentes issues des muscles profonds et des articulations postérieures zigapophyses. Il peut être modifié par des déficiences visuelles ou le port d'une contention cervicale. Il est important chez les personnes âgées car il compense les atteintes vestibulaires.

Les deux réflexes sont étudiés par le jeux de chaise mobile et de cible mouvante associée pour le premier, de chaise mobile et de cible fixe pour le second, le tout pour deux types de personnes, sans ou avec douleur cervicale non traumatique.

Résultat, on retrouve dans le groupe "douleur cervicale non traumatique" une altération du réflexe oculo cervical et l'absence de déficience du réflexe oculo-vestibulaire. Les muscles oculaires sont donc bien perturbés par les douleurs cervicales et entraine une difficulté de stabilisation du regard dans les mouvements dissociés de la tête et du tronc. La cervicalgie ne perturbe pas que le contrôle moteur cervical, elle a aussi un impact sur les muscles oculaires.

Cervico-ocular Reflex Is Increased in People With Nonspecific Neck Pain
Jurryt de Vries, Britta K. Ischebeck, Lennard P. Voogt, Malou Janssen, Maarten A. Frens, Gert-Jan Kleinrensink, Jos N. van der Geest
DOI: 10.2522/ptj.20150211 Published August 2016


D'un point de vue rééducatif, il serait donc intéressant de tester un entrainement à la fixation du regard sur une cible avec des mouvements du tronc, en complément de la poursuite d'une cible uniquement cervicale.

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 1436 fois


1.Posté par DIARD Marc le 23/08/2016 16:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
Questions : Est-ce que la perturbation des mêmes réflexes a été étudiée pour d'autres types de douleurs cervicales ?
Pourquoi ne seraient-ce pas, au contraire, les muscles oculaires qui perturberaient les cervicales par un mauvais ajustement des mouvements ?
En vous remerciant
Marc DIARD

2.Posté par Guérin le 25/08/2016 10:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour et merci pour cet article,

L'entraînement à la fixation du regard sur une cible avec des mouvements du tronc proposé par Patrice Piette semble une très bonne piste.

Je propose de contrôler aussi la physiologie de la tonicité et de la restaurer si besoin. (une perturbation tonique cervicale peut être induite par un coude, une cicatrice de BCG adhérente ou par un problème occlusal, liste non-exhaustive). J'ajouterai même que cela devrait être un préalable à la rééducation active.

Bien confraternellement

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base




Inscription à la newsletter

Derniers commentaires