ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Technologie

Devoir de vacances Numéro 2 : les différents moyens de noter les grades de mobilité d'une articulation

Rédigé par le Mardi 19 Juillet 2011

Durant l'été, les abonnés aux sites d'Actukiné pourront tester leurs connaissances et leurs savoir-faire à propos de différents sujets. Ici les notions de grade de mobilité beaucoup utilisées au niveau international et peut dans les devoirs de synthèse des étudiants.



Devoir de vacances Numéro 2 : les différents moyens de noter les grades de mobilité d'une articulation
L'évaluation de la mobilisation d'une articulation peut être envisagée par différentes approches. En France, on utiise la mesure de l'amplitude articulaire.

Au niveau international, il existe au moins 3 approches par "grade de mobilité" reconnues dont une qui est la plus souvent utilisée. Ces approches permettent de décrire aussi le type de manoeuvres de mobilisation exécutée durant le traitement.

Question 1 . Décrivez les grades de mobilité d'au moins 2 approches différentes ? (Citer les références)

Question 2. Quelles sont les points communs ou correspondances éventuelles entre les grades ?

Question 3. Quelles sont les principales différences entre la manière d'exécuter ces différentes mobilisations ?

Question 4. Pour un effet principalement neurophysiologique, quel(s) grades est classiquement utilisé ?

Question 5. Pour un effet principalement mécanique, quel(s) grades est classiquement utilisé ?

Les réponses pour les abonnés sur ce lien

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 2936 fois


1.Posté par Frédéric FROMENT le 20/07/2011 14:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
fromentkine
R1 :
Grades de Kaltenborn;
Grade I = "Piccolo" (petite) distraction, neutralisant le pression intraarticulaire sans étirer ou mettre en tension les tissus.
Grade II = "Utiliser le relachement", mobiliser les tissus périarticulaires jusqu'à leur mise en tension mais sans les étirer.
Grade III = Une fois mis en tension (des tissus) aller vers l'étirement par une traction plus importante.
Kaltenborn, F. M. (1989). Manual mobilization of extremity joints: Basic examination. Minneapolis, MN: OTPT.
Grades de Maitland :
Grade I = Petit mouvement en début d'amplitude articulaire.
Grade II = Mouvement plus ample du début jusqu'à la moitié de l'amplitude.
Grade III = Mouvement allant de la moité à la fin de l'amplitude.
Grade IV = Petit mouvement en fin d'amplitude.
Grade V = Petit mouvement forcé à haute vitesse en fin d'amplitude et légèrement au delà.
La fin d'amplitude (end-feel) est inhérent à chaque patient. (physiologique ou pathologique).
Maitland G. : Peripheral manipulation, London 1991, Butterworth-Heineman.
Maitland's Vertebral Manipulation, ed 7, 2005, Butterworth-Heineman.
R2 :
Elles prennent toutes les deux en considération les structures sollicitées et permettent en fonction du grade choisi d'agir différemment selon l'action thérapeutique souhaitée.
R3 :
Mouvements oscillatoires lents (1 cycle/2 secondes)
ou mouvements soutenus (2-3 cycles/seconde).
R4 :
Effet neurophysiologique : Grade I et II avec mouvements oscillatoires lents, d'une durée courte de 30s à 2min.
R5 :
Effet mécanique : Grade III, IV, et V avec mouvements rapides, d'une durée plus longue (2 à 5 min).

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Divers | Technologie | Formations spécifiques | Gériatrie | Incontinence et Santé de la femme | Oncologie | Pédiatrie | Domaines spécifiques (Vidéos)




Inscription à la newsletter