ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Cardio-respiratoire

Dispositif PRADO : généralisation en 2016 du dispositif pour les BPCO

Rédigé par le Mercredi 20 Juillet 2016



http://www.ameli.fr/#
http://www.ameli.fr/#
Il y deux mois, dans notre cabinet, l'entrevue annuelle avec le représentant de l'assurance maladie avait entre autre porté sur le dispositif PRADO (programme d'accompagnement au retour à domicile après hospitalisation). Le constat de l'AM est qu'il existe une insuffisance de prise en charge post hospitalisation en kinésithérapie respiratoire, ce qui multiplie les récidives et la ré-hospitalisation.
Ce mois-ci nous avons reçu un courrier annonçant sa mise en place :
extrait
"Un accompagnement PRADO concernant la BPCO va être proposé fin 2016
En effet, après hospitalisation pour exacerbation de BPCO, 43% des patients sont ré-hospitalisés dans les six mois qui suivent leur retour à domicile (18% pour pathologie respiratoires, 7% pour pathologie cardiaque et 18% pour autres causes.
De nombreuses études ont démontré qu'une prise en charge à domicile renforcée permettait d'améliorer la qualité de vie des patients et de diminuer les ré-hospitalisations et la mortalité.
Ce service d'accompagnement à domicile après hospitalisation sera proposé aux patients hospitalisés pour exacerbation de BPCO, par l'assurance maladie en partenariat avec la Société de Pneumologie de Langue Française (SPLF).
Centré sur les besoins du patient, il est fondé sur trois piliers :
- l'initialisation du suivi médicale ne ville par les professionnels de santé désignés par le patient
l'accompagnement attentionné du patine par l'infirmier(e) et /ou le MK, le médecin traitant le le pneumologue
la mise en place d'une aide à la vie si cela s'avère nécessaire.
Expérimenté depuis 2015 dans onze départements, le service se généralise en 2016 à l'ensemble du territoire."


Une brochure permet de visualiser les informations et de mieux cerner le role du kiné :
"mon mk :
- réalise ma rééducation respiratoire et motrice ou mon réentrainement l'effort
- participe à mon éducation sur la maladie, inscrit dans mon carnet de suivi les informations utiles à mon médecin traitant et mon pneumologue"


Les références qui justifient la démarche accompagnent le texte, et à ce propos, il y en a une qui est introuvable :
Sprooten RTM, Van Noord JA, Bindels HJC, Van Vliet M : Five-year follow-up after hospitalisation for acute exacerbation of COPD. Proc Am Thorac Soc 2006 ; 3 : A272.
Cette référence est citée par un article des emc, et par diverses publications mais l'article premier, lui reste hermétique à tout mots clés, sur pub med, google et autres moteurs de recherche.
le premier auteur n'apparait pas dans pub med
le second apparait bien et la liste de ses articles relèvent bien des pathologies pulmonaires, mais aucun ne s'avère être cette référence mystère
Le troisième n'apparait pas
le quatrième existe bien mais comme le second, pas de référence mystère .

Qui trouvera ce fameux article ou identifiera l'erreur de référence ?

brochure.pdf brochure.pdf  (673.99 Ko)


Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 2922 fois


1.Posté par Seb le 21/07/2016 17:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Moi,ce qui m'interpelle c'est la cotation de l'acte...

2.Posté par Seb le 21/07/2016 17:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Amk 13.5 pour plus d'une heure de prise en charge....
http://www.ameli.fr/professionnels-de-sante/masseurs-kinesitherapeutes/votre-caisse-savoie/en-ce-moment/prado-bpco_savoie.php

3.Posté par Meuh KINÉ le 22/07/2016 13:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le travail sur vélo ne nécessite pas forcément une surveillance permanente ? Mais est-ce en accord avec la NGAP ?
Peut-on faire des séances collectives ?

4.Posté par Seb le 22/07/2016 20:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est à dom.

5.Posté par Greivmeuh le 22/07/2016 20:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il me semble que non. Le "retour à domicile", c'est juste que le patient quitte l’hôpital et rentre chez lui, et suit des soins en ambulatoire.

6.Posté par Seb le 23/07/2016 11:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quand je lis cela :"
Nous vous informons du nouveau dispositif de service d'accompagnement à domicile après hospitalisation pour maladie broncho-pneumopathique chronique obstructive "PRADO BPCO".", j'ai des doutes.


7.Posté par Greivmeuh le 23/07/2016 13:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
PRADO existe déjà pour les suites d'ortho... et ça ne se fait pas forcément à dom.

8.Posté par Seb le 23/07/2016 14:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ok à voir, alors.

9.Posté par Patrice PIETTE le 23/07/2016 17:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il n'y a pas de détermination à ce que les soins soient à domicile dans le dispositif prado, c'est un service qui est rendu à la personne pour que son retour à domicile se passe au mieux. Il concerne essentiellement les personnes seules ou âgées qui ont des difficultés à organiser leur prise en charge en suite d'hospitalisation. L'assurance maladie prend en charge ce service en prenant contact avec les professionnels de santé concernés par anticipation de la sortie et prend les rendez vous à la place du patient. Ce service prend son importance surtout comme je l'ai dis pour les personnes seules ou âgées, encore plus celles qui sont en campagne ou au milieu des déserts médicaux. Bien sûre, beaucoup de prises en charges se font à domicile pour les suite orthopédiques compte tenu de la perte d'autonomie temporaire accompagnant souvent la chirurgie, mais ce n'est pas le propos du service prado.
Ce qui est intéressant, c'est le constat de la faiblesse des prescriptions médicales relatives à la BPCO, il y a de l'aveu même de l'assurance maladie un déficit de suivi kinésithérapique qui ouvrent la porte à des hospitalisations récidivantes. Il est quand même assez rare de noter que l'assurance maladie souhaite renforcer l'activité kiné libérale et reconnaisse la valeur de la médecine de ville comme une prévention des hospitalisations. Il est important que les kinés répondent présent, en particulier sur les programmes de réentrainement à l'effort.

10.Posté par Jacky OTERO le 26/07/2016 06:59 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Amk13, 5 !

Pour 1h au moins !

Ils font des soldes à la secu maintenant ?

Pour qu'elle raison accepterions nous de travailler autant pour moins cher ?

1 h c'est deux patients, donc au pire AMS 15.... Et ils comptent trouver des kinés

11.Posté par Greivmeuh le 26/07/2016 07:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce qui est intéressant, c'est le constat de la faiblesse des prescriptions médicales relatives à la BPCO, il y a de l'aveu même de l'assurance maladie un déficit de suivi kinésithérapique qui ouvrent la porte à des hospitalisations récidivantes. Il est quand même assez rare de noter que l'assurance maladie souhaite renforcer l'activité kiné libérale et reconnaisse la valeur de la médecine de ville comme une prévention des hospitalisations. Il est important que les kinés répondent présent, en particulier sur les programmes de réentrainement à l'effort.


En effet, parce que si les kinés ne répondent pas, les APA le feront.

Amk13, 5 !

Pour 1h au moins !

Ils font des soldes à la secu maintenant ?

Pour qu'elle raison accepterions nous de travailler autant pour moins cher ?

1 h c'est deux patients, donc au pire AMS 15.... Et ils comptent trouver des kinés


Même constat. La sécu veut diminuer les récidives, mais n'a pas de sous à mettre... C'est de la pensée comptable basique (dans le sens péjoratif du terme) : je ne veux pas mettre 10 aujourd'hui, pour économiser 30 demain.

12.Posté par dju le 26/07/2016 14:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour
Cotation 13,5 pour un soin d'une heure, soit 27,54 euros bruts de l'heure pour un praticien kiné libéral. Pas de réaction? Perso, c'est moins que mon garagiste, mon plombier, mon coiffeur, mon électricien l'esthéticienne.... C'est même deux fois moins. Qui tous en plus font de la marge sur les produits qu'ils vendent.
Et vous savez pourquoi, parce que le kiné ne vaut pas mieux pour la sécu.
La séance doit durer impérativement une demi-heure pour la grande majorité des autres cotations. Pourquoi? Parce que le kiné ne vaut pas mieux. Car aucune étude au monde n'établit une corrélation positive entre la durée et l'efficacité d'un soin! Parfois c'est indispensable, parfois même une demi-heure ce n'est pas assez et souvent ce n'est pas nécéssaire.
Pourquoi, parce qu'avec plus de 15 ans d'expérience dont la moitié en formation, j'ai progressé.
Mais, non, nous sommes la seule profession au monde incapable de progresser avec l'expérience. Toutes les professions sont appelées à l'efficacité, tous les professionnels s'améliorent avec l'expérience SAUF les kinés qui auront toujours besoin de 30 min pour la moindre entorse ou quoi que ce soit d'autre.
Le kiné est un BLAIR.
Signé un kiné qui essaie d'associer l'efficacité, la qualité, le respect du patient tout en faisant attention à ses revenus et à sa fatigue.
Soit un escroc pour la sécu.

13.Posté par Jacky OTERO le 26/07/2016 15:17 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il y a au moins eu 2 réaction sur les tarifs avant la tienne !
Bravo si tu es si fort pour soigner en moins de 30 minutes.
Pour ma part plus je progresse et plus je me rends compte qu'il faut du temps pour éduquer un patient.
30 ' mini.

14.Posté par Jacky OTERO le 26/07/2016 15:25 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C''est pas le temps qui pose problème mais le montant des honoraires qui est ridicule.

Et plus tu es efficace (moins de séances par patients} plus c''est ridicule !

A ce tarif là, moi je n''ai pas de place... Pas 1h à perdre

15.Posté par Jacky OTERO le 28/07/2016 06:23 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Petit espoir = les médecins se voient proposé 2 euros de plus par visite par dame secu.

Il doit y avoir des sous en trop dans les caisses ? Ou des services à obtenir en échange !

Avec un peu de chance ou devrait avoir 1 ou 2... Centimes !

16.Posté par fred le 28/07/2016 16:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je suis allé sur le lien posté en début de cette conversation qui renvoie au site ameli savoie

je ne vois pas de précision sur l'obligation ou non pour le kiné de ne pas facturer d'autre actes en meme temps, soit de prendre plusieurs patients BPCO en meme temps...

17.Posté par Jacky OTERO le 28/07/2016 18:57 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Probablement possible... Si c'est au cabinet... Comme pour les autres soins.

Mais vu que c'est 1h et si la règle habituelle s'applique ce serait pas plus de trois et on multiplie la durée par le nombre de patient !

Si rien ne dit le contraire

18.Posté par Jacky OTERO le 28/07/2016 18:59 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Du coup ça change rien au tarif horaire.. A moins de faire comme certains = plusieurs en même temps, au cabinet exclusivement et on ne respecte pas la durée légale totale.

Bref du bidouillage

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base




Inscription à la newsletter

Derniers commentaires