ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Exercice professionnel

Douleur non-spécifique d'épaule: massage + exercices = exercices

Rédigé par le Mardi 8 Septembre 2015



© maya2008 - Fotolia.com
© maya2008 - Fotolia.com
Les exercices thérapeutiques sont reconnus comme étant le traitement de choix des pathologies non-spécifiques d'épaule (exemple de publication soutenant cette affirmation). Ils doivent bien-sûr être adaptés à chaque patient et à chaque problème.
Le massage fait aussi partie de la boîte à outils du physiothérapeute pour ce genre de pathologie. Une ébauche de preuve d'une revue systématique tend à montrer que le massage aurait un intérêt à court terme .
Grosso modo, les hypothèses concernant le mode d'action du massage seraient qu'il agirait sur les points triggers myo-fasciaux et/ou sur l'activité des fibroblastes et la formation/maturation du collagène (il existe des études sur l'animal).

Le but d'un nouvel essai clinique était de comparer un groupe de patients avec des douleurs d'épaule bénéficiant d'exercices thérapeutiques, à un autre groupe bénéficiant, lui, d'exercices thérapeutiques plus du massage.
Les 2 groupes ont ainsi bénéficiés de 7 séances de traitements et d'un programme d'exercices individualisés parmi un pool restraint d'exercices (pour limiter trop d'hétérogénéité dans le traitement). L'amplitude, la force et le contrôle moteur étaient visés. L'intensité et le niveau des exercices étaient adaptés à chaque patient et modulés si besoin d'une séance à l'autre.
Le groupe expérimentale a bénéficié de 10 à 15 minutes de massage par séance (7 séances au total aussi). Le massage était appliqué avec de la crème à visé de certains muscles/zones de la région (dans le sens longitudinale des fibres et en provoquant un peu d'inconfort).

Le critère de jugement principale était l'EVA de la douleur.

A 12 semaines, il y avait une légère différence en faveur du groupe exercices (statistiquement significative mais pas cliniquement) et pas de différences sur les critères de jugement secondaires.

Le groupe exercices seuls avait un plus haut niveau de douleur au commencement ce qui a pu majorer le phénomène de regression à la moyenne.

Le massage n'est pas a jeter à la poubelle car il se pourrait que des sous-groupes de patients répondent mieux à ce traitement (une douleur d'épaule peut être du à de nombreux problèmes plus ou moins différents) et le massage a montré son utilité pour certaines pathologie comme la lombalgie.

Référence
Effectiveness of Soft Tissue Massage for Nonspecific Shoulder Pain: Randomized Controlled Trial
Paul A. van den Dolder, Paulo H. Ferreira, and Kathryn M. Refshauge
PHYS THER published ahead of print May 28, 2015, doi:10.2522/ptj.20140350

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 2279 fois

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base




Inscription à la newsletter

Derniers commentaires