ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Pédiatrie

Échographie et bronchiolite : intérêt réel ?

Rédigé par Yann Combret le Mardi 14 Juillet 2015

L'échographie, un nouvel outil pour le diagnostic de la bronchiolite



Cette étude observationelle prospective a eu pour objectif principal d'évaluer la corrélation entre le diagnostic clinique et échographie d'une bronchiolite mais aussi dans le suivi et les thérapeutiques apportées.

Une cohorte de 106 enfants a été incluse (âge médian, 71 jours), comparée à un groupe contrôle de 25 sujets.

Chaque enfant a fait l'objet d'une analyse clinique. Une classification allant d'une bronchiolite modérée à sévère a été attribuée à chacun sur la base d'un score portant sur la survenue d'une tachypnée, la dyspnée, la présence de tirages et l'auscultation.

Une classification échographique de modérée à sévère a également été réalisée.

L'analyse statistique a été établie sur le coefficient de Kappa avec une évaluation des reproductibilités intra et inter-observateurs ainsi que l'établissement des sensibilité et spécificité, valeur prédictive négative (VPN) et positive (VPP) pour évaluer la capacité de l'échographie a évaluer les besoins de supplémentation en oxygène.

Une reproductibilité inter-observateurs a été établie pour l'échographie ainsi qu'une corrélation évaluée à 90% entre les diagnostics cliniques et échographiques.

Les valeurs de sensibilité, spécificité, VPP et VPN ont toutes été mesurées au dessus de 95% révélant une capacité satisfaisante de l'échographie pour évaluer les besoins en oxygène. La grande majorité des examens ont révélé la présence de signes échographiques postérieurs, 100% de ces signes avaient disparus lors de la sortie des enfants.

Cette étude a donc montré une corrélation intéressante entre l'échographie et le diagnostic clinique de la bronchiolite.

Dans un contexte actuel tourné vers l'expansion de cette "nouvelle" technique d'examen et d'abandon de la radiographie systématique dans les pathologies pulmonaires infantiles, l'échographie pourrait être un moyen intéressant d'établir le diagnostic et la conduite à tenir devant la présence d'une bronchiolite.

Malheureusement cette étude ne s'est intéressé qu'à la corrélation entre l'oxygène et l'échographie.
D'autres études plus axée sur d'autres thérapeutiques (et éventuellement les soins de kinésithérapie respiratoire) pourront être réalisée dans le futur pour établir ou nuancer le rôle réel de l'échographie dans cette pathologie.

Référence bibliographique :

Basile & al. Lung ultrasound : a useful tool in diagnosis and management of bronchiolitis. BMC Pediatrics, 2015 May, 21;15:63. doi: 10.1186/s12887-015-0380-1.

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 670 fois

Divers | Technologie | Formations spécifiques | Gériatrie | Incontinence et Santé de la femme | Oncologie | Pédiatrie | Domaines spécifiques (Vidéos)




Inscription à la newsletter