ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Neurologie & Neurosciences

Effet de la Nintendo Wii sur l'équilibre et les activités de la vie quotidienne chez les enfants diplégiques spastiques marchants

Rédigé par Vincent Bolleyn le Dimanche 20 Novembre 2016

Un essai contrôlé randomisé en simple aveugle



Une étude réalisée par deux masseurs-kinésithérapeutes de l'Université Hacettepe (Turquie) en thérapie physique et réadaptation.   

Introduction :

La réadaptation pédiatrique permet l'apprentissage moteur et le contrôle moteur pour les enfants avec divers angles d'approches.
Elle permet également aux enfants souffrant de paralysie cérébrale (PC) d’entretenir leur autonomie en réduisant les limitations d’activités et éviter une baisse de participation aux activités sociales et communautaires.

Avec le développement de la technologie ces dernières années, des programmes de réadaptation ont également commencé à utiliser la réalité virtuelle comme le jeu vidéo interactif.

Cette étude visait à évaluer comment l'ajout de Nintendo Wii (NW) à la thérapie traditionnelle influe sur l'équilibre, les activités quotidiennes et le rendement occupationnel chez les enfants atteints d’une diplégie spastique.

Le rendement occupationnel est définit par la Canadian Association of Occupational Therapists tel qu’il «réfère à la capacité d’une personne de choisir, et d’effectuer des occupations significatives qui lui procurent satisfaction, qui ont une signification culturelle et qui lui permettent de s’occuper d’elle-même, de se divertir et de contribuer à l’édifice social et économique de la collectivité ».

Méthode :

Essai en simple-aveugle randomisé.

Patients :

Enfants atteints d'une diplégie spastique âgés de 6 à 14 ans,
classés comme niveau I, II ou III sur la capacité manuelle (Manual Ability Classification System) pour avoir des habiletés fonctionnelles suffisantes à utiliser les télécommandes Wii, et classés comme niveau I ou II sur les stades de Palisano (Gross Motor Function Classification System) pour avoir des capacités de déambulation suffisantes au vue du protocole.

Intervention :

Groupe 1 (n=12) (groupe contrôle) : 2 séances de kinésithérapie traditionnelle (adaptées aux bilans des patients) de 45 min par semaine.

Groupe 2 (n=12) : 2 séances de kinésithérapie de 45 min par semaine et 2 séances de Nintendo Wii de 30 minutes par semaine.

Durée de l’essai : 12 semaines

Critères de jugement :

Pour les capacités motrices: PBS ( Pediatric Balance Scale)
Pour les activités, la participation et la qualité de vie : PEDI (Pediatric Evaluation of Disability Inventory), COPM (Canadian Occupational Performance Measure).

Score PEDro :

Evalué par le lecteur de l’étude via la fiche disponible sur le site officiel :
8/11.

Critères d’éligibilité : Oui ; Randomisation : Oui ; Assignation secrète : Oui ; Groupes similaires au début de l'étude : Non; Sujets en aveugle : Non; Thérapeutes en aveugle : Non ; Evaluateurs en aveugle : Oui ; Suivi adéquat : Oui ; Suivi du traitement initial : Oui ; Comparaison inter-groupes : Oui; Estimation des effets et de leur variabilité : Oui.

Résultats :

L'autonomie, la mobilité, le score PEDI ( Pediatric Evaluation of Disability Inventory) total ont augmenté dans les deux groupes. Le PBS (Pediatric Balance Scale) et la performance des scores de COPM ont augmenté dans le groupe NW après l'intervention. Cependant, aucune différence statistiquement significative n'a été trouvée entre les groupes, à l'exception du PBS (p <0,05).

Conclusion de l’étude :

L’étude de la prise en charge avec la NW n’a montré qu’une amélioration de l’équilibre.
Cependant cette prise en charge par le jeu vidéo est un angle d’approche de la rééducation par le jeu qui permettrait une amélioration de l’attention et de la concentration, de nouvelles recherches pourrait donc être menées pour étudier comment NW affecte la perception et les paramètres cognitifs.

Avis du lecteur de l’étude :

Cette étude randomisée à l’aveugle est méthodologiquement correcte avec un score PEDro à 8/11.

Le principal biais de l’étude résulte dans le faible nombre de patients qui ne permet pas de faire ressortir des différences significatives entre les deux groupes, ainsi que l’absence de vérification de groupes similaires en pré-étude (même si l’observation des scores pré-études montre des scores très similaires).
Or il pourrait y avoir selon les résultats de l’étude un intérêt dans l’amélioration de l’équilibre.

La mise en place de cette thérapie pourrait constituer un autre angle d’approche dans la rééducation de l’enfant souffrant de diplégie spastique, avec cependant aucune réflexion dans l’étude sur l’ampleur réelle de l’effet de la thérapie (est-ce cliniquement utile ?).

Article en accès libre

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 988 fois


1.Posté par Sultana Roland le 24/11/2016 18:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Article très intéressant et très instructif qui démontre une fois de plus la spécificité de chaque apprentissage sensori-moteur.
Par exemple, quand on apprend à manier la Nitendo Wii, on devient de plus en plus habile pour maîtriser cette coordination sensori-motrice, mais elle seule !
Il est d’ailleurs intéressant de suivre l’évolution des progrès du patient concernant cette activité.
C’est en soi un but de rééducation et une satisfaction pour le rééducateur et le patient de pouvoir jouer à ce jeu de mieux en mieux et de plus en plus facilement.
Pour quantifier les performances et donner au patient une connaissance des résultats, ce qui est très important pour sa motivation, le plus efficace est d’utiliser les évaluations propres à la Nitendo Wii.
A défaut, on peut utiliser le protocole PRORE4ACT [1] qui est toutefois moins adapté à ce jeu et concerne plutôt les activités de la vie quotidienne.

Mais ce n’est pas en manipulant les commandes de la Nitendo Wii qu’on apprend à s’habiller plus rapidement, ni à écrire avec plus de facilité.
Les limites du « transfert moteur » ont été bien étudiées depuis de nombreuses années par les spécialistes de l’apprentissage moteur et du mouvement humain : il y a peu de « transfert moteur positif » d’une activité A vers une autre activité B.
Voir par exemple, les connaissances indispensables et « basiques » que l’on trouve dans le livre « Skill in sport » de Barbara Knapp, publié en français sous le titre « Sport et motricité : l'acquisition de l'habileté motrice » [2].
Malheureusement, ces connaissances fondamentales concernant l’apprentissage moteur et les conditions d’apprentissage ne font toujours pas partie de l’enseignement de la kinésithérapie ni semble-il de la physiothérapie anglo-saxonne.
D’où l’étonnement des auteurs devant le peu de résultats obtenus sur le « transfert positif » de l’entrainement vers d’autres activités comme les tests effectués.

A noter que le « transfert moteur négatif » existe aussi : la pratique d’une activité peut détériorer les performances d’une autre activité.
Cela peut avoir des conséquences dramatiques, voir mortelles. Chaque année des français qui conduisent en Angleterre sont victimes du « transfert moteur négatif ». Ils étaient pourtant d’excellents conducteurs sur les routes françaises où ils ont appris à rouler à droite.
Selon Knapp, le « transfert moteur négatif » surviendrait quand on exige une nouvelle réponse à un ancien stimulus [2].

Il faut bien comprendre qu’on apprend à marcher en marchant, à s’habiller en s’habillant et à effectuer une activité ludique ou sportive en pratiquant cette activité.
D’où l’intérêt d’une rééducation axée sur la tâche à accomplir et non pas sur une autre activité.
C’est le cas de la rééducation « fonctionnelle, ludique et sportive » [1, 3 et 4] que nous préconisons depuis des années et qui de plus, intègre la notion essentielle d’auto-organisation des mouvements [5].
C’est bien la quantité de pratique de l’activité à parfaire qui améliore la qualité gestuelle [6] par essais et erreurs.

Références bibliographiques

1. Sultana R. protocole PRORE4ACT « PROtocole de REéducation polyvalent de 4 Activités Chronométrées avec Traçabilité » http://reeducationreadaptation.hautetfort.com/archive/2011/09/28/activites-de-la-vie-quotidienne-protocole-de-reeducation.html

2. Knapp B. Sport et motricité : l'acquisition de l'habileté motrice. Paris : Vigot, 1979.

3. Sultana R., Mesure S., Ledafniet V., Bardot P., Heurley G., Crucy M. : Sclérose en plaques et kinésithérapie. EMC (Elsevier Masson SAS, Paris), Kinésithérapie-Médecine physique-Réadaptation, 26-431A-20, 2010.

4. Sultana R. : La rééducation fonctionnelle d’un sujet présentant un syndrome cérébelleux. Ann. Kinésithérapie., 1980, 7, 213-222.

5. Kelso J.A.S. : Dynamic patterns : the self-organisation of brain and behaviour. MIT Press, Cambridge, 1997.

6. Bertsch J. : Les vertus de la répétition. in Bertsch J. et Le Scanff C. : Apprentissages moteurs et conditions d’apprentissages. P.U.F., Paris, 1995, p. (51-66)

2.Posté par Bastien le 25/11/2016 09:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci Roland pour ton commentaire particulièrement intéressant!

Je rajouterais néanmoins que les théories de l'apprentissage moteur, de l'acquisition/développement des habiletés motrices, des circuits d'intégrations etc commencent à se faire une place en IFMK. Cela fait partie intégrante du nouveau référentiel (UE6 de mémoire) ; je donne cours à mes élèves en ce sens. Mais (oui, il y a tjs un mais...) le temps alloué à cet enseignement est bien trop court, sur un sujet qui pourrait à lui seul permettre la rédaction de plusieurs thèses de sciences. Alors on ébauche, on ouvre des portes, on offre des pistes de réflexion...et on espère que les élèves pourront être bien entourés lors de leurs stages.
En comparaison, sur le cursus STAPS, cet enseignement peut se voir sur plusieurs dizaines d'heures de cours.

Tu aurais pu rajouter à ta bibliographie ton livre justement axé sur la rééducation fonctionnelle ludique et sportive. Il a été une base de travail, et d'ouverture, pour bons nombres d'entre nous!

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base