ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Musculo-squelettique

Efficacité de la méthode McKenzie en supplément d’une prise en charge de première intention des lombalgies aiguës

Rédigé par JL N le Samedi 8 Mai 2010

Un essai multicentrique contrôlé et randomisé sur les effets de la méthode McKenzie dans la lombalgie aiguë



Efficacité de la méthode McKenzie en supplément d’une prise en charge de première intention des lombalgies aiguës
Des guides de pratique clinique recommandent, dans le cadre des lombalgies aiguës, une information visant à rassurer le patient, des conseils et des antalgiques simples. Malgré le manque de preuves, des exercices sont aussi parfois prescrits.
Le but de ce travail était d’évaluer les effets à court terme de l’adjonction d’une prise en charge selon la méthode McKenzie dans le traitement de première intention de la lombalgie aiguë.

31 médecins, 15 physiothérapeutes accrédités McKenzie, et 148 patients répartis en deux groupes ont participé à cette étude multicentrique (essai randomisé avec groupe contrôle). Le groupe contrôle dit "First Line Care" était suivi par un médecin selon les recommandations courantes (conseils sur les activités, antalgiques simples, informations sur le pronostic favorable de la lombalgie aiguë). Le groupe dit "McKenzie" était, de plus, dans les 48h suivant la consultation médicale, adressé à un physiothérapeute pour débuter un programme basé sur les principes de la méthode McKenzie durant 3 semaines pour un maximum de 6 séances.

Les évaluations ont porté principalement sur la douleur (moyenne des 7 premiers jours, à une semaine, à 3 semaines) et sur la perception générale de la récupération à 3 semaines.

Les résultats font conclure que l’adjonction du programme McKenzie aux recommandations courantes n’apporte pas d’amélioration appréciable en terme de douleur, incapacité, fonction, ou sensation de récupération.

Remarques personnelles :
- Le "potentiellement dangereux" Rob Herbert s’est glissé parmi les auteurs, ce qui peut éventuellement nous rassurer sur la qualité méthodologique de cette étude et le traitement des données.
- Les physios qui ont participé sont tous accrédités "McKenzie", et l’un des auteurs est "Director of Education for the McKenzie Institute International", ce qui peut nous rassurer sur la qualité des interventions.
- Les adeptes et stagiaires McKenzie de chez nous devraient éviter de s’ouvrir les veines tout de suite, dans la mesure où cette étude s’est effectuée dans le cadre bien précis de la lombalgie aiguë, ce qui ne remet pas nécessairement en cause les principes généraux de la méthode… et sa validité dans d’autres cas.

Machado LA, Maher CG, Herbert RD, Clare H, McAuley JH. The effectiveness of the McKenzie method in addition to first-line care for acute low back pain: a randomized controlled trial.BMC Med. 2010 Jan 26;8:10.
Article disponible en ligne

L’étude pilote avec description détaillée du protocole et des interventions thérapeutiques est également disponible en ligne
Machado LA, Maher CG, Herbert RD, Clare H, McAuley JH. The McKenzie Method for the management of acute non-specific low back pain: design of a randomised controlled trial (ACTRN012605000032651). BMC Musculoskelet Disord. 2005 Oct 13;6:50.

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 32251 fois


1.Posté par JL E le 08/05/2010 16:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La lombalgie, c'est vraiment le panier de crabes...
Quand tu lis l'article de Beattie paru ce mois dans le JOSPT, la technique de McKensie + des mobilisations passives postéro-antérieures améliorent les lombalgiques de moins de 2 mois qui sont douloureux en flexion (validation IRM),
Quand tu lis l'article de Powers* comparant les deux techniques le match est nul, les 2 techniques étant efficaces,
Quand tu lis Machado, McKenzie est à jeter sur le lombalgique aigu.
Je vais me remettre à la compression du 4° ventricule ; à genoux et les mains jointes sous la tête du patient, au moins tu peux prier pour que çà marche sans qu'il s'en rende compte...

* Christopher M Powers, George J Beneck, Kornelia Kulig, Robert F Landel, and Michael Fredericson. Effects of a Single Session of Posterior-to-Anterior Spinal Mobilization and Press-up Exercise on Pain Response and Lumbar Spine Extension in People With Nonspecific Low Back Pain. Phys Ther 2008 88: 485-493

2.Posté par JLN le 12/05/2010 20:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et pour ajouter à ta détresse (et à la mienne...) une lecture :
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1449442/pdf/0951817.pdf
Étude qui conclut qu'il est préférable de recommander aux lombalgiques la pratique d'activités physiques récréatives plutôt que des exercices spécifiques pour le dos...

Hurwitz EL, Morgenstern H, Chiao C. Effects of recreational physical activity and back exercises on low back pain and psychological distress: findings from the UCLA Low Back Pain Study. Am J Public Health. 2005 Oct;95(10):1817-24.


3.Posté par JL E le 12/05/2010 21:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On va y arriver à le faire ce blog d'histoires drôles !

4.Posté par hammanou le 02/01/2011 20:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je suis étudiante de niveau Master 2 STAPS, en Education Par les Activités Physiques et Sportives. je suis a la recherche d'un stage.
Mon projet professionnel est de créer une structure d'accueil pour les personnes souffrant d'un problème chronique de type lombalgie et leur proposer des activités physiques adaptées à leur problème.

L'objectif de cette structure est d'acompagner le patient dans sa démarche de "guérison" en permettant un retour progressif à l'activité physique et en permettant une "re-socialisation".
L'idée est d'arriver en complément des structures médicales et para-médicales déjà existantes et de travailler en collaboration avec ces structures déjà en place pour répondre aux besoins exprimés par celles-ci.

5.Posté par thierry cajgfinger le 03/01/2011 12:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne pense pas avoir l'expertise Mac Kenzie de nos auteurs, cependant l'asseoir sur environ 70 cas traités, en phase aigue, pour une étiologie de lombalgie non précisée (puisque les entrées y sont multiples), la limiter à 6 consultations (2 par semaine) et pour finir par poser des conclusions qui ne servent dans ce cas à rien......me parait fort léger !

6.Posté par Jean-Louis Estrade le 04/01/2011 07:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
- La classification du lombalgique fait débat encore aujourd'hui. Ce débat se fait à l'aide d'études et non de certitudes.
- 70 patients peuvent tout à fait constituer un échantillon suffisant (c'est le calcul de la puissance qui permet de le dire a priori de la réalisation de l'étude).
- 6 séances pour une lombalgie aiguë doit correspondre aux évaluations antérieures sur le sujet et a ce qui se fait dans les pays où les pratiques sont évaluées, et où "20 séances pour lombalgie à raison de 2 à 3 séances par semaine" n'est pas un passage obligé.
- Une étude comme celle-ci est le fruit d'un travail certain. Même si ses conclusions peuvent apparaitre faibles, invoquer a priori la pusillanimité des auteurs diminue la portée de la critique.

Une bonne année 2011 !

7.Posté par bernard delalande le 04/01/2011 08:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je vois pas ce qu'il y a de drôle dans l'article cité par JLN. Il me parait au contraire parfaitement censé.

8.Posté par Jourdant le 24/01/2012 10:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai rencontré une kiné pratiquant la méthode Mckenzie pour une cruralgie persistante et les résultats des mouvements indiqués ont été formidables - douleurs presque totalement disparues - mais j'avais également une vieille douleur au niveau du colon transversal, coté gauche que j'imputais au tassement
de la colonne, j'ai donc persisté dans le mouvement (arc-boutant) plusieurs fois
par jour; et là, j'ai au contraire vu se déplacer sur le même côté gauche et d'une façon très aigûe cette douleur qui est aujourd'hui presque intolérable. Que dois-je faire ? Merci de m'aider

9.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 24/01/2012 12:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Revoir votre praticienne. C'est l'une des particularités de la méthode McKenzie que de s'adapter à la variabilité des souffrances lombalgiques

10.Posté par Mckenzie ! le 10/11/2012 13:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Moi j'ai trouvé qu'avec la méthode mckenzie, les douleurs ne partaient pas complètement mais que les exercices fait avec le kiné puis à la maison me permettaient de retrouver une souplesse, une amplitude dans les mouvement du dos que je n'avais plus. Après il ne faut pas s’arrêter et aussi corriger la position assis, voir couché pour certain. En tout cas, ça m'a permit de refaire du sport et de consolider aussi mon dos et les abdos, bref, c'est un tout! Aujourd'hui je ne fais plus les exercices que rarement (mais je devrais m'y remettre) quand j'ai de nouveau très mal, sinon, j'utilise quotidiennement au bureau ou dans la voiture un coussin lombaire de ce genre : http://www.tonigo.fr/vente-produits-mal-de-dos/categorie/coussins-lombaire-mckenzie/coussin-lombaire-haute-densite-the-original-mckenzie-avec-sangle

11.Posté par romanas pilates le 01/01/2014 11:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Faites du pilates sur le system reformer cadillac.... avec un coach romana pilates si possible vous comprendrez le genie de joseph et les bienfaits de cette methode qui existe depuis 1925 et je pense que cest la methode globale la plus complete qui existe au monde avec un repertoire d'exercices de plus de 500 exercices...
Les exercices mackenzies ne sont adaptés qu'à peu de personnes je pense etant donné que les gens n'ont certainement pas la ceinture pelvienne assez renforcée pour tenir des postures en extension( au risque de créer dautres douleurs) De plus souvent d'autres douleurs vertébrales thoraciques ou cervicales sont associées, tout est lié on a rarement seulement une hernie ou une sciatique.... Vos patients ont souvent un problème de mobilité, de posture à plusieurs étages. Je pense donc que se focaliser sur la pathologie ne permet qu' un soulagement ephemere dans la plupart des cas.Je suis persuadé que le Travail global intelligent c'est a dire avec des exercices appropriés a chaque pathologie permettra d'eviter et de soigner a long terme les differentes pathologies rencontrées. Mézières et pilates forment un cocktail de résultats épatants pour les problèmes de dos.
Le pilates se pratique longtemps avant de senseigner même pour un kinésithérapeute un ou deux week end ne suffisent pas!
Je ne suis pas kinésithérapeute ni ostéopathe...juste un passionné de pilates.

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base







accès direct acide hyaluronique acromio-claviculaire acte individuel acupuncture AINS anti-inflammatoires antétorsion fémorale assurance maladie biostatistiques calcanéus camptocormie canal carpien canal lombaire étroit capsulite retractile Cervical. Abord préliminaire Cervical. Bilan actif Cervical. Bilan passif Cervical. Généralités Cervical. Neurodynamique Cervical. Traitement actif Cervical. Traitement passif chicago technique chiropractique chirurgie coiffe des rotateurs conflit sous-acromial contrôle moteur contrôle postural course à pied coxalgie coxarthrose coxo-fémorale Diagnostic différence de longueur des membres inférieurs disque inter-vertébral douleur chronique drainage lymphatique manuel drapeaux jaunes droit femoral Dry needling dégénérescence discale entorse de cheville entorse du genou essai controle randomise etirements EVA evidence based practice Examen du sujet exercices thérapeutiques fasciathérapie fasciite plantaire Fibromyalgie fléau cervical fuseau neuro-musculaire gainage Genou gonarthrose goniométrie GROC hallux valgus hernie discale IFMK inclinométrie incontinence urinaire IRM kappa kinesiotaping kinesitherapie ligamentoplastie Lombaire. Abord préliminaire Lombaire. Généralités Lombaire. Traitement passif Lombalgie lombo-sciatique Maitland manipulation vertébrale massage McKenzie MDT Membre inférieur. Abord préliminaire Membre inférieur. Généralités MRP Mulligan multifide nerf médian nerf radial nerf sciatique nerf tibial nerf ulnaire neuro-sciences neurodynamique nociception oedème Oldies but goldies ondes de choc ostéopathie ostéoporose palpation pelvis Physiotherapie pied piriforme Placebo plagiocéphalie podalgie podologie podomètre poignet points-gâchettes posture posturographie posturologie professions de santé proprioception psoas PSR PTG PTH quadriceps questionnaire rebouteux recommandations de pratique clinique red-flags regle de prediction clinique renforcement musculaire rythme crânio-sacré réflexothérapie rééducation posturale globale sacro-iliaques sacrum scapulalgie sciences de l'éducation scoliose semelles orthopédiques SFP SLR slump-test stabilométrie Start Back Screening Tool strain et counterstrain stretching symphyse pubienne syndrome des jambes sans repos syndrome douloureux regional complexe syndrome du canal carpien syndrome du canal tarsien talagie tapis roulant Temporo-mandibulaire. Bilan actif tendon achilléen tenségrité Test testing therapie manuelle therapie miroir Thoracique. Généralités Thoracique. Traitement passif thrust torticolis Traitement Épaule. Traitement passif épicondylalgie équilibre