ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Membre supérieur

Efficacité de techniques neuro-dynamiques

Rédigé par le Vendredi 9 Septembre 2011



Efficacité de techniques neuro-dynamiques
Deux études ce mois-ci dans le JMPT concernant les douleurs trapézo-métacarpiennes et le syndrome du tunnel tarsien et leur prise en charge à l’aide de techniques neuro-dynamiques.

Concernant les douleurs de la trapézo-métacarpienne :

15 patients entre 70 et 90 ans ont bénéficié de techniques adressées au nerf médian lors de 4 séances sur 2 semaines. La mesure de la douleur à la pression, la force de serrage ont été utilisées pour juger de l’efficacité, avant traitement, 5 minutes après traitement, une semaine et deux semaines après.
La sensibilité à la douleur semble améliorée, la force de serrage aussi, mais tout ceci est bien proche de 0,05.

Références bibliographiques

Villafañe JH, Silva GB, Fernandez-Carnero J. Short-term effects of neurodynamic mobilization in 15 patients with secondary thumb carpometacarpal osteoarthritis. J Manipulative Physiol Ther. 2011 Sep;34(7):449-56.

Résumé disponible en ligne

Articles en rapport avec le sujet

Concernant le syndrome du tunnel tarsien :

28 patients ont été répartis en deux groupes, dont l’un a bénéficié d’un traitement neuro-dynamique en supplément du traitement standard. Les mesures ont été suivies sur 6 semaines. Les deux traitements améliorent les patients, avec un avantage en faveur du traitement neuro-dynamique adjuvant.

Mais on se retrouve toujours à la frontière du statistiquement significatif... «There was a significant difference in favor of posttreatment values for range of motion, muscle strength, and pain in both groups (P < .05). Intergroup comparisons showed no difference between the groups for these parameters. Significant results were attained in the study group for 2-point discrimination and light touch and Tinel sign after treatment (P < .05).»

Les adeptes iront plus loin et nous en diront plus sur le sujet...

Références bibliographiques

Kavlak Y, Uygur F. Effects of nerve mobilization exercise as an adjunct to the conservative treatment for patients with tarsal tunnel syndrome. J Manipulative Physiol Ther. 2011 Sep;34(7):441-8.

Résumé disponible en ligne

Articles en rapport avec le sujet

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 1434 fois


1.Posté par lesacs le 09/09/2011 06:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cette tendance sur le traitement kiné est intéressante pour la trapézo-métacarpienne avec des résultats rapides sur la douleur.Cela étant dit, la population étudiée est restreinte et de plus pas homogène.
Par contre, je n'ai pas su voir s'il y avait une randomisation dans l'étude.

2.Posté par JLE le 09/09/2011 16:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonne remarque, ce n'est pas clair dans le résumé. Il faudra attendre plus d'études pour avoir un avis référencé solide.

3.Posté par Yanicw le 09/09/2011 19:44 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je viens de lire l'article sur le pied, les auteurs ont fait le choix de proposer le glissement en position slump avec une éversion dorsiflexion de cheville, le glissement serait en réalité une série de mise en tension successives. Ça a pour effet de limiter le déplacement du nerf dans la zone ciblée.
Pour obtenir un glissement plus efficace en tout cas plus ciblé, je proposerai plutôt de jouer sur la notion de convergence chère à Shacklock et de détendre la zone ciblée. C'est sans doute pour cela que les patients se sont plaint de " disconfort" durant le mouvement proposé.
Par ailleurs, le protocole conservatif comprend aussi des éléments qui jouent sur la mobilité du nerf.
Bref, pas simple de pondre le bon protocole.

4.Posté par Yanicw le 09/09/2011 19:46 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je viens de lire l''article sur le pied, les auteurs ont fait le choix de proposer le glissement en position slump avec une éversion dorsiflexion de cheville, le glissement serait en réalité une série de mise en tension successives. Ça a pour effet de limiter le déplacement du nerf dans la zone ciblée.
Pour obtenir un glissement plus efficace en tout cas plus ciblé, je proposerai plutôt de jouer sur la notion de convergence chère à Shacklock et de détendre la zone ciblée. C''est sans doute pour cela que les patients se sont plaint de " disconfort" durant le mouvement proposé.
Par ailleurs, le protocole conservatif comprend aussi des éléments qui jouent sur la mobilité du nerf.
Bref, pas simple de pondre le bon protocole.
Je n'ai pas lu celui sur le poignet.

Examen général | Hanche | Genou | Pied | Cervicales | Thoraciques | Lombales | Pelvis | Épaule | Coude | Poignet | Main | Membre inférieur | Membre supérieur




S'inscrire à la lettre hebdomadaire



Troisième pouce