ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Neurologie & Neurosciences

Efficacité des étirements visant à réduire la spasticité

Rédigé par le Mardi 24 Janvier 2012



Efficacité des étirements visant à réduire la spasticité
Cette revue systématique analyse 35 études de qualité diverses.
Une revue Cochrane a déjà traité le sujet. Elle montre qu’il existe un effet transitoire, mais très peu ou pas d’effet sur le moyen comme long-terme sur la mobilité articulaire.
Il n’y a pas non plus d’effet thérapeutique retrouvé sur la douleur, la spasticité comme les limitations actives.

Il y a quelques limitations à cette revue systématique :

Aucune étude ne décrit de prise en charge supérieure à 6 mois.
Peut être que les autres praticiens de la Terre se disent : «je ne vais peut être être pas continuer à étirer 5 fois par semaine pendant un an ce patient si en 6 mois je n’ai pas de résultats».

Peut être aussi que leur système d’assurance-maladie ne permet pas une prise en charge thérapeutique aussi longue, à tort ou à raison.

Si çà se trouve, tellement ils font çà mal, les anglais étirent les membres supérieurs sans faire attention au contact avec la paume du patient. Ils ne savent pas que çà renforcent la spasticité, les pôvres...

Référence bibliographique

Owen M. Katalinic, Lisa A. Harvey, Robert D. Herbert. Effectiveness of Stretch for the Treatment and Prevention of Contractures in People With Neurological Conditions: A Systematic Review. PHYS THER January 2011 91:11-24

Article disponible en ligne

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 3021 fois


1.Posté par Jean MOUGEL le 28/01/2012 17:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

2.Posté par ARIAS Jean Christophe le 31/01/2012 10:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Celui qui a prétendu que l'effet graspping augmentait la spasticité peut toujours se moquer des anglo saxons : il n'a pas compris lui même que ce n'est que passager, tout comme le réflexe d'étirement, et que seul le travail sur le positionnement articulaire, et donc la proprioception, peut agir à titre préventif sur le long terme (étirements, nuits sous protection orthétique...).
Il est illusoire de penser récupérer de la longueur musculaire, sauf sous traitement Botox, mais pas de prévenir les rétractions selons les schèmes propres à chaque patient.

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base