ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Cardio-respiratoire

Efficacité des techniques de kinésithérapie respiratoire après chirurgie abdominale haute dans la lutte contre les complications respiratoires

Rédigé par M G le Mercredi 1 Septembre 2010



Efficacité des techniques de kinésithérapie respiratoire après chirurgie abdominale haute dans la lutte contre les complications respiratoires
Cherchant des informations sur l’intérêt de la spirométrie incitative après chirurgie abdominale, j’ai trouvé sur PubMed cet article de Thomas JA et McIntosh JM [1] qu’il me semble intéressant de faire partager :

L’objectif de cette méta-analyse est de comparer l’efficacité de trois techniques visant à prévenir les complications pulmonaires après chirurgie abdominale haute entre elles ou à un groupe témoin. Ces techniques sont la spirométrie incitative (IS), des exercices de respiration profonde (DBEX) et la ventilation spontanée en pression positive intermittente (IPPB).

Méthodes et résultats : 14 articles sélectionnés parmi 166 articles datés de 1966 à 1992. les mots-clés utilisés sont : « lung diseases », « chest », « physical therapy » et « review ». Les critères de sélection des articles sont les suivants : essais randomisés incluant des patients ayant subit une chirurgie abdominale haute, toute combinaison de comparaison entre les 3 techniques citées ci-dessus ou entre elles et un groupe témoin, résultats explicités par le taux de complication pulmonaire. Cette explicitation se fait par analyse radiographique, examen clinique, gazométrie artérielle ou test de fonction pulmonaire.
Une seule étude démontre significativement l’efficacité de toutes les techniques versus groupe témoin. Deux études démontrent significativement (p=0,034) l’intérêt de IS par rapport au groupe témoin. L’intérêt du DBEX est objectivé significativement (p=0,005) dans 4 études. L’utilisation de l’IPPB n’a pas pu être justifiée face au groupe témoin car elle n’est significativement efficace que dans une seule étude. Les comparaisons entre IS et IPPB, entre IS et DBEX et entre DBEX et IPPB n’objectivent pas de différence significative entre les différentes techniques

Conclusion : cette méta-analyse démontre l’efficacité des techniques de IS et de DBEX dans la lutte contre les complications pulmonaires après chirurgie abdominale haute. Néanmoins elle ne permet pas d’objectiver de différence entre les trois techniques.

[1] Thomas JA, McIntosh JM. Are incentive spirometry, intermittent positive pressure breathing, and deep breathing exercises effective in the prevention of postoperative pulmonary complications after upper abdominal surgery? A systematic overview and meta-analysis. Phys Ther. 1994 Jan;74(1):3-10; discussion 10-6.

Article disponible gratuitement en suivant ce lien

Article soumis le 25/08/2010 et accepté le 31/08/2010

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 3683 fois

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base




Inscription à la newsletter

Derniers commentaires