ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Neurologie & Neurosciences

Entrainement par renforcement musculaire et exercices aérobiques dans les maladies neuromusculaires

Rédigé par José Ignacio ORTEGA SOLIS le Mardi 24 Juillet 2012

Une revue Cochrane



Entrainement par renforcement musculaire et exercices aérobiques dans les maladies neuromusculaires
Le renforcement musculaire et les exercices aérobiques pourraient, théoriquement, permettre un maintien de la condition physique et prévenir ou ralentir la dégénérescence musculaire chez des personnes avec des maladies neuromusculaires.

Les praticiens restent en général assez prudents par rapport au dosage et à l'intensité de l'exercice physique chez les patients avec myopathie par crainte d’un effet préjudiciable, par exemple, la perte de force ou les contractures suite à une surutilisation musculaire.

Dans cette revue Cochrane de 2010, trois études randomisées ont été sélectionnées (soit 121 patients) :
  • La première étude compare les effets d'une prise en charge avec renforcement musculaire d’intensité modérée versus absence de traitement chez 36 patients avec dystrophie myotonique (Lindeman 1995),
  • La seconde comparait aussi un programme de renforcement versus absence de traitement chez 65 personnes avec dystrophie facio-scapulo-humérale (Van der Kooi 2004).
  • La troisième comparait les effets de la prise en charge par un programme de renforcement musculaire et des exercices aérobiques versus absence de traitement chez 18 personnes avec myopathie mitochondriale (Cejudo 2005).
 
Conclusion de cette revue :

La prise en charge avec des exercices de renforcement musculaire avec une intensité modérée chez des personnes avec dystrophie myotonique et facio-scapulo-humérale ne semble pas avoir d'effets significatifs bénéfiques ni préjudiciables.

La prise en charge par un programme de renforcement musculaire et des exercices aérobiques ne semble pas avoir d'effets préjudiciables et pourrait être bénéfique au niveau de la capacité aérobique chez des personnes avec myopathie mitochondriale.

L'auteur de cette revue surligne le besoin de réaliser des études ultérieures, pour étudier les bienfaits des programmes de renforcement musculaire et des exercices aérobiques et établir les programmes d’exercices les plus adaptés à chaque forme de maladie neuromusculaire.

Références bibliographiques :

Voet NB, van der Kooi EL, Riphagen II, Lindeman E, van Engelen BG, Geurts Ach. Strength training and aerobic exercise training for muscle disease. Cochrane Database Syst Rev. 2010 Jan 20;(1):CD003907. Review.

Cejudo P, Bautista J, Montemayor T, Villagómez R, Jiménez L, Ortega F, Campos Y, Sánchez H, Arenas J. Exercise training in mitochondrial myopathy: a randomized controlled trial. Muscle Nerve. 2005 Sep;32(3):342-50.

Lindeman E, Leffers P, Spaans F, Drukker J, Reulen J, Kerckhoffs M, Köke A. Strength training in patients with myotonic dystrophy and hereditary motor and sensory neuropathy: a randomized clinical trial.Arch Phys Med Rehabil. 1995 Jul;76(7):612-20.

Van der Kooi EL, Vogels OJ, van Asseldonk RJ, Lindeman E, Hendriks JC, Wohlgemuth M, van der Maarel SM, Padberg GW. Strength training and albuterol in facioscapulohumeral muscular dystrophy. Neurology. 2004 Aug 24;63(4):702-8.


Article soumis le 24 juillet, accepté le 16 août 2012, après modifications typographiques.

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 2168 fois

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base