ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Déontologie Ethique

Ethique: proposez un cas

Rédigé par JCE VD le Jeudi 22 Avril 2010

Vous avez jusqu'à 14 heures aujourd'hui pour proposer un cas clinique avec une décision de soins difficile



DR ActuKine
DR ActuKine
L'éthique prend une place grandissante dans le soin et c'est peut être une manière de concrétiser son aspect humain et reprendre ainsi la main face à une technologie envahissante, une logique comptable ou des protocoles jugés contraignants.

ActuKiné participe cet après midi à une rencontre d'un comité d'éthique hospitalier.
Au cours de cette réunion un temps sera consacré à un débat autour d'un cas difficile, une décision de soin qui pose question.

Nous vous proposons de poser pour vous une question relative à une situation de soin qui vous parait difficile à décider.
Un retour sera fait ici même dans les prochains jours.

Vous avez jusqu'à 14 heures aujourd'hui Jeudi pour poser votre cas dans les commentaires.


Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 1709 fois


1.Posté par JCEVD le 22/04/2010 16:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il est 16h48, voici le cas clinique qui a été débatu.

"Mme M, 85 ans, veuve depuis 40 ans, sans enfants, vit seule à domicile.
Elle ne bénéficie d’aucune aide, peut marcher seule et fait ses courses. Une voisine, inquiète de ne plus la voir sortir, a appelé les pompiers. Elle a été hospitalisée au CHU de X puis transférée vers le centre SSR XX.
Sur le plan médical, Madame M n’a pas d’antécédents. Elle est dénutrie (IMC 14.6), sans pathologie sous jacente. Elle est rarement au lit, ne chute pas alors qu’elle a fait des chutes répétées sans gravité à son domicile. Elle est lucide l’essentiel du temps.
Sur le plan social, Madame M. est ancienne hôtelière et sa situation financière correcte. Sa famille se résume à un frère de 88 ans et quelques personnes très éloignées. Elle vit seule au rez-de-chaussée dans un logement insalubre (chauffage au charbon, installation électrique défectueuse, journaux entreposés dans le frigidaire, pas d’hygiène). Un retour à domicile est jugé dangereux dans ces conditions. Une mise sous tutelle est envisagée par la mairie. L’assistante sociale du secteur confirme la situation. Une demande de placement en maison de retraite a été déposée mais le délai d’attente est de un an. L’assistante sociale a demandé à son homologue de secteur s’il est possible de faire intervenir une société de nettoyage puis des aides ménagères par le biais de l’APA en attendant le placement.

Mme M ne comprend pas pourquoi elle a été mise d’office dans l’ambulance ni pourquoi elle a atterri ici. Elle désire regagner son domicile. Le projet s’oriente cependant vers un placement en maison de retraite."

Voilà.
Nous aurons à revenir plus longuement sur ActuKine au sujet de l'éthique et pourquoi pas sur ce cas précis qui doit évoquer quelques situations similaires dans votre pratique.


Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Organisations des soins | Déontologie Ethique | Politique Professionnelle | Documentation | Enseignement | Recherche | International | Infos spécifiques | Communication | Infos générales




Inscription à la newsletter

Derniers commentaires