ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Lombales

Étirement des ischio-jambiers et lombo-sciatique

Rédigé par le Jeudi 2 Novembre 2017



Dans cet article, l'étirement des ischio-jambiers et la mobilisation neurale sont effectués chez des patients souffrant de lombo-sciatalgie, et les niveaux de douleur, les seuils de douleur à la pression, les angles d'extension et l’Oswestry ont servi d’indicateurs.

Sujets et méthodes :

Les sujets ont été divisés en deux groupes: un groupe a effectué des étirements ischio-jambiers (6 hommes et 5 femmes), et l'autre groupe a reçu un traitement de mobilisation neurale, par glissement (5 hommes et 6 femmes).

Résultats :

Le niveau de douleur et la lombalgie ont été significativement atténués après l'intervention dans les deux groupes.
Le seuil de pression et les angles d'extension du genou étaient significativement augmentés après l'intervention dans les deux groupes.
En comparant les deux groupes, l'atténuation de la douleur était plus significative dans le groupe de mobilisation neurale.

Conclusion :

Les patients souffrant de lombo-sciatalgie ont montré des différences significatives de de leur douleur, du seuil de douleur à la pression, d'extension du genou et du score Oswestry pour le groupe d'étirement des ischio-jambiers comme pour le groupe de glissement neural après le traitement.

L'étirement des ischio-jambiers et la mobilisation des nerfs peuvent être utilement appliqués pour le traitement de patients souffrant de lombalgie radiculaire.

Commentaire AK :


Pas étonnant que les deux techniques donnent des résultats similaires, puisqu’elles procèdent peu ou prou des mêmes positions. Juste se poser la question de savoir à quoi servent les étirements des ischio-jambiers, de facto ?

Référence bibliographique :

Lee JH, Kim TH. The treatment effect of hamstring stretching and nerve mobilization for patients with radicular lower back pain. J Phys Ther Sci. 2017 Sep;29(9):1578-1582. doi: 10.1589/jpts.29.1578.

[Accès à l’article]url:https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28931991

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 923 fois


1.Posté par Jacky OTERO le 03/11/2017 12:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ou plutôt = est ce bien un Étirement des ischiojambiers ?

En cas de sciatique qu'est ce qui limite le plus le mouvement ? Le manque d'extensibilité des muscles ou de glissement du nerf ?

La vitesse d'amélioration de cette amplitude doit nous donner un début de réponse, non ?

2.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 03/11/2017 13:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
De fait, est-ce que les glissements neuraux sont altérés dans une sciatique ? Le nerf est plus sensible, le faire bouger diminue cette sensibilité, mais sinon ?
Quant à l'extensibilité des muscles, peut elle est indépendante de la sensibilité neurale ? des sciatiques rendus insensibles dans une paraplégie sont contemporains d'une surprenante souplesse des IJ. Tu me rétorqueras que l'activité musculaire y est aussi altérée, mais ?

3.Posté par LOMER Romain le 03/11/2017 17:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Stutchfield B.M (2006) montre aucun argument en faveur d’un lien entre l’hypo-extensibilité des Ischio-Jambiers et les
douleurs lombaires.
(Stutchfield B.M., Coleman S. The relationships between hamstring flexibility, lumbar flexion, and
low back pain in rowers. Eur. J. Sport Sci. 2006;6:255–260. doi: 10.1080/17461390601012678.)

4.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 03/11/2017 19:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui, c'est ce que j'avais comme idée, mais est-ce que tout ceci n'est qu'une question de ficelles trop courtes ou de nerfs qui ne glissent pas ?

5.Posté par CHRISTOPHE CADOT-BURILLET le 09/11/2017 08:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
l'exemple du paraplégique, ne me semble pas judicieux, et nous savons qu'il y a pléthore de patients hyper raides des ischios qui n'ont pas mal au dos, à partir de là, étirer les ischios ou améliorer le glissement neural quand ils améliorent le tableau clinique de nos sciatalgiques devrait suffire à notre bonheur, non ? quant à savoir sur quel levier on agit principalement, si çà va vite plutôt neural, peut-être...si la dorsiflexion préalable affecte significativement l'amplitude.

6.Posté par Eric Le Formal le 09/11/2017 15:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
D'où la différenciation structurelle d'après Michael Shacklock, appelant la mobilisation à distance de la zone douloureuse. La dorsiflexion de la cheville ou bien l'inclinaison du tronc (voire flexion tête) proposeraient une autre réponse à l'étirement des IJ, ce qui permettrait d'exclure leur hypo-extensibilité.

7.Posté par Jean Luc SAFIN le 09/11/2017 18:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le vertige, c'est un biais de perception de la réalité physique ambiante ; la douleur, un biais de la perception réelle ou supposée de l'espace personnel. Perception= cognition = central : quid des mécanismes d'habituation dans des sollicitations périphériques qui sont autant de flux sensoriels bottom up ayant vocation à être centralement modulés, dans un sens ou dans l'autre.

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Examen général | Hanche | Genou | Pied | Cervicales | Thoraciques | Lombales | Pelvis | Épaule | Coude | Poignet | Main | Membre inférieur | Membre supérieur




S'inscrire à la lettre hebdomadaire



DisKiné