ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Épaule

Examen de l'épaule (1)

Rédigé par le Samedi 10 Décembre 2011



B. Dolto : "Quel que soit le tableau clinique, pendant les premières séances de traitement d'une épaule douloureuse, il faut se garder de la toucher. Il faut faire de cela un véritable tabou et affirmer, dès la première séance, que ce sont les lombes, le dos et le cou qui sont responsables des malheurs de l'épaule qui souffre ".

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 1294 fois


1.Posté par Yves Seghin le 13/12/2011 11:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
Boris Dolto a raison. Du moins sur la première partie de sa proposition : la règle de "ne pas toucher" est, d'ailleurs" une règle d'or en ce qui concerne tous les TMS.
Par contre : "Affirmer, dès la première séance..." est une jolie idée, mais qui ne porte pas de fruit en pratique courante. Phantasme de l'holisme. Décortiquons chacune des lésions régionales, tentons de les améliorer..., le patient ira forcément mieux. Je sais que ce n'est pas une proposition "à la mode", mais elle est pragmatique et fondée sur de longues années d'expérience... J'ai cru aussi que les lombes etc. pouvaient participer à l'explication d'une douleur scapulaire. J'en suis revenu.
Yves

2.Posté par BERNARD le 15/12/2011 09:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comme Yves je pense que Mr.Dolto (dont je possède un exemplaire de son livre) a raison.
Par contre je considère l'épaule comme une articulation suspendue qui est soumise à bons nombre de contraintes thoraciques. N'oublions pas que nous sommes des thérapeutes manuels et qu'il faut savoir débusquer la petite lésion qui rend le traitemnt efficace...Lombes, Cou ou Scapulaire...Holisme ; pourquoi pas, nous avons beaucoup de techniques a notre disposition.

3.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 15/12/2011 10:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est assez rassurant de voir que des praticiens en thérapie manuelle, a priori de formations différentes, en arrivent à des conclusions similaires.

Pour ma part aussi, traiter la région lombale dans les scapulalgies n'est pas commun, alors que traiter la région thoracique ou cervico-thoracique (et non cervicale stricte) restent un passage obligé.

4.Posté par Kamil F. le 15/12/2011 13:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je plusse, l'épaule fait partie d'une chaine articulaire et son articulation elle-même n'est jamais le point d'attention le plus important, sauf bien sur s'il s'agit, d'un point de vue diagnostique, de deceler une lésion labrale ou une capsulitis. pareil pour le traitement: il y a peu de progres a booker avec une approche centree uniquement sur le mouvement gleno-humeral.

J'aime bien le conseil de ce Mr Dolto, je vais essayer avec les patients avec qui il est possible de faire comme ça.

5.Posté par BERNARD le 15/12/2011 15:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce monsieur DOLTO fut un précurseur de la masso-kinésithérapie et de la thérapie manuelle...Un de ces personnages en avance sur son temps et que l'on devrait relire . "LE CORPS ENTRE LES MAINS" malheureusement plus éditer. C'était une époque bonne ou mauvaise ou les évaluatons étaient surtout palpatoires basées sur les sensations tactiles du thérapeute et sur le ressentir du patient. Notre profession a heureusement évolué mais je me sers toujours du savoir des anciens pour comprendre les thérapies nouvelles.

6.Posté par thomas le 15/12/2011 16:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il me semble qu'il est réédité, j'en ai acheté un exemplaire neuf il y a 2-3 ans,

un livre historique ou philosophique à mon avis...

7.Posté par Yves Seghin le 15/12/2011 16:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sur Amazone. Bien pour la culture générale, mais dépassé (de mon point de vue).
;-)

8.Posté par Djef le 18/12/2011 01:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cela dépend de la manière dont on touche .

Pour les problèmes à distance retentissant sur l'épaule, même au niveau lombale via un fascia de grand dorsal par exemple, ou tout autre muscles de l'épaule, cela semble évident d'en faire un préambule tant l'épaule dépend plus de l'équilibre musculaire que de la congruence articulaire.


9.Posté par Yves Seghin le 18/12/2011 01:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
peut-être connaissez-vous plusieurs manières de toucher... La kinésithérapie moderne se focalise plutôt sur les différentes pathologies et, par l'examen clinique (sans toucher) cherche à déterminer avant toute chose s'il existe une "image mécanique", ensuite laquelle, ensuite cherche à savoir si le kiné est en première ligne pour s'en occuper (et c'est rarement le cas)...

10.Posté par Djef le 18/12/2011 09:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui, il serait donc pertinent que la kinésithérapie moderne s adjoigne les progrés de la palpation pour affiner l "image mécanique" afin de préciser le diagnostic.

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Examen général | Hanche | Genou | Pied | Cervicales | Thoraciques | Lombales | Pelvis | Épaule | Coude | Poignet | Main | Membre inférieur | Membre supérieur




S'inscrire à la lettre hebdomadaire



Si tu es trop ouvert d'esprit, ton cerveau risque de tomber par terre

Info Éric Arnaud.