ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Technologie

Filmer vos patients

Rédigé par JL E le Mardi 12 Avril 2011

Windows 1 - Apple 0



Les progrès des webcams et téléphones portables permettent aujourd’hui de sortir de sa poche un calepin numérique pour une réalisation immédiate en haute qualité vidéo du bilan précédant ou ponctuant la prise en charge du kinésithérapeute.

Pour qu’une telle acquisition iconographique soit réalisable, il faut qu’elle puisse être contenue dans le temps imparti d’une séance, être consultable immédiatement par le patient et le praticien, puisse être reproductible dans les mêmes conditions.

Seulement, le diable est dans les détails...

Filmer en mode portrait

Les caméras vidéos filment usuellement en mode paysage ; or le patient est à analyser debout, en mode portrait... Les iPhone et iPod Touch permettent ce type de prises de vue et sont reconnus ainsi dans Quicktime. Certaines webcams (Hercules DualPix for Notebook par exemple) permettent une rotation de l’image lors de son acquisition (ne rien espérer sous XP avec un vieux PC).
Les autres filmeront en mode paysage et vous devrez les faire pivoter lors de la lecture ; le logiciel freeware IRotate (Windows) permet de faire pivoter instantanément l’image à l’aide d’une combinaison de touches.

Comparer les examens avant-après prise en charge

Celà nécessite une fixation de l’appareil de prise de vue, qui doit être idéalement commandé à distance et ne pas bouger entre les deux prises de vues. Ce ne sera pas le cas de l’IPhone ou de l’IPod Touch sauf installation sur un Dock (incliné) et pour lesquels la commande à partir de l’ordinateur passe par un logiciel dédié type Mobiola (moins de 2 € sur l’Apple Store) mais une transmission lente et hâchée des images (wifi). Pas gagné et déconseillé...

Peaufiner l’installation

Les webcams sur PC sont multiples ; celles sur Mac sont peu nombreuses (actuellement, à part la Logitech QuickCam Pro ?). Ce sont les seuls dispositifs permettant pour un coût modique de ne pas toucher l’appareil lors de la prise de vue (risque de bougés). Ils sont prévus pour se fixer sur l’écran d’un ordinateur et non nécessairement sur un mur...
Ils doivent être installés, en fonction de leur focale, à 3 ou 4 mètres du sujet (imaginez la nécessité de filmer l’élévation active des épaules d’un patient de 180 cm...).
Le sujet doit être baigné dans une lumière neutre, non orientée, pour ne pas créer des dysymétries artificielles.
Des rallonges USB peuvent pailler les insuffisances de longueur des fils originels, mais l’alimentation de la caméra via le port USB peut souffrir d’une trop grande longueur de rallonge...

Traiter l’image

Une fois n’est pas coutume, l’avantage revient à Windows pour son logiciel gratuit Windows Live Media Player (7 et Vista uniquement).
L’image peut être pivotée dans le logiciel d’un simple clic et son emploi est simplissime (quasiment Apple-issime). Les fichiers seront un peu lourds, mais avec des disques durs communément d’un téraoctet, quelle importance ?
Il existe dans ce logiciel un filtre génial ("détection des bords" dans "effets visuels") qui permet de faire apparaitre uniquement les contours d’un sujet de façon suffisamment précise pour l’examen tout en permettant une anonymisation relative (voir vidéo jointe). La lecture ralentie fait partie des options immédiatement disponibles.

Le logiciel VLC, lui aussi gratuit mais ouvert et multiplateformes (Linux notamment), apparaît a contrario comme une usine à gaz dont les commandes changent au gré des mises à jour.

Faire reconnaître la caméra d’acquisition nécessite plusieurs manipulations voire être impossible (pas de reconnaissance d’autre webcams que la Eyesight sur Mac) ; la rotation de l’image, appelée transformation dans VLC à partir du menu filtre vidéo, nécessite de cocher / décocher / recocher la commande «rotation à 270°» (va comprendre, Charles...).
Il peut passer en boucle des plans à des vitesses de lecture programmables, au bout de quelques heures de manips. L’anonymisation relative est elle aussi possible (gradient video filter dans le menu vidéo étendu des préférences), mais après moults tâtonnements.

Sur Mac, iPhoto comme Quicktime Player permettent l’acquisition vidéo (sur les rares ordinateurs qui ne sont pas dotés originellement d’une webcam, qui est alors la seule reconnue par Quicktime...).

Il ne faut par contre pas espérer se servir de iMovie pour la capture. Il faut filmer en mode paysage et risquer le torticolis lors de l’acquisition, basculer sur iMovie (qui n’est pas un modèle de rapidité) pour transformer le film en mode portrait, ou acheter la version Pro de Quicktime (30 € d’arnaque) pour trouver au fin fond du logiciel la commande de rotation de la vidéo.

L’anonymisation du patient est réalisable à l’aide du filtre «bande dessinée» d’IPhoto, au prix d’une perte d’information (jolis gros grains PopArt façon Roy Lichtenstein), moins précise que le filtre Windows.

Le meilleur «plan» reste donc jusqu'à plus ample informé un PC sous Windows 7, avec un bon gros disque dur (400 €), une webcam HD (30 €) facile à plaquer au mur (éviter si possible les boules ovales, préférer les formats orthogonaux), pas trop loin du PC, pas trop près du patient, au signal traité par Windows Live Media Player (gratoche).

Bon, maintenant, si vous préférez encore l’oeil du maquignon, la main de ma sœur et les doigts qui sentent, je ne peux plus rien pour vous.

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 3312 fois


1.Posté par Manu T le 12/04/2011 15:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Très intéressant tout ça! Manque plus que les liens et une pré-commande prête à envoyer... Vous proposez une installation à domicile aussi? =)
Sinon les disques durs de 1 ou 2 To coutent moins cher que ça maintenant. On peut en trouver à moins de 100€ un peu partout sur internet.

2.Posté par Jean Mougel le 13/04/2011 15:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Kineplanete
Picasa (logiciel de gestion photo de google très pratique et très connecté) permet en quelques clics de juxtaposer et fusionner autant de clichés que l'on souhaite.

Mode d'emploi:
-sélectionner les clichés à juxtaposer/fusionner en maintenant la touche control enfoncée.
-cliquer sur l'onglet "création", puis "montage photo", dans le menu déroulant de l'onglet paramètre choisir "Exposition multiple".
-vous pouvez ensuite sauvegarder le résultat obtenu en cliquant sur "créer le montage".

Alors elle progresse cette abduction d'épaule? Et cette distance doigt-sol?

3.Posté par Manu T le 13/04/2011 18:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bientôt sur Actukiné: un guide de l'évaluation en kinésithérapie pour moins de 0€ ! =D

4.Posté par manu le 19/04/2011 14:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour les vieux qui s'y mettent le choix des logiciels est probablement justifiés mais préférer WMP à VLC quand on a moins de 40 ans... Comprends pas...
Les jours des logiciels propriétaires sont comptés donc autant se mettre de suite au libre...

à++
m.

5.Posté par manu le 19/04/2011 14:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Par ailleurs, je n'ai pas vu de post sur le Google Body Browser, un oubli ?

=> http://bodybrowser.googlelabs.com/

à++
m.

6.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 19/04/2011 14:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Pour les vieux qui s'y mettent le choix des logiciels est probablement justifiés mais préférer WMP à VLC quand on a moins de 40 ans... Comprends pas... "
Oh lui, y me cherche.
Quand on a un peu de recul (sur mon fauteuil Everstyle, à côté de la Présence Verte, il y a une commande manuelle pour incliner le dossier et étendre mes vieux mollets), on voit avec amusement les logiciels libres comme VLC devenir des usines à gaz alors que les "payants gratuits" comme WMP sont simplissimes.
Potentiellement, le temps à consacrer à ces outils est compté, ce qui fait toute la différence. Un bel outil long à mettre en oeuvre et sans intérêt immédiat finira au placard. Google Body Browser, quel usage pour le bilan ?

7.Posté par manu le 19/04/2011 15:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui désolé, j'ai oublié de mettre un :) après vieux... ;)
Mais plaisanterie mise à part, je crois que si le libre tend en effet vers plus de simplicité d'utilisation (cf. le développement d'Ubuntu mais aussi d'Androïd), ce qui va changer la donne dans les prochaines années, c'est la montée en flèche des capacités des utilisateurs. Et le jour où les utilisateurs trouveront VLC simple d'utilisation (ce qu'il est déjà pour beaucoup ;)) alors des produits bridés comme WMP ou autres iTrucs seront définitivement out. Ce qui ne devrait pas tarder en fait...

Pour le body browser, j'y faisais référence dans le cadre d'un post (dans la rubrique Technologie), non dans le cadre de ce post. Désolé de ne pas avoir été très clair.

à++
m.

8.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 19/04/2011 15:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sans rancune. En fait, je ne suis pas encore abonné à Présence Verte ;-))

9.Posté par DENIS ARPILLIERE le 28/04/2011 11:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour les personnes motivées il y a aussi un logiciel d'analyse vidéo qui s'appelle Kinovea (en libre accès). A la base dédié à l'analyse du mouvement sportif il peut être utilisé pour affiner des bilans vidéos (bilan de marche par exemple). Un peu de pratique est tout de même nécessaire avant d'avoir un résultat intéressant.

10.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 28/04/2011 13:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci du tuyau. A essayer.
http://www.kinovea.org/fr/

11.Posté par joan le 08/05/2011 20:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Très intéressant de voir que la vidéo commence à être utilisée en Kiné :-)

En tant que patient/sportif je n'ai jamais été filmé chez le Kiné (contrairement aux podologues où cela à l'air plus généralisé voir systématique)

En tout cas je note l'idée de la fonction d'anonymisation pour Kinovea, ça peut être utile dans toutes les applications médicales je pense.


Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Divers | Technologie | Formations spécifiques | Gériatrie | Incontinence et Santé de la femme | Oncologie | Pédiatrie | Domaines spécifiques (Vidéos)




Inscription à la newsletter