ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Organisations des soins

Hôtels hospitaliers

Rédigé par le Jeudi 16 Octobre 2014

Un exemple de kinésiophobie à la française



Hôtels hospitaliers
Selon le site de France 3 Régions

"En commission, les députés se sont prononcés, dans la nuit du mardi 14 au mercredi 15 octobre, pour l'expérimentation durant trois ans d'"hôtels hospitaliers", qui doivent servir de sas avec le domicile.

Cette proposition est portée par le député socialiste isérois Olivier Véran, médecin hospitalier et rapporteur de la partie assurance maladie. Elle devra être revotée dans l'hémicycle la semaine prochaine.

Les "hôtels hospitaliers", qui existent déjà notamment à Toulouse et à Paris (Ambulotel de l'Hôtel-Dieu), sont "bien accueillis par les malades et les établissements", ils sont "une mesure de bon sens et pragmatique", ajoute l'élu de l'Isère. Il s’agit d’offrir une « sortie plus rapide des patients hospitalisés », dans des conditions de proximité avec des professionnels et lieux de soins.

Une nuitée dans un tel "hôtel hospitalier" coûte 60 euros alors qu'une journée d'hospitalisation représente 1.500 euros.

Les frais d'hébergement du patient seraient pris en charge par l'assurance maladie, les frais de gestion par le fonds d'intervention régional (FIR), qui finance des actions et expérimentations décidées par les Agences régionales de santé".

L'UMP est divisée quant à cette expérimentation : certains, comme Dominique Tian, président d’une clinique de soins de suite méditerranéenne trouvent "l'idée bizarre", d'autres comme Rémy Delatte, participant à la direction d’un organisme d’aide à domicile jugent l'idée "très intéressante".

En parallèle, des députés, dont peut être le vôtre, espèrent que des lits d'hôpitaux ne fermeront pas.

Article du Quotidien du Médecin
Article de Libération

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 651 fois


1.Posté par Clem le 17/10/2014 18:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je ne vois pas en quoi cela relève de la "kinésiophobie". La réalité aujourd'hui c'est qu'on veut réduire le temps d'hospitalisation, et ce à juste titre que ce soit pour des considérations économiques mais aussi pour le patient. Il n'est pas stipulé que les patients n'auront pas accès à de la kiné dans ces "hôtels hospitaliers". Par ailleurs le nombre de places en SSR, CRF ou autres "maisons de repos" est très insuffisant, surtout dans certaines régions. Le CHU fait "garderie" parce qu'on ne trouve pas de places et que le retour à domicile n'est pas possible (pas forcement à cause de la pathologie, la plupart du temps à cause du contexte socio familial...). Donc pourquoi pas des établissements "tampons" comme cela.

2.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 17/10/2014 19:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La kinésiophobie, ou peur de bouger, se retrouve à tous les échelons de notre société. On parie que cette expérimentation sur 3 ans (si elle voit le jour) ne sera pas reconduite parce qu'elle empêche les prestataires d'activités inutiles de continuer à ponctionner une société incapable de défendre l’intérêt général ?

3.Posté par thomas le 18/10/2014 23:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Jean Louis,
peuxtu me donner la source de ça : " une journée d'hospitalisation représente 1.500 euros " ?

4.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 18/10/2014 23:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Selon le site de France 3 regions

5.Posté par pierre le 21/10/2014 15:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour. Que les structures SSR et autres acteurs du soins à domicile se rassurent car ce n'est pas les quelques lits "Hotel" qui vont ouvrir sur un CHU de 800 lits comme le notre qui vont leur enlever le pain de l'assiette...... Ces structures innovantes vont permettent un "relais" pour quelques uns mais permettrent certaine séconomies. Hé oui !!!! 1 journée d'hospitalisation en moyenne c'est 1500€ pour médecine et certaines chirurgies si spécialisées, la tarif monte. Dans les 1400€ pour un hôpital de jour et environ 1300€ pour chirurgie ambulatoire. Il n'y a guère photo avec l'hotel hospitalier.. vous le comprendrez

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Organisations des soins | Déontologie Ethique | Politique Professionnelle | Documentation | Enseignement | Recherche | International | Infos spécifiques | Communication | Infos générales




Inscription à la newsletter

Derniers commentaires