ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Incontinence et Santé de la femme

Huit Mars ; le jour de l'année de la femme

Rédigé par le Dimanche 8 Mars 2015

Dès qu'une kinésithérapeute se livre à des attouchements sur d'innocents patients, promis, on vous en parle.



Un kinésithérapeute accusé de viol :

"Ses gestes déplacés risquent de mettre un terme à sa carrière. Un kinésithérapeute a été mis en examen, en fin de semaine dernière, par un juge d'instruction parisien. La justice lui reproche plusieurs agressions sexuelles et un viol commis sur quatre de ses patientes".

Article du Parisien

Un physiothérapeute radié au Québec :

"Un physiothérapeute a été radié sur-le-champ en attendant son audience devant le comité de discipline pour avoir commis des gestes à caractère sexuel sur quatre patientes. Le psychothérapeute aurait aussi envoyé des photos de ses parties génitales ainsi qu’une vidéo de lui en train de se masturber. Il aurait même eu une relation sexuelle avec l’une de ses clientes dans son bureau."

Le Journal de Québec

Le physio pédophile n'ira pas en prison :

"Un soignant a été reconnu coupable jeudi d'attouchements sur mineurs et condamné à 18 mois de prison avec sursis. Il pourra continuer à exercer, mais uniquement avec des adultes et sous surveillance. Le physiothérapeute a pratiqué des attouchements sexuels à quatre de ses patientes, âgées entre 10 et 13 ans, dont les témoignages ont été jugés crédibles et précis par le tribunal".

Lire 20 minutes

Le cauchemar recommence pour le médecin ostéopathe :

"Deux femmes ont déposé des plaintes pour agression sexuelle à son encontre, l'accusant d'avoir procédé à des attouchements. 
Ce n'est pas la première affaire délicate de ce type qui touche ce praticien qui intervient beaucoup sur les organes génitaux, une technique reconnue au niveau ostéopathique mais extrêmement délicate. En 2003 et 2004, une dizaine de femmes avaient déjà déposé plainte contre lui pour les mêmes motifs : des attouchements lors de séances qui se seraient passés entre 1997 et 2001 à son cabinet."


Lire Sud-Ouest

Un kiné touchait les seins de ses patientes pour soigner leur dos :

"Un kinésithérapeute de Castelsarrasin mis en cause pour des agressions sexuelles sur deux patientes entre novembre 2013 et mars 2014, a écopé, hier après-midi, lors de la lecture du délibéré devant le tribunal correctionnel de Montauban de 8 mois avec sursis avec interdiction d'exercer pendant 5 ans. Les deux victimes qui s'étaient constitué parties civiles, ont respectivement obtenu au titre du préjudice subi 1 500 euros et 1 000 euros. «C'est un geste thérapeutique». «Les faits ne sont pas contestés par mon client, il a bien touché la poitrine de ses patientes (pour soigner des problèmes lombaires, N.D.L.R.) pour des raisons thérapeutiques.»"
C'était toujours le dernier rendez-vous de sa journée, il massait dans la pénombre et les soins qui durent habituellement 30 minutes, s'étalaient jusqu'à 1 h 30.» Ce à quoi rétorquait Robert E. niant tout geste déplacé : «Il s'agissait juste de soins de relaxations.»


Lire la Dépêche

Un rebouteux dégaine son sexe face à une patiente :

"Un masseur vient d’être condamné pour avoir glissé son pénis dans la main d’une femme. Il peut toutefois continuer à exercer. Une femme d’une quarantaine d’années a fait les frais des méthodes pour le moins douteuses d’un rebouteux, en avril dernier. Allongée sur la table de massage, les bras pendants, elle a tout à coup senti quelque chose au creux de sa main. Réalisant que l’homme avait baissé son pantalon, elle a compris qu’il s’agissait de son sexe. Choquée, elle a bondi de la table et ramassé ses affaires avant de prendre ses jambes à son cou. Visé par une plainte de la patiente, le masseur, un Français d’une quarantaine d’années établi dans le canton de Vaud, vient d’être condamné à 120 jours-amende avec sursis et à une amende de 800 francs".

Sur 20 minutes

Un Hérouvillais jugé pour agression sexuelle :

"Ostéopathe de profession, il est poursuivi pour une agression sexuelle sur une de ses patientes. A la barre le prévenu a souligné : Tout s’enchaîne, je subis des menaces … J’aime mon métier pourquoi serais-je allé toucher le sein d’une patiente ?” L’homme était soupçonné d’avoir commis des agressions sexuelles sur plusieurs victimes. L’enquête était en cours depuis plusieurs semaines, mais une nouvelle plainte déposée récemment a accéléré les choses."

Lire Liberté le Bonhomme libre

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 1028 fois

Divers | Technologie | Formations spécifiques | Gériatrie | Incontinence et Santé de la femme | Oncologie | Pédiatrie | Domaines spécifiques (Vidéos)




Inscription à la newsletter