ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Enseignement

Je visais kiné car je suis très intéressée par la rééducation, j'ai finalement choisi la formation de psychomotricien

Rédigé par le Lundi 20 Octobre 2014



Photo provenant du site de la NR
Photo provenant du site de la NR

Selon le site de la Nouvelle République du Centre :

"Depuis le 9 septembre, 25 étudiants de la région dont 7 du Loir-et-Cher ont intégré la toute nouvelle formation dispensée sur le campus d’Orléans.

Sur le campus d'Orléans, « mais en coopération avec les centres hospitaliers d'Orléans et Tours, les universités d'Orléans et Tours etc. » précise d'emblée Sylvie Quatrehomme, directrice des huit instituts paramédicaux orléanais (infirmier, infirmier de bloc opératoire, aide-soignant, ambulancier, puériculture et auxiliaire puéricultrice, kiné et, désormais, psychomotricien, soit 1.200 élèves et étudiants).

François Bonneau s'est réjoui de cette complémentarité qui « permet à notre région d'offrir des formations qui complètent l'offre de santé et permettra, nous l'espérons, de garder, sur notre territoire, ces professionnels de santé dont notre territoire a besoin. »

Sur prescription médicale, le psychomotricien aide les personnes souffrant de différents troubles psychomoteurs – c'est-à-dire confrontées à des difficultés psychologiques exprimées par le corps – en agissant sur leurs fonctions psychomotrices : difficultés d'attention, problèmes pour se repérer dans l'espace ou dans le temps… Son champ d'action est aussi bien l'enfant et l'adolescent que la personne âgée, par exemple atteinte d'Alzheimer.

La formation est sur trois ans, mais on n'y accède après une année universitaire : « La plupart des étudiants ont fait biologie », explique Florence Giraux, directrice pédagogique de ce nouvel institut. C'est le cas de Romane, 21 ans, originaire du Loir-et-Cher: « J'ai fait une année de biologie à Tours et, en cours d'année, on nous a présenté cette nouvelle formation… Je visais kiné car je suis très intéressée par la rééducation, j'ai finalement choisi la formation de psychomotricien. » Quant à savoir si elle s'installera un jour en région Centre : « Je n'en suis pas encore là, je vais faire des stages auprès d'enfants, de personnes âgées et, en fonction des opportunités, je déciderai. »

La région Centre apporte 500.000 € à cette formation."


Lire l'article de la Nouvelle-République

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 1311 fois

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Organisations des soins | Déontologie Ethique | Politique Professionnelle | Documentation | Enseignement | Recherche | International | Infos spécifiques | Communication | Infos générales




Inscription à la newsletter

Derniers commentaires