ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Exercice professionnel

La DEP / DAP enterrée en catimini

Rédigé par le Lundi 16 Avril 2012



Georges Courteline. Image Wikipédia
Georges Courteline. Image Wikipédia
Un courrier de la FFMKR nous fait part de la disparition de la DEP sauf lorsque le kinésithérapeute souhaite dépasser le nombre de séances prévues dans un référentiel.
Pour le reste, exit la DEP !

Il faut dire que les déléguées de d’Assurance-Maladie peinaient à suivre les arcanes de ce feuilleton administratif.
Pour un formulaire qui a rythmé les vies professionnelles de nombre d’entre nous, c’est ben peu de reconnaissance, même au pays des Ronds de Cuir.

En date du 8 mars 2008

Article unique. – Au point II de l’article III-4 : L’arrêté du 27 mars 1972 relatif à la Nomenclature générale des actes professionnels des médecins, des chirurgiens-dentistes, des sages-femmes et des auxiliaires médicaux est modifié comme suit pour les masseurs-kinésithérapeutes et les médecins.
Au titre XIV : Actes de rééducation et de réadaptation fonctionnelle. – Introduction, remplacer le deuxième alinéa: «Les actes des chapitres II, III et IV du présent titre sont soumis à la procédure de l’entente préalable » par :

« Les actes des chapitres II, III et IV du présent titre sont soumis à la formalité de l’entente préalable lorsqu’un patient en nécessite plus de trente séances sur une période de douze mois. Cette obligation est applicable pour toute prescription de plus de trente séances, ou lorsque cette prescription porte le nombre cumulé des séances réalisées au cours des douze mois précédents, quels qu’en soient le motif médical et la nature des actes, au-delà de trente. »

En date du 13 avril 2012

De modifier le livre III de la liste des actes et prestations adoptée par décision de l’UNCAM du 11 mars 2005 modifiée comme suit :
Article unique. − A l’article III-4 (II), l’arrêté du 27 mars 1972 relatif à la nomenclature générale des actes professionnels des médecins, des chirurgiens-dentistes, des sages-femmes et des auxiliaires médicaux est modifié comme suit:
pour les masseurs-kinésithérapeutes et pour les médecins, au titre XIV, dans l’introduction, le sixième alinéa est abrogé.

JO via la FFMKR

Courrier FFMKR

Vous allez voir que nous allons avoir la 1° intention uniquement pour faire des économies de personnel à la CNAM. Parce que, aujourd'hui, il reste encore les ordonnances à envoyer. Et que ce soit physiquement ou par mail, il faut quand même bien quelqu'un payé pour les lire. Quoique : anciennement, les DEP pouvaient être tamponnées par des employées et immédiatement envoyées au pilon sans lecture...

Lire ou relire "Messieurs les Ronds de Cuir" de Georges Courteline

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 3046 fois


1.Posté par raslesp le 16/04/2012 13:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une victoire?je ne suis pas sur :la DEP/DAP était opposable .La cotation choisie par le pro de santé était tacitement acceptée en l'absence de refus de la caisse...

2.Posté par laurence le 16/04/2012 13:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ras le bol de ces changements débiles ....Et après les élections ,probablement une nouvelle merveille admnistrative nous sera pondue ...

3.Posté par DAMIEN HUS le 17/04/2012 12:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A raslep.
la cotation n'a jamais été un accord tacite avec la DEP seul l'acceptation du ttt dépendait de la DEP mais la caisse pouvait toujours revenir ultérieurement pour des erreurs de cotation et merci l'indu.

4.Posté par raslesp le 17/04/2012 13:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je pense que tu as tord :non refus vaut acceptation...après il faut peut être prés à aller au TASS

5.Posté par jean-bernard le 17/04/2012 15:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ça pourrait être drôle si je n'avais pas tant envie de pleurer tant les arcanes de l'administration sont incompréhensibles... on ne pourra plus s opposer au bon vouloir des caisses qui deviennent agressives ces temps ci... Bravo la récession intellectulle et oublions la liberté de décision --vive les réferentiels pour toutes pathologies...les indus vont fleurir ....les DAM n ayant plus a expliquer pendant des heures ce qu'ils ne comprenaient déja pas..- Moi non plus dailleurs, avec un changement tous les mois...un beau métier , un espoir avec les master mais déjà bien mis à mal par le peu de considération de nos responsables...amen.

6.Posté par JLE le 17/04/2012 16:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Moi, j'aime bien les référentiels.

7.Posté par Michel GOURGUES le 17/04/2012 16:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Encore la sempiternelle manie de la "fédé " qui consiste à s'attribuer le mérite d'avancées, parfois qualifiées d'historiques,alors que la profession s'enfonce dans un système de plus en plus bureaucratique. Un mensonge de plus.

8.Posté par Alain LAUER le 17/04/2012 23:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
encore de l'anti-FFMKR primaire ? où est la complication de ne plus faire de DAP ? je rappelle que ce n'est pas la "fédé" qui a validé les derniers référentiels.

Damien HUS a totalement raison : ni la DEP, ni la DAP nous protégeaient d'indus, pas plus de sanctions pour erreurs répétées.
Aller au TASS avec une erreur de cotation, c'est pas gagné!

9.Posté par Francois GAUME le 20/04/2012 08:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai bien peur que l' "anti FFMKR primaire" ne fasse qu'augmenter ! Quand on voit qu'un syndicat de kinésithérapeutes crée une branche spécifique pour les ostéopathes, franchement, il y a de quoi sortir les crocs ! Pourquoi pas une section pour les kinés du sport ? ou pour les respi ? ou, on peut rêver, pour les thérapeutes manuels ?

10.Posté par Tonio le 25/04/2012 18:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La suppression de la DEP/DAP signifie-t-elle la possible réception des patients en première intention? Si c'est le cas, cela me semble vraiment risqué: avec tout le respect que j'ai pour notre profession, nous restons des techniciens et n'avons de mon point de vue pas les connaissances et outils diagnostiques nécessaires à la réception de première intention...

11.Posté par Sebastien BUCHAILLOT le 26/04/2012 10:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
des techniciens???vraiment?Vous appliquez "bêtement" ce qui y a écrit sur la prescription?Pas de réflexions,de bilans?de plans de traitements?
Sinon pour votre question :non la suppression de la DEP/DAP n'a rien à voir avec la première intention.

12.Posté par Francois GAUME le 26/04/2012 10:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
" nous restons des techniciens et n'avons de mon point de vue pas les connaissances et outils diagnostiques nécessaires à la réception de première intention... "

Belle opinion de la profession...et quel manque de respect pour ceux qui se forment plusieurs fois par an, sur des années, pour acquérir les connaissances dont vous parlez, et dont vous pensez ne pas disposer...

13.Posté par JJ le 26/04/2012 11:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Au sujet de la première intention, un coup d'essai pourrait être mis en place à propos de la lombalgie par exemple. La littérature a très bien codifier ce qui relevait du musculo-squelettique et ce qui relevait de la pathologie plus grave à travers les reds flags. Ce n'est pas un outil très compliqué à maitriser. Il pourrait être communiquer avec un bdk succin au médecin de famille à chaque prise en charge en première intention.

14.Posté par Kineblog le 26/04/2012 19:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Avant d'obtenir la première intention, faisons en sorte de généraliser la simple indication "kinésithérapie" (une possibilité qui existe pourtant depuis 2000)... assortie, en attendant le DMP, d'un courrier reprenant les éléments médicaux d'intérêt.
Certains qui se projettent encore comme des "manuels" (alors que 98% des jeunes diplômés ont obtenu un bac scientifique... soit un peu mieux que la filière médicale), ou des techniciens, alors qu'un traitement ce conçoit, s'invente ou se taille sur mesure (les techniciens c'est pour les bagnoles ou les ascenseurs... le plan est connu, les pièces disponibles, les process standardisés) sont au mieux devenus des imbéciles, au pire des chantres de la qualité minimale acceptable, des (parfois jeunes) dinosaures.
Quand c'est marqué "rééducation des membres inférieurs", ça veux tout dire, et en fait rien dire, c'est pourtant la gageure que la profession relève depuis des lustres, avec un accès minimal au dossier médical (pourtant chacun sait que les patients oublient ou omettent, quand ils ne mentent pas), les kinés ne sont donc certainement pas des techniciens mais des thérapeutes à part entière, leur particularité : n'utilisent pas de médicament, mais sont capables de faire avec...

L'ère glorieuse des agents bien payés est révolue.

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base




Inscription à la newsletter

Derniers commentaires