ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Politique Professionnelle

La commission scientifique du Haut Conseil des professions paramédicales

Rédigé par le Mercredi 11 Janvier 2012

L'obligation de formation continue et d'évaluation de sa pratique est en route et sa commission de validation des contenus est en route. Derniers décrets du DPC...



Pour faire suite à la publication des décrets concernant le Développement Professionnel Continu paru en fin d'année (paru sur ActuKiné ici) . La commission scientifique du Haut Conseil des professions paramédicales vient de voir son décret publié.

Ses missions seront donc de :
"1. Formuler un avis sur les orientations nationales de développement professionnel continu au ministre chargé de la santé, qui les arrête après information de l’organisme gestionnaire du développement professionnel continu ;
2. Etablir, en application de l’article R. 4021-28, une évaluation technique et scientifique des organismes de développement professionnel continu qui demandent leur enregistrement au titre du développement professionnel continu et assurer son actualisation périodique conformément aux dispositions de l’article R. 4021-33 ;
3. Répondre aux demandes d’expertise que lui soumettent les instances de l’organisme gestionnaire du développement professionnel continu ;
4. Formuler un avis sur les orientations régionales proposées par les agences régionales de santé en matière de développement professionnel continu ;
5. Proposer les modalités d’appréciation des critères d’évaluation mentionnés à l’article R. 4021-25 et les conditions dans lesquelles les organismes de développement professionnel continu peuvent soumettre un nouveau dossier ;
6. Etablir, dans le cadre de l’article R. 4382-5, la liste des diplômes d’université qui sont considérés comme équivalents à un programme de développement professionnel continu ;
7. Formuler un avis sur les méthodes et les modalités dont la liste est validée par la Haute Autorité de santé et, notamment, sur les conditions dans lesquelles la participation en tant que formateur à un programme de développement professionnel continu des professionnels de santé paramédicaux concourt au respect de l’obligation de développement professionnel continu du professionnel formateur, conformément à l’article R. 4382-2.

Les Kinésithérapeutes seront représentés par un membre d'un syndicat représentatif et une personne du conseil national de l'ordre.

Source : http://www.legifrance.gouv.fr/jopdf//jopdf/2012/0111/joe_20120111_0016.pdf

Pour information composition du Haut Conseil des professions paramédicales : http://www.maisondeskines.com/_dl_files/ffmkr/A7072008Hautconseilprofessionsparamedicales.pdf

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 1451 fois


1.Posté par raslesp le 11/01/2012 13:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Les Kinésithérapeutes seront représentés par un membre d'un syndicat représentatif et une personne du conseil national de l'ordre."
Super!les mêmes qui pensent et disent que l'ostéo est une spécificité de la mK....

2.Posté par thomas le 11/01/2012 17:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ben oui, on n'a pas de société savante :-)

3.Posté par JL E le 11/01/2012 17:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suppose qu'il en est de même pour les autres professions. Il n'est pas possible d'envisager le contraire.

4.Posté par Djf le 11/01/2012 21:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
le contraire, non, mais le non cumul des mandat en l'espèce serait le minimum au vue des risques d'attaque pour conflit d'intérêt.

5.Posté par Francois GAUME le 12/01/2012 07:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui...Avec un représentant du conseil national (archi-pro ostéo), et un représentant d'un syndicat (FFMKR=pro ostéo++), nous sommes mal partis pour une reconnaissance et une "validation" de la thérapie manuelle...
Le CNO refuse en effet encore d'inscrire la TM dans la liste des "spécificités", car une bonne partie de ses membres est en même temps ostéo...
Quant à la FFMKR, entre sa branche syndicale "ostéo" et ses multiples publicités sur son site ou ses journaux, ce n'est pas elle qui nous défendra...

6.Posté par Kamil F. le 12/01/2012 12:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si c'est pas du noyautage, ça.
Bon, heureusement, ils n'y sont finalement plus invités.

7.Posté par Fred S le 12/01/2012 22:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ça n'est pas le plus grave.
Le plus grave est que les missions qui concernent le développement professionnel continu des kinésithérapeutes seront assurées par une majorité de non kinésithérapeutes parce que les paramédicaux ont tous été mis dans le même sac contrairement aux professions médicales qui elles disposent de leur propre commission scientifique

8.Posté par Michel GOURGUES le 13/01/2012 11:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les pouvoirs publics n'ont pas renoncé à "l' usine à gaz paramédicale ".

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Organisations des soins | Déontologie Ethique | Politique Professionnelle | Documentation | Enseignement | Recherche | International | Infos spécifiques | Communication | Infos générales




Inscription à la newsletter

Derniers commentaires