ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Hanche

La manipulation coxo-fémorale n’a pas fait la preuve de son efficacité dans le traitement de la coxarthrose

Rédigé par le Dimanche 4 Mars 2012

Une étude contrôlée randomisée



La manipulation coxo-fémorale n’a pas fait la preuve de son efficacité dans le traitement de la coxarthrose
Si les tractions de hanche ont fait la preuve de leur efficacité dans le traitement manuel de la coxarthrose, certains praticiens utilisent des techniques manipulatives. Apparemment, celà n’a pas d’intérêt...

Provenance

Department of Research, Cleveland Chiropractic College, Los Angeles, CA; School of Chiropractic & Sports Science, Murdoch University, Perth, WA, Australia; Department of Chiropractic and Somatology, Durban University of Technology, Durban, South Africa.

Résumé issu de Medline

OBJECTIVE:

To determine the short-term effectiveness of full kinematic chain manual and manipulative therapy (MMT) plus exercise compared with targeted hip MMT plus exercise for symptomatic mild to moderate hip osteoarthritis (OA).

DESIGN:

Parallel-group randomized trial with 3-month follow-up.

SETTING:

Two chiropractic outpatient teaching clinics.

PARTICIPANTS:

Convenience sample of eligible participants (N=111) with symptomatic hip OA were consented and randomly allocated to receive either the experimental or comparison treatment, respectively.

INTERVENTIONS:

Participants in the experimental group received full kinematic chain MMT plus exercise while those in the comparison group received targeted hip MMT plus exercise. Participants in both groups received 9 treatments over a 5-week period.

MAIN OUTCOME MEASURES:

Western Ontario and McMasters Osteoarthritis Index (WOMAC), Harris hip score (HHS), and Overall Therapy Effectiveness, alongside estimation of clinically meaningful outcomes.

RESULTS:

Total dropout was 9% (n=10) with 7% of total data missing, replaced using a multiple imputation method. No statistically significant differences were found between the 2 groups for any of the outcome measures (analysis of covariance, P=.45 and P=.79 for the WOMAC and HHS, respectively).

CONCLUSIONS:

There were no statistically significant differences in the primary or secondary outcome scores when comparing full kinematic chain MMT plus exercise with targeted hip MMT plus exercise for mild to moderate symptomatic hip OA. Consequently, the nonsignificant findings suggest that there would also be no clinically meaningful difference between the 2 groups. The results of this study provides guidance to musculoskeletal practitioners who regularly use MMT that the full kinematic chain approach does not appear to have any benefit over targeted treatment.

Références bibliographiques

Brantingham JW, Parkin-Smith G, Cassa TK, Globe GA, Globe D, Pollard H, deLuca K, Jensen M, Mayer S, Korporaal C. Full kinetic chain manual and manipulative therapy plus exercise compared with targeted manual and manipulative therapy plus exercise for symptomatic osteoarthritis of the hip: a randomized controlled trial. Arch Phys Med Rehabil. 2012 Feb;93(2):259-67.

Se procurer l'article (payant)

Articles en rapport avec le sujet

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 1538 fois


1.Posté par marivin le 05/03/2012 22:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
type de coxarthrose non citée (expulsive, protusive), stade radiologique d'arthrose non cité (incipiens...).iL est évident qu'au même titre que l'étude Bronchinou, nous sommes inefficaces sur les stades sévères que ce soient pour les encombrement ou pour les arthroses sévères.Mais il serait beaucoup plus intéressant de voir l'efficacité sur les stades débutants.

2.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 05/03/2012 22:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il s'agit d'une "mild to moderate hip OA" avec un grade de Kellgren-Lawrence entre 0 et 3, pour des patients marchant sans cannes la plupart du temps.

3.Posté par Michel DE SAINT-RAPT le 06/03/2012 16:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dans la suite de "Marivin", cette étude n'apporte rien dans la mesure où on ne semble pas avoir en effet différencié les types de coxarthroses et décrit précisément les "techniques manipulatives" qui, mal choisies, peuvent même être aggravantes.(!)...

L'ennui, c'est que ces études laissent une trace. Le lecteur pressé retiendra:
les tractions sont efficaces ( a-t-on différencié les types de coxarthrose et l'orientation des tractions?) et les techniques manipulatives n'ont pas d'intérêt.

4.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 06/03/2012 17:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cette étude ne va pas dans le sens d'un intérêt thérapeutique pour le thrust coxo-fémoral, mais c'est une pratique quand même peu répandue en physiothérapie, non ?

"Le lecteur pressé retiendra:
les tractions sont efficaces ( a-t-on différencié les types de coxarthrose et l'orientation des tractions?) et les techniques manipulatives n'ont pas d'intérêt. "

C'est ce qui semble être démontré aujourd'hui dans des revues sytématiques mais demain peut être un autre jour...

Je suis étonné de vous voir évoquer les type de coxarthroses ; on évoque bien les expulsives et les protrusives, mais les dernières sont rarissimes, non ?

5.Posté par Michel DE SAINT-RAPT le 06/03/2012 18:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui, le tout, en effet, est de bien préciser qu'il s'agit, ici, de "techniques manipulatives" de type chiropraxique car, tout compte fait, la terminologie reste assez générale malgré ses connotations "thrustante", "prestidigitative" , voire occulte... Une des acceptions du Robert, pour manipulation, est en effet la suivante : " Manoeuvre manuelle consistant à mobiliser certaines articulations par pression ou étirements modérés". Assez kinésithérapique tout compte fait? Elle ne dit rien bien sûr des objectifs à atteindre et de l'esprit qui conduit ces manoeuvres et qui pourtant changent tout.
Pour les coxarthroses pénétrantes, elles ne sont pas si rares mais évoluent beaucoup plus lentement et discrètement. J'en profite pour signaler que, depuis 35 ans, j'utilise l'analyse et les techniques douces et "réharmonisatrices" de Raymond Sohier qui ont permis, pour de nombreux patients, de reculer notablement le stade opératoire et, dans le meilleur des cas, d'y échapper. Il y a donc des techniques manuelles et kinésithérapiques efficaces. Il est bon que les jeunes professionnels le sachent. Je voulais simplement qu'il n'y ait pas de confusion. En tout cas, bravo pour votre réactivité et l'animation de ce site. Cordialement.

6.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 06/03/2012 20:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci pour les compliments
PS : Je n'aurais pas employé ces termes (occulte, prestidigitative) à propos de ces techniques. Et quand bien même, dès lors que les praticiens se prêtent à l'expérimentation et trouvent à les éditer dans des revues à comité de lecture ?

7.Posté par raslesp le 07/03/2012 09:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"j'utilise l'analyse et les techniques douces et "réharmonisatrices" de Raymond Sohier qui ont permis, pour de nombreux patients, de reculer notablement le stade opératoire et, dans le meilleur des cas, d'y échapper."
Comment être aussi affirmatif?

8.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 07/03/2012 10:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il est incontestable que Raymond Sohier a proposé une façon différente de prendre en charge la coxarthrose. Le message, sûrement partiel, est passé depuis longtemps dans les IFMK. Bien sûr, il manque une validation de ses techniques pour pouvoir aller plus loin...et c'est bien dommage.

9.Posté par marivin le 07/03/2012 16:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le staff de Sohier et lui-m^me sont dans la démarche de reconnaissance auprès de l'IFOMT...la validation de ses techniques va enfin venir....il faut 2 à 3 ans. d'autre part, il est grand temps d'intégrer la TMO au niveau des IFMK. Mais comment?

10.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 07/03/2012 17:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est une bonne nouvelle.
Pour la TMO en enseignement "de base", encore faudrait-il qu'il y ait des enseignants labellisés comme tels (ils se compte sur les doigts d'une main ou de deux en France ?).
Les thérapeutes manuels de toute obédience sont susceptibles d'enseigner une première approche ; maintenant, je ne crois pas à la possibilité de former en 3 ans de véritables praticiens.
Il y a un temps pour prendre connaissance et un temps pour approfondir. Ce dernier est à mon avis facultatif et post-DE

11.Posté par marivin le 07/03/2012 22:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sommes nous de véritables kiné en sortant avec notre DE?...pour moi, oui mais sans expérience. il en est de m^me avec la TMO. Je te donne un exemple: la formation initiale de Sohier se fait sur 6 weekends sur 1 an et pour être performant, il faut environ 6 à 7 ans de pratique quotidienne...donc intégrer une formation de TMO est possible voir initiations de plusieurs...

12.Posté par Poumarat Lucile le 08/03/2012 08:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo pour ce site et merci à Michel de Saint-Rapt qui est de "l'époque Sohier" dont la méthode a fait ses preuves dans bien des domaines en kinésithérapie. Je me pose la question" Apprends toujours cette méthode à l'école de kiné"? LP

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Examen général | Hanche | Genou | Pied | Cervicales | Thoraciques | Lombales | Pelvis | Épaule | Coude | Poignet | Main | Membre inférieur | Membre supérieur




S'inscrire à la lettre hebdomadaire



Christian Barton sur les déficits retrouvés chez les patients avec syndrome femoro-patellaire