ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Douleur

La périphérisation des douleurs initiées au genou est liée à l’hypersensibilité d’origine centrale

Rédigé par le Jeudi 10 Août 2017



La périphérisation dépend du genre. Graphique issu de l'article
La périphérisation dépend du genre. Graphique issu de l'article
La répartition élargie de la douleur est considérée comme un signe de sensibilisation centrale (HSC). Cette étude s’est attachée à la relation entre la topographie des symptômes et l’HSC chez les personnes atteintes de gonarthrose.

Conception :

Il s'agissait d'une étude transversale.

Méthodes :

Cinquante-trois personnes souffrant de gonarthrose ont été étudiées. Tous les participants ont complété les dessins de la douleur à l'aide d'un nouvel appareil numérique, des questionnaires d'auto-administration complets et ont été évalués par des tests sensoriels quantitatifs.
Les cartes de fréquence de la douleur ont été générées séparément pour les femmes et les hommes. Les coefficients de corrélation de Spearman ont été calculés pour révéler des corrélations possibles entre la zone de la douleur et les tests sensoriels quantitatifs et les symptômes cliniques.

Résultats :

Les cartes de fréquence de la douleur ont révélé des zones élargies de douleur, en particulier chez les femmes.
Les zones élargies de la douleur ont été associées à une plus grande intensité de la douleur au genou et de la raideur, des seuils de douleur à la pression au genou comme à l'épicondyle et des scores plus élevés avec le Central Sensitization Inventory.

Aucune association significative n'a été observée entre la zone de la douleur et les autres symptômes cliniques et les mesures de l’HSC.

Limites :

Des conclusions fermes sur le rôle prédictif des dessins de la douleur ne peuvent être tirées. Une évaluation plus approfondie de la fiabilité et de la validité de la zone de la douleur extraite des dessins de la douleur chez les personnes souffrant de gonarthrose est nécessaire.

Conclusion :

La répartition élargie de la douleur est corrélée avec certaines mesures d’HSC chez les individus atteints de gonarthrose. Les dessins de la douleur peuvent y constituer un moyen simple, mais des recherches supplémentaires sont nécessaires.

Référence bibliographique :

Enrique Lluch Girbés; Lirios Dueñas; Marco Barbero; Deborah Falla; Isabel A.C. Baert. Expanded Distribution of Pain as a Sign of Central Sensitization in Individuals With Symptomatic Knee Osteoarthritis. Physical Therapy, Volume 96, Issue 8, 1 August 2016, Pages 1196–1207

Accès à l’article

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 1062 fois


1.Posté par Jacky OTERO le 11/08/2017 07:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il y a erreur de terme = les mots '' centralisation'' et' 'Périphérisation'' sont des termes spécifique qui concernent les douleurs irradiées de la colonne.

= Langage spécifique McKenzie pour décrire le changement de localisation des douleurs lors de l'application de contraintes mécaniques sur la colonne. Repris dans plusieurs systèmes de classification des problèmes rachidiens.

On ne peut pas avoir une '' Périphérisation'' du genou, du coude ou d'une articulation périphérique.

Le douleur diffuse / s' élargie /s'étale... Mais ne périphérise pas.

De même on parle de '' localisation'' et pas de Centralisation = lorsque la douleur diffuse moins et ce concentre sur une zone plus restreinte de l' articulation.

2.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 11/08/2017 08:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon dentiste ne peut pas dire que depuis le traitement de ma carie mes douleurs se sont centralisées puisqu'elles se limitent à la dent traitée et à son environnement immédiat au lieu de m'emporter la moitié de la face comme au début de ma crise ?

McKenzie a inventé ex nihilo un concept ou ne fait qu'utiliser des mots pour exprimer que, lorsque le cerveau est inquiet, il multiplie le nombre de capteurs, leur étendue, et accroît leur sensibilité ?

3.Posté par Jacky OTERO le 11/08/2017 12:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Non on ne peu pas utiliser un terme qui a un sens particulier avec une définition spécifique pour exprimer autre chose... Au risque de ne plus se comprendre au final

Centralisation et Périphérisation sont liée au rachis.

D'autant que l'image proposée ne montre pas une diffusion vers la périphérie = cela remonte sur la cuisse !

Un chat est un chat.... Et tous les animaux à poil avec 2 oreilles et 4 pattes n'en sont pas, même, s'il ont une queue. A la limite si miaule, pourrait en être un mais il faudrait vérifier.

4.Posté par JL E le 11/08/2017 13:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
OK, OK... Mais ces termes font partie du dictionnaire et sont utilisables sans avoir de certification MDT préalable. Comme ça, le titre, ça te va ?

5.Posté par Jacky OTERO le 11/08/2017 14:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bien sur que l'on peut utiliser sans être formé ou certifié MDT ! ce que font d'autre systèmes de classification et je les encourage à le faire (à juste titre)


mais il faut l'utiliser dans un contexte approprié pour ne pas dénaturer les chose = QUE pour la colonne.


je ne vois pas de changement dans le titre = pour moi toujours pas bon.

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base