ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Recherche

La petite surprise en attente

Rédigé par le Lundi 10 Décembre 2012



La petite surprise en attente
Promis à nos lecteurs depuis quelques semaines, la petite bonne surprise qui devait être annoncée vendredi 7 décembre 2012 à Paris est encore en attente.

Vendredi 7 décembre 2012 s'est tenue à Paris (à l'amphithéâtre IFCS de la Pitié Salpétrière) la deuxième journée AP-HP de la recherche infirmière et paramédicale.

Une centaine de participants étaient présents à cette journée qui s'est déroulée dans une ambiance chaleureuse. Une poignée de kinésithérapeutes assistaient à cette journée. L'effervescence autour de la recherche clinique est toujours un brassage de personnes curieuses ou novices encadrées par des personnes qui ont été les pionniers dans leurs secteurs professionnels. Cela entraîne des questions et des réponses à plusieurs niveaux.

Les résultats du Programme Hospitalier de Recherche Infirmière et Paramédicale 2012 venaient d'être annoncés et les équipes soignantes de l'AP-HP étaient bien représentées.
Les organisatrices ont salué les promus et ont fait remarquer que les budgets investis étaient encore trop faibles en comparaison de la médecine. Que les professions paramédicales devaient aussi avoir un budget adapté en fonction de nos propres domaines.

Plusieurs sources concordantes nous avaient signalé que cette journée serait l'occasion d'annoncer l'ouverture des bourses de doctorat pour des kinésithérapeutes travaillant à l'AP-HP comme c'est déjà le cas pour les infirmières.

L'appel 2012 avait été réservé aux infirmières et nous avons pu nous entretenir avec Madame Marie-Agnès Lefèvre et Monsieur Francis Bassompierre pour 2013. Actuellement le sujet est en cous d'arbitrage et l'annonce est reportée au début 2013.

Madame Roselyne Vasseur a clôturé la journée en expliquant que les médecins faisaient beaucoup de lobbying pour leur profession et que les infirmières et les professions paramédicales devaient faire de même pour partager les ressources liées à la recherche.
Souhaitons que ces propos s'appliquent pour toutes les professions paramédicales et que les responsables présents dans cette salle partageront pour le bénéfice des patients.

programme_2_journee_recherche_ide_et_paramed_7_dec_2012.pdf PROGRAMME 2 JOURNEE RECHERCHE IDE ET PARAMED 7 DEC 2012.pdf  (490.92 Ko)


Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 1001 fois


1.Posté par marchandet le 10/12/2012 10:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci, pour l'info, c'est sympa de la part de l AP-HP.

Mais je me demande un doctorat pour les kinés dans quelle domaine?

2.Posté par Matthieu G. le 10/12/2012 13:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'AP-HP, fort de son réseau hospitalier peut proposer nombre de domaines pour faire une thèse. On pourrait par exemple penser à la mise en place d'un essai thérapeutique pour les techniques de rééducation s'occupant des patients atteints de la maladie de Parkinson, l'évaluation d'un grille d'évaluation,… De plus les équipes en interaction avec les médecins et les rééducateurs ouvrent des possibilité de thèse de science sur l'étude plus approfondies des circuits, neuronaux, corticaux…

Avec un projet bien préparé, et une équipe motivé, je pense qu'il n'y a pas de limite (à part le financement ^^). Les kinés ne doivent pas se sentir limités par tel ou tel domaine. Ils ont une plus value et un regard clinique à apporter aux autres professionnels.

3.Posté par Schmitt le 10/12/2012 19:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Des bourses de doctorat pour les infirmières sont déjà mises en place? Dans quel domaine et dans quel but sachant que la recherche du milieu infirmier porte sur des thèmes et domaines similaires à la recherche médicale, non? Ce qui par ailleurs n'est pas du tout le cas en kinésithérapie, pratique, expertise et domaine de compétence bien différents du milieu médical!

4.Posté par Jean Christophe Villiot-Danger le 10/12/2012 23:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Schmitt,on peut compter sur les infirmières pour élargir leur champ d'intérêts sur la kinésithérapie. Elles ne s'en priveront pas.

5.Posté par Thomas le 10/12/2012 23:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@schmitt, dommage de penser ça, ça démontre une nouvelle fois le manque de connaissance des professions les unes/ autres

Je me pose une question Pierre, la bourse vient en plus d'une mise à disposition du temps de travail ? Ou ils n'ont droit qu'à la seul bourse ?

6.Posté par Schmitt le 11/12/2012 17:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Thomas: certes, mais si tu pouvais me donner des exemples d'activités différentes entre infirmières et médecins? Autant que je sache, l'infirmière agit sous l'ordre du médecin par des moyens thérapeutiques médicaux, qui sont alors du domaine de compétence de ce dernier, et donc en corrélation directe avec la recherche médicale! L'acte que l'infirmière effectue, le médecin est capable de l'effectuer également!
@ Jean-Christophe: elles ne s'en priveront pas, c'est certain! Mais elles n'en ont ni les connaissances, ni les compétences! et réciproquement, le kinésithérapeute ne partage pas les connaissances pratiques de l'infirmière ou du médecin (hormis les aspirations, ou autres actes ...)! Ce sont des bases de connaissance et des concepts différents, alors qu'entre médecins et infirmières, les protocoles d'actions ont une base commune d'où ma réaction!

7.Posté par Thomas le 11/12/2012 18:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sympa comme vision des choses, à mon tour de te rappeler que tous nos actes sont aussi sous délégation...

8.Posté par Schmitt le 11/12/2012 19:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui, mais nous effectuons des actes de rééducation, dont les médecins n'ont pas la connaissance, ni la capacité de les effectuer, nous sommes dans des domaines différents!Alors que ceci n'est pas le cas pour les IDE et on ne peut nier cette proximité médecin/inf! N'ayant toujours pas mes réponses sur ces doctorats, j'abandonne, car je vois qu'aucun arguments allant à l'encontre de ce que j'avance sont exprimés,et que les réponses sont à chaque fois vides et s'éloignent de plus en plus du sujet et du point de vue initial! Science sans conscience n'est que ruine de l'âme...

9.Posté par Thomas le 11/12/2012 21:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
...
Rôle propre de l'infirmier?
Diagnostic infirmier?
Et surtout :
Évidence base nursing?
EHESP ?
Recherche en science infirmière ?
A defaut de collegues infirmiers, Google est ton ami...

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Organisations des soins | Déontologie Ethique | Politique Professionnelle | Documentation | Enseignement | Recherche | International | Infos spécifiques | Communication | Infos générales




Inscription à la newsletter

Derniers commentaires