ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Organisations des soins

La planète malade par les établissements de santé ?

Rédigé par RH le Mardi 12 Avril 2011

le développement durable ne fait pas encore vraiment partie de notre vocabulaire professionnel. Pourtant la HAS a mis ce thème dans la certification dite "V2010" des établissements de santé, avec cette phrase que je vous laisse apprécier :"les établissements ne doivent pas s’empêcher de se questionner sur le développement durable"



La planète malade par les établissements de santé ?
Parallèlement début avril a eu lieu le 2ème congrès national "Manager le développement durable en établissement de santé" à Paris. La FHP (fédération de l'hospitalisation privée) et la FNCLCC (fédération nationale des centres de lutte contre le cancer) ont signé une convention avec Nora Berra dans le cadre du Grenelle de l'environnement. Beaucoup - trop peu - d'établissements ont mis en place des comités chargés de diminuer l'empreinte carbone. La junior entreprise des élèves directeurs de l'ex ENSP L'EHESP (école des hautes études en santé publique) a envoyé un questionnaire auprès de 9000 structures. Ce questionnaire portait sur 10 points : la politique d’établissement, la communication, les ressources humaines, les transports, les achats, les bâtiments, l'eau, l'énergie, les déchets, Seuls 279 établissements ont répondu...Néanmoins dans le rapport qui en a été fait par l'EHESP Conseil vous trouverez les initiatives porteuses, les établissements méritants, les difficultés rencontrées et les innovations concrétisées.
Vous trouverez les fiches de la HAS ici.

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 1358 fois


1.Posté par Djef le 12/04/2011 22:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le concept même de "développement durable" ou de "croissance durable" est un non-sens. Marier deux opposés pour justifier de continuer à faire les mêmes dérives en affichant quelques rustines au passages pour paraître plus jolis médiatiquement.

C'est du marketing.

2.Posté par thomas rulleau le 17/04/2011 10:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
on peut tout rejeter en bloc (ça rassure de stagner sur ses certitudes) ou essayer de comprendre... du "marketing" qui se paye le luxe d'avoir des labos de recherche sur le sujet... j'aimerai faire un peu de marketing en kinésithérapie...


j'étais il y a peu à une conférence traitant du sujet, ce ne sont pas des "rustines" mais des sujets de sociétés, d'orientation de politique générale sur le triptyque écologique-économique mais aussi le versant social illustré plus haut.
ce versant social si souvent oublié est pourtant fondamental dans notre domaine d'intérêt...

3.Posté par manu le 19/04/2011 11:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Développement Durable (DD), c'est bien plus que du marketing (même si l'un de ses aspects les plus visible est en effet le "Green washing" ou "l'écoblanchiment" en français, qui permet aux multinationales les plus polluantes de continuer à communiquer en nous expliquant qu'elles vont sauver la planète.) !
On pourrait traduire le concept de DD par : comment régler les problèmes sans rien changer au système de production qui les génère ?
Du coup ça permet surtout de remplacer de plus en plus les processus politiques par des processus technocratiques.
Même le "pape français du DD", Dominique Bourg, a enfin compris que ce concept est bidon et nous dit dans un entrevue récente :
"Développement durable signifie : réduire les déséquilibres environnementaux et les déséquilibres en termes de répartition des richesses sur Terre. Cela fait trente ans que l’on en parle et pendant ce temps, les déséquilibres ont explosé. Contrairement à ce que nous avions cru, nous n’arrivons pas à découpler la croissance du PIB de la consommation de ressources. Au contraire, nous assistons à une explosion de la consommation de ressources.
Arrêtons la farce du développement durable ! Nous allons devoir nous adapter à un monde profondément nouveau. Le récent rapport de la commission anglaise du développement durable signé Tim Jackson, Prosperity without Growth. The transition to a sustainable economy, est à cet égard clair : la décroissance n’est pas un choix idéologique, mais une nécessité."
Source : http://www.acteurspublics.com/article/14-06-10/arretons-la-farce-du-developpement-durable

à++
m.

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Organisations des soins | Déontologie Ethique | Politique Professionnelle | Documentation | Enseignement | Recherche | International | Infos spécifiques | Communication | Infos générales




Inscription à la newsletter

Derniers commentaires