ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Lombales

Le Prone Instability Test

Rédigé par le Jeudi 28 Mai 2015



Il est destiné à vérifier la capacité de stabilisation des muscles lombaires en présence d’une douleur.

Procédure :

Patient en procubitus en bout de table, hanches fléchies à 90°, pointes des pieds au sol, praticien latéral à lui. Ce dernier réalise une pression dorso-ventrale sur chaque épineuse lombale, à la recherche d’une douleur segmentaire qui est attribuée au glissement antérieur de la vertébre. En présence d’une douleur, le patient est invité à se tenir à la table et à décoller les membres inférieurs, ce qui sollicite les extenseurs du rachis. Le même test est reproduit à l’endroit douloureux.

En l’absence de douleur lors du 2° test, il est considéré que les extenseurs rachidiens stabilisent le rachis lombal, en empêchant le cisaillement vertébral antérieur, ce qui confirme la présence d’une instabilité vertébrale segmentaire lombale.

Fiabilité :

Elle est faible ou bonne en fonction des études (Ferrari 2015).

Selon l’étude de Ravenna, sur 30 patients lombalgiques, le test pratiqué par plusieurs examinateurs n’a pas montré de concordance au test de Kappa (k = 0,10 IC95%[-0,27 ; 0,47]) (Ravenna 2011).

Hicks, en commentaire dans le même numéro, mentionne que le test y est réalisé par des novices et non des professionnels expérimentés (en fait de jeunes diplômés), avec une modification du test originel (un sanglage thoracique, les pieds posé sur un marche-pieds, en fait des accomodations visant à une plus grande précision du test...). Il avait trouvé (Hicks 2003) une fiabilité excellente, avec un kappa de 0.87.

Validité :

Sensibilité et spécificité sont faibles à modérées. Se = 0.71 IC95%[ 0.51 - 0.83], Sp = 0.57 IC95%[039 - 0.78] (Ferrari 2015).

Il ne doit pas permettre de diagnostiquer une instabilité mais peut être l’un des tests utilisés pour prédire s’il peut y avoir une réponse positive du patient à un traitement à base d’exercices.

Références bibliographiques :

Ravenna MM, Hoffman SL, Van Dillen LR. Low interrater reliability of examiners performing the prone instability test: a clinical test for lumbar shear instability. Arch Phys Med Rehabil. 2011 Jun;92(6):913-9.

Hicks GE. Invited commentary on "low interrater reliability of examiners performing the prone instability test: a clinical test for lumbar shear instability". Arch Phys Med Rehabil. 2011 Jun;92(6):920-2.


Résumé de l’article disponible en ligne

Articles en rapport avec le sujet

Hicks GE, Fritz JM, Delitto A, Mishock J. Interrater reliability of clinical examination measures for identification of lumbar segmental instability. Arch Phys Med Rehabil. 2003;84:1858-1864

Ferrari S et al. A literature review of clinical tests for lumbar instability in low back pain: validity and applicability in clinical practice. Chiropr Man Therap. 2015 Apr 8;23:14. doi: 10.1186/s12998-015-0058-7.


Article disponible en ligne

Articles en rapport avec le sujet

Voir le sujet traité sur Physiopedia

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 984 fois

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Examen général | Hanche | Genou | Pied | Cervicales | Thoraciques | Lombales | Pelvis | Épaule | Coude | Poignet | Main | Membre inférieur | Membre supérieur




S'inscrire à la lettre hebdomadaire



Why Physiotherapy ?