ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Douleur

Le TENS soulage surtout si vous savez en parler

Rédigé par le Samedi 11 Février 2017



Le matos de Jean-Luc qui dit que c'est pas le sien à la rédac !
Le matos de Jean-Luc qui dit que c'est pas le sien à la rédac !
161 individus sains ont participé à cette étude. Les critères d’exclusion étaient nombreux (douleurs actuelles, affections chroniques, allergies cutanées, etc.) ; il est intéressant de noter que l’un des critères était de ne pas avoir eu d’expérience/de connaissances préalables du TENS : les auteurs ont bien conçu leur protocole. La suite est du même acabit avec procédure en double aveugle, allocation masquée, contrôle de l’aveuglement, etc.


159 individus ont été randomisés en 6 groupes de 25 à 29 personnes :
- Groupe 1 : TENS actif + attentes de bénéfices positives
- Groupe 2 : TENS placebo + attentes de bénéfices positives
- Groupe 3 : TENS actif + attentes négatives
- Groupe 4 : TENS placebo + attentes négatives
- Groupe 5 : TENS actif + attentes neutres
- Groupe 6 : TENS placebo + attentes neutres


Les attentes étaient simplement générées par des tournures de phrase comme :
“TENS is very effective to promote pain relief in general and we hope to reduce your perception about mechanically induced pain.”
“TENS is ineffective to promote pain relief and we hope that your mechanically induced pain perception increases temporarily.”
“TENS is effective for provide relief of some types of pain, but has yet unknown effect on the perception of mechanically induced pain.”



Les mesures utilisées étaient : les seuils de pression douloureux (PPT) (algométrie à deux endroits de stimulation du TENS), la douleur perçue par le sujet lors des PPTs (échelle numérique), évaluation de l’anxiété par questionnaire (State Trait Anxiety Inventory (STAI)).


Résultats : seuls les groupes 1 et 5 ont montré une hypoalgésie significative entre le pré- et le post- traitement (vis-à-vis des PPTs et de l’intensité de la douleur perçue). Par conséquent, l’utilisation d’un TENS (actif) associé à une attente de bénéfices négative (ici manipulée par les auteurs) ne fonctionne pas pour créer un effet antalgique.


Dans la vidéo ci-dessous, nous laissons le soin au lecteur de repérer les différents éléments de communication qui pourraient amener le futur utilisateur à attendre des effets bénéfiques de ce type d’appareil.
 

Pourquoi est-ce important ?

Simplement parce qu’on pourrait remplacer le mot « TENS » par « technique XXX » ou mieux, « méthode bidule-chouette » (je rappelle que ce terme est désormais copyrighté !) ?
 

Références

Agripino ME, Lima LV, Freitas IF, Souto NB, Carvalho TC, DeSantana JM. Influence of Therapeutic Approach in the TENS-induced Hypoalgesia. Clin J Pain. 2016 Jul;32(7):594-601.

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 2470 fois


1.Posté par Anthony Halimi le 11/02/2017 19:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le fait que les attentes neutres donnent aussi un bon effet du TENS suggèrent qu'il s'agit surtout des attentes négatives qui sont délétères non ?

2.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 11/02/2017 19:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je m'érige en faux envers les conclusions hâtives de cette note.
Je n'ai jamais utilisé d'ultra-sons Berrardo à domicile.
Il s'agit de toute évidence de celui de JLN, modèle qu'il utilisait dans les premières séances de rééducation après pose de PTH, selon ses dires "pour faire sécher le ciment de la prothèse".

3.Posté par Yannick barde le 11/02/2017 20:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
salut Anthony, c est que je ne suis pas vraiment certain que la phrase neutre employée était vraiment...neutre :-)

4.Posté par Yannick barde le 11/02/2017 20:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
salut Anthony, c est que je ne suis pas vraiment certain que la phrase neutre employée était vraiment...neutre :-)

5.Posté par Yannick Barde-Cabusson le 12/02/2017 11:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ça valait bien la peine de le dire deux fois...

6.Posté par Anthony Halimi le 12/02/2017 15:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourtant on a déjà pu mettre en évidence que les attentes négatives pouvaient bloquer les effets des traitements efficaces. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4142751/#!po=10.6557
(Références 22, 24, 25, 26 de cette revue)

Les attentes négatives sont même capable de bloquer totalement le remifentanyl considéré comme 100 à 250 fois plus fort que la morphine
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4804316/
Alors penser que ça puisse bloquer les effets du TENS même si le TENS a un réel effet, ça ne me surprend pas.

7.Posté par Yannick Barde-Cabusson le 12/02/2017 18:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"pourtant" : personne ne dit le contraire Anthony. On ne s'est pas compris ; je faisais juste remarquer que les tournures sémantiques choisies par les auteurs pour la condition de neutralité ne me paraissaient pas vraiment neutres ce qui pouvait expliquer l'absence de différence avec le groupe tens actif + attentes positives. Après tout est une question de ce que tu veux privilégier : le verre plein ou le verre vide : les attentes positives peuvent déclencher l'antalgie (dans certains cas), les attentes négatives peuvent l'empêcher (dans certains cas). Pour le remifentanil, il me semble que le facteur de conversion des tableaux d'équi-analgésie est de 50 (par contre 500 pour le sufentanil). Bye !

8.Posté par Jean-Luc NEPHTALI le 13/02/2017 13:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nan, c'est pas le mien... celui ci a une aiguille, des voyants rouge et vert (si je distingue bien...), et on peu l'emporter à domicile. En 1987, lorsque je me suis installé, ça n'existait pas encore... Je t"enverrai une photo pour son 30è anniversaire, Jean-Louis, si ça t'intéresse, et si tu veux me le reprendre. Je crois qu'il fonctionne encore (mais je suis pas sûr).

9.Posté par Yannick Barde-Cabusson le 14/02/2017 08:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Deux remarques pour le lecteur ("qui est j'en suis sûr déjà très ému" J. Pradel / perdu de recherche) :
- Je me rends compte que je mélange US et TENS... pas très professionnel tout ça ! Shame on me...
- Suite au message fillonesque de Jean-Luc, j'ai effectué un correctif sur la légende de l'image

10.Posté par Frédéric Secchi le 14/02/2017 12:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"161 individus" ont été regroupés en " 6 groupes de 25 personnes"
Je suis mauvais en math, mais le protocole ne semble pas très rigoureux.....

11.Posté par Yannick BARDE-CABUSSON le 14/02/2017 12:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Frédéric,
Désolé, j'ai manqué de rigueur : 161 au départ, deux exclus donc randomisation sur 159 avec des groupes compris entre 25 et 29 individus. Les auteurs tablaient sur des groupes de minimum 25 individus pour respecter le calcul de puissance. Je corrige !

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base