ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Politique Professionnelle

Le dossier médical personnalisé (DMP) numérique arrive !!!

Rédigé par RH le Mardi 28 Décembre 2010

La création d’un DMP n’est pas obligatoire pour chaque patient, elle devra se faire après recueil du consentement du patient qui pourra contrôler le mode d’accès à son dossier ainsi que la mise à disposition de son contenu. Ainsi le patient pourra masquer certains documents s’il le souhaite mais resteront visibles pour le médecin traitant et l’auteur du document.



 Le dossier médical personnalisé  (DMP) numérique arrive !!!
Le DMP a connu une histoire difficile depuis le vote de la loi du 13 août 2004 qui prévoyait sa mise en route pour 2007. Après la création en septembre 2009 de l’ASIP Santé chargée du déploiement des systèmes d’information partagés de santé, le lancement du DMP est effectif depuis le 17 décembre 2010 par la mise en production des premiers DMP.
Pour rappel, le Dossier Médical Personnel est un dossier médical numérique alimenté par les professionnels de santé intervenant dans la prise en charge du patient, garantissant la confidentialité et la sécurité de ses données personnelles. Il est hébergé par un hébergeur agrée par le Ministère de la Santé, Santéos, répondant aux besoins de sécurité et d’accès aux futurs DMP.
Pour accéder au DMP, le professionnel de santé aura deux possibilités :
- Par son logiciel métier s’il est homologué DMP compatible. Pour l’heure, 3 éditeurs le sont (Cegedim, Axilog et Imagine Editions) renseignez vous auprès de votre éditeur afin de connaître son degré d’avancement car cet accès permet une connexion automatique.
- Par un navigateur Internet de type Internet Explorer ou Mozilla Firefox (Safari pose problème sous Mac, il est possible de passer par Mozilla).
Un environnement sous Windows XP SP2 apparaît comme un minimum requis.
L’accès au DMP nécessite une carte de professionnel de santé (CPS) dans sa version actuelle (CPS 2 ter) ou dans sa future version disponible à partir de février 2011 (CPS 3 avec technologie sans contact). Pour l’heure, l’alimentation du Répertoire partagé des Professionnel de Santé se poursuit et se conclura pour les médecins d’ici l’été 2011, par la suite le passage de la carte CPS 2 ter à la nouvelle CPS 3 se fera automatiquement dès l’inscription au tableau de l’ordre afin de soutenir leur diffusion.
Les données de la carte Vitale sont indispensables pour calculer l’Identifiant National de Santé du patient (INS-C), en lieu et place du NIR, qui constituera la clé unique d’identification du patient (assuré social). Chaque professionnel de santé aura un accès différencié à la consultation du DMP en fonction de sa spécialité ;seuls les médecins pourront accéder à l’ensemble des données (hors éventuel masquage).
Les documents à intégrer dans le DM P seront soumis à la discrétion des professionnels de santé qui pourront alimenter le dossier médical de leurs patients dans l’intérêt de la coordination des soins tout en respectant le cadre d’interopérabilité de l’ASIP Santé pour ce qui concerne leur format. Ils seront de huit types :
- Documents de synthèse.
- Traitements et soins : prescriptions.
- Comptes rendus : notamment d’hospitalisation, imagerie et opératoire.
- Imagerie médicale.
- Données de prévention : vaccination.
- Certificats et déclarations : sport, etc.
- Résultats laboratoire.
- Espace personnel du patient.
Le portail national.dmp.gouv.fr sera accessible à partir du 05 janvier 2011, date de la Conférence ASIP Santé en présence de Xavier Bertrand pour le lancement officiel du DMP. Après une phase d’acclimatation pour les établissements et les professionnels de santé, les patients auront par la suite accès à leur dossier en ligne sur le même portail à partir d’avril 2011.
Un service support est prévu au 0810 33 11 33 pour les professionnels de santé au prix d’une communication locale. Diverses brochures seront distribuées aux patients et aux professionnels de santé pour les informer des détails du DMP, un guide à destination des établissements de santé pour le volet technique et organisationnel est en cours de finalisation et sera communiqué début 2011.

Synthèse du calendrier de déploiement du DMP :
- 2011 – 2013 : montée en charge de la première version du DMP, des services supplémentaires (Télémédecine, Dossier Communiquant de Cancérologie, etc.) viendront agrémenter une deuxième version à partir de 2013 – 2014.
- 05 janvier 2011 : lancement officiel du DMP avec campagne de communication puis mise à disposition d’un guide d’accompagnement pour les établissements de santé.
- Février 2011 : déploiement progressif des cartes CPS 3.
- Avril 2011 : ouverture au grand public du portail DMP pour la consultation des dossiers médicaux numériques.
- Fin 2011 : intégration des données du Dossier Pharmaceutique dans le DMP.
- Fin 2011 – début 2012 : publication d’un nouveau décret relatif à la confidentialité des données, le décret du 15 mai 2007 n’étant pas applicable en l’état.

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 2988 fois


1.Posté par zamenhof le 31/12/2010 21:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
j'espère que les gens vont le boycotter, c'est une cause de Civilisaion
cette usine à gaz totalitaire est le doigt dans un engrenage qui risque de nous mener dans un cauchemar auprès duquel l'Union soviétique apparaitra comme une plaisanterie d'enfants de choeur

2.Posté par thomas le 01/01/2011 19:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je ne comprend pas cette remarque...
combien de fois des antécédents permettant de déterminer une éventuelle contre-indication à certaines de nos techniques n'est pas connu? je me suis abstenu de trop nombreuses fois de peur de nuire pour ne pas apprécier d'avoir plus de données sur nos patients.

3.Posté par henri_jean le 05/01/2011 11:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
le long moment de saine curiosité consacré à une anamnèse digne de ce nom, ainsi qu'un diagnostic bien posé et pourtant réactualisé à chaque séance... peut-être la solution pour douter à bon escient.
Cyriax disait que nous ne soignons pas une radiographie, sans doute dirait-il de même d'une carte vitale.

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Organisations des soins | Déontologie Ethique | Politique Professionnelle | Documentation | Enseignement | Recherche | International | Infos spécifiques | Communication | Infos générales




Inscription à la newsletter

Derniers commentaires