ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Documentation

Le programme est en ligne : congrès TMO 14-15 Octobre 2011

Rédigé par le Vendredi 17 Juin 2011



Le programme est en ligne : congrès TMO 14-15 Octobre 2011
Le programme du congrès de Thérapie Manuelle Orthopédique cité précédemment est en ligne :
http://www.congrestmo.fr/programme.html

C'est une opportunité pour comprendre la grandeur du champ d'exercice de cette spécialité internationale pour les kinésithérapeutes.

Pour la premiére fois en France sera annoncé un programme de formation reconnu par l'IFOMPT. Ce congrès sera ainsi l'occasion de comprendre et mettre en perspective les évolutions de notre métier et se connecter avec l'international. Ce forum sera un lieux d'èchanges avec des collègues.

Le nombre de places est limité et les pré-inscriptions sont ouvertes jusqu'au 15 juillet.
Vive la Thérapie Manuelle Orthopédique en France !


Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 1659 fois


1.Posté par Fred S le 18/06/2011 14:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sans levier politique la thérapie manuelle Orthopédique restera en France une orientation thérapeutique comme une autre, sans aucune reconnaissance. Elle n'aura pour seuls mérites que de permettre aux professionnels diplômés en France d'avoir une équivalence à l'étranger, et peut être d'être un peu plus efficaces dans leurs traitements.
Cette "spécialisation" ou "compétence particulière" ne permettra en rien actuellement de justifier d'une liberté tarifaire ou d'une revalorisation spécifique parce qu'elle ne correspond à rien dans l'esprit des tutelles dont nous dépendons.

Pour le moment les instances représentatives et l'ordre en première ligne sont sur une voie sans issue qui a pour but de replacer dans le giron des kinésithérapeutes, l'ostéopathie. C'est avant tout un plan de communication mais il s'agit d'une erreur politique d'autant que l'ostéopathie dont il est question n'est autre que la thérapie manuelle pratiquée ailleurs.
Comment l'ordre pourrait-il faire la promotion du MRP?...

2.Posté par Pierre Trudelle le 18/06/2011 15:44 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce commentaire je l'ai entendu la première fois en 1992.
En 2011, les opinions ont peu changées avec des a priori sur ce champ d'exercice.
Pour notre part, nous allons tenter de faire évoluer les mentalités et les représentations ( le plus aberrant des commentaires étant l'ostéo=TMO !).
Un plan d'actions est en place et on reparlera de tout ça.
Merci de laisser vivre ce projet en paix et de laisser les kinés et jeunes diplômés faire leurs choix librement.

3.Posté par Fred S le 18/06/2011 20:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et le commentaire du commentaire fait encore moins avancer la situation. Une profession ne peut pas évoluer par la simple création d'un diplôme ou la simple dispense d'une formation. Au mieux cela améliore le niveau des compétences individuelles.
J'étais cette semaine à l'UNCAM et prêchais, devant la direction de l'importance de la thérapie manuelle comme une compétences légitimant un réévaluation conséquente de l'intervention du kinésithérapeute.
Aujourd'hui les kinésithérapeutes ont la possibilité de passer un diplôme universitaire en rééducation vestibulaire avec des intervenants kinésithérapeutes d'un tel niveau d'expertise qu'ils peuvent donner des cours à des ORL. Est ce que cela à relever leur niveau de rémunération? Non

Les kinésithérapeutes membres de la SPLF sont à l'origine d'un travail énorme pour justifier de la création d'un acte en réhabilitation respiratoire, ce dossier a été soumis à l'UNCAM et va très probablement aboutir. Est ce que cela va relever le niveau de rémunération et la reconnaissance de cette prise en charge? Oui

Désolé Pierre mais la thérapie manuelle ne t'appartient pas tu en es un défenseur à ta manière, mais certainement pas le seul, Si tu ne penses pas que l'union fait la force tu as raison d'exclure les personnes qui peuvent émettre des commentaires sur ce qui se déroule ou pire qui ont des visions différentes (sacrilège!). Au passage je ne vois pas en quoi ce qui a été écrit plus haut con,situe une entrave à l'avancée de ce "plan d'action", et en quoi cela entrave la liberté de choix de qui que ce soit...

4.Posté par thomas le 19/06/2011 10:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

une requête et une question :

une requête,
j'aimerais que les appels des congrès soient fait beaucoup plus tôt, le temps administratif hospitalier étant très long, les budgets pour les congrès de cette années sont clôts depuis décembre... et le salaire hospitalier est peu compatible avec l'autofinancement.

une question,
en partant du principe que l'ifompt reconnaisse une association Française de TMO, les nouveaux adhérents devront faire le cursus agréé, ce qui semble normal.
Mais que ce passe-t-il pour les praticiens qui ont déjà fait de multiples cursus de TMO, de neurodynamique etc avant, qui pratiquent déjà depuis quelques années leur art en fonction des données actuelles de la science, qui sont peut-être kinési-ostéo ou kinési-thérapeute manuel, mais qui lisent Manual Therapy ou Spine ?
est-ce qu'il est prévu des équivalences partielles ou totales, parce que l'idée de réinvestir dans un cursus qui m'apprendrait ce que je sais déjà pour obtenir un droit de membre (et j'espère à terme d'exercices spécifique) me rebute, comme beaucoup ?

5.Posté par Pierre Trudelle le 19/06/2011 12:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je comprends la requête. L'agenda et les disponibilités des intervenants étrangers sont complexes à gérer aussi. Pour le moment, il n'est pas possible de faire mieux.

Pour la question :
Il ne faut pas mélanger les sujets qui sont le diplôme selon les standards de l'IFOMPT et être membre d'une association française reconnue par l'IFOMPT.
Les gens qui font de la Thérapie Manuelle Orthopédique en France ont leur diplôme, cela ne change rien.

Une formation IFOMPT se met en place en France pour avoir des personnes diplômées chez nous et ainsi pouvoir ouvrir des terrains de stage clinique auprès de diplômés reconnus IFOMPT. La formation qui va démarrer en 2012 a cet objectif (elle sera annoncée au Forum des 14-15 Octobre 2012).

La France ne peut pas entrer dans l'IFOMPT à cause de l'absence de terrain de stage clinique validé chez nous.

Une fois ces terrains de stage ouverts, nous pourrons avancer et les différentes sensibilités/formations de Thérapie Manuelle françaises pourront se retrouver pour construire le standard de formation minimum que la France voudra proposer à l'IFOMPT.

Les anciens pourront entrer dans l'association à ce moment si ils le souhaitent.
L'association de Thérapie Manuelle française regrouperait donc des membres diplômés IFOMPT, des membres ayant suivi le curriculum que les formateurs français auraient proposés à l'IFOMPT (avec les standards minimum IFOMPT) et des membres associés pour ceux intéressés, en cours de formation ou ayant quelques notions de base.

Les 5-10 prochaines années vont permettre de former des diplômés IFOMPT pour les stages.

Vers 2018-2020, les différentes sensibilités/formation de Thérapie Manuelle françaises devront se retrouver sur certains points pour construire un curriculum consensuel minimum entre elles qui sera le curriculum que nous proposerons à l'IFOMPT.

Le souhait est que les formateurs en Thérapie Manuelles françaises ne voient pas la formation que Kpten met en place comme une attaque de leur part de "marché" de formation mais comme un levier pour nous permettre d'entrer dans l'IFOMPT car c'est incontournable d'avoir des terrains de stage validés avec des diplômés IFOMPT. Les différentes sensibilité françaises doivent vivre.

C'est certains que pour les jeunes, c'est une opportunité et un investissement d'entrer dans cette voie, car si ils seront des maîtres de stage si ils le souhaitent. C'est un choix d'orientation professionnelle qui est à viser sur 5-10 ans, pour eux...Et sans doute plus...

Les anciens contribuent à faciliter ou ouvrir des routes plus courtes pour les nouvelles générations (certains d'entre nous sont entrés à l'Université grâce au travail de prédécesseurs qui ont ouverts la voie durant des années).

La notion de "forum" au lieu de "congrès" (14-15 Octobre 2011 Paris ) est là pour que ces discussions apparaissent et que ces questions et réponses soient comprises. C'est aussi un moyen de voir si les kinésithérapeutes sont intéressés. Car si il n'y a pas d'audience et pas de diplômés IFOMPT, bye bye pour la France.

6.Posté par thomas le 19/06/2011 14:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
merci de la réponse à la question et de la prise en compte de la requête,
en espérant pouvoir me rendre à ce congrès.

je pense que l'audience existera réellement et pleinement quand des prérogatives seront attachées aux praticiens TMO

comment c'est passer cette intégration dans d'autres pays dépourvu de diplômés IFOMT quand la reconnaissance a eu lieu ?

7.Posté par Fred S le 19/06/2011 18:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut effectivement Thomas, que la dynamique de TMO se mette en place en France et c'est ce qu'entreprend PT par l’intermédiaire de ces formations reconnues par l'IFOMT.
D'autres depuis très longtemps ont dispensé des formations de "thérapie manuelle" sans pour autant apporter une légitimité et une reconnaissance supplémentaire aux professionnels "diplômés" en dehors de celles reconnues par leurs patients.
Il faut avancer sur ce point pour le bénéfice des kinésithérapeutes ET des patients. Cette orientation dans le champs de compétences du kinésithérapeute devrait permettre d'apporter une alternative pour les patients dans le choix de leur prise en charge, et un moyen de clarifier l'exercice de bon nombre de kinésithérapeutes en France qui pratiquent la thérapie manuelle et qui se sont formés pour cela en cumulant des formations au fur et à mesure des années de façon parfois désordonnée.

Je pense que les organismes de formations existants ne verront absolument pas cela d'un mauvais oeil au contraire. Cela permettra aux professionnels de compléter des formations qu'ils auront déjà commencées ailleurs ou de valider des compétences acquises. Encore faut-il que nous allions dans la même direction malgré nos différences et surtout malgré nos vitesses de progression. Dénigrer ceux qui émettent des idées différentes ne fait que renforcer les tensions et n'a jamais permis de créer une cohésion. En France , il faut aussi partir de l’existant et cet existant mérite respect. Cela fait des dizaines d'années que des enseignants et des formateurs transmettent des connaissances et un savoir faire que l'on retrouve dans les programmes de l'IFOMT. Cela fait des dizaines d'années que des kinésithérapeutes entreprennent des traitements en partie composé de TMO, sans même le savoir et ces professionnels doivent être respectés autant que les Australiens, les Suédois ou les Belges.

L'étape suivante, qui sera la plus compliquée peut être mais la plus indispensable, consistera à faire reconnaître cette orientation d'exercice que constitue la TMO pour obtenir des droits supplémentaires (droit de prescription élargi, réalisation d'examen d'échogarphie...), une indépendance et une autonomie accrues et évidemment une revalorisation tarifaire prise en charge en partie par le régime général et en partie par les organismes complémentaires. Et sur ce point, ce ne seront pas les autres pays qui vont influer sur notre législation en France...

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Organisations des soins | Déontologie Ethique | Politique Professionnelle | Documentation | Enseignement | Recherche | International | Infos spécifiques | Communication | Infos générales




Inscription à la newsletter

Derniers commentaires