ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Gériatrie

Le rachis en chute libre

Rédigé par le Lundi 13 Février 2017

Gagner en extension des genoux et du rachis lombaire pour éviter les chutes ; un rôle majeur du kinésithérapeute



Les déformations rachidiennes peuvent affecter la qualité de vie et le risque de chute. Cette étude a exploré les relations entre la mobilité de la colonne vertébrale et son alignement sagittal relativement à celui des membres inférieurs.

Son but est de clarifier la relation entre ces paramètres posturaux, la qualité de vie et le risque de chute. Elle a évalué 110 sujets (41 hommes, 73 ans de moyenne d’âge).

La posture, la flexion et l'extension de la cyphose thoracique, la lordose lombaire et l'inclinaison rachidienne ont été évalués à l’aide d’une SpinalMouse ®.

L'inclinaison totale du corps et les angles de flexion de la hanche et du genou du sujet debout ont été mesurés à partir de photographies prises en vue latérale.

Les sujets ont été divisés en chuteurs (n = 23, 21%) et non-chuteurs (n = 87, 79%) en fonction des antécédents de chutes.

La qualité de vie a été évaluée à l'aide du score SF-36 en version courte.

L'âge, l'inclinaison totale du corps, l'inclinaison du rachis en position verticale et en extension, la cyphose thoracique en flexion, la lordose lombaire en position verticale et en extension et la flexion du genou sont corrélées significativement avec le SF-36.

L'analyse de régression multiple a révélé que l'inclinaison globale du corps et la flexion du genou ont les relations les plus significatives avec le SF-36.

L'inclinaison globale du corps, du rachis, l'inclinaison du rachis en extension, la cyphose thoracique en flexion, la lordose lombaire en position de repos et en extension et les angles de flexion de la hanche et du genou différaient significativement entre les chuteurs et les non chuteurs (P <0,05 pour tous).

Des analyses de régression logistique multivariée ont révélé que la lordose lombaire en extension était un prédicteur significatif de la chute (P = 0,038).

La posture inclinée vers l'avant et la flexion du genou-flexion pourraient être un indicateur important d'une qualité de vie inférieure.

De plus, l’extension limitée du rachis lombaire pourrait être un examen de dépistage utile pour la prévention des chutes chez les personnes âgées.

Référence bibliographique :

Ishikawa Y, Miyakoshi N, Hongo M, Kasukawa Y, Kudo D, Shimada Y. Relationships among spinal mobility and sagittal alignment of spine and lower extremity to quality of life and risk of falls. Gait Posture. 2017 Jan 20;53:98-103. doi: 10.1016/j.gaitpost.2017.01.011. Article en pré-publication.

Résumé disponible en ligne

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 1355 fois

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Divers | Technologie | Formations spécifiques | Gériatrie | Incontinence et Santé de la femme | Oncologie | Pédiatrie | Domaines spécifiques (Vidéos)




Inscription à la newsletter