ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Genou

Le signe de Lachman en procubitus

Rédigé par le Mardi 16 Juin 2015



Le test de Lachman peut être recherché patient en décubitus comme en procubitus. Il faut juste comparer les deux techniques sur le même genou. On espère que le praticien les démontrant sur la vidéo le sait.

Population-cible :

Patients des deux sexes de 35 ± 5 ans (entre 15 et 55 ans), 21 jours à 1 an après traumatisme.

Procédure :

Comme pour le test de Lachman traditionnel, le genou sain est évalué en premier, pour établir une base de référence par laquelle le genou controlatéral peut être comparé.

Le patient est couché en procubitus, sur une table d'examen ferme. Un coussin ou petit rouleau de serviette est placée sous l'extrémité distale de la cuisse d'augmenter encore la fermeté de la surface.

Debout sur le côté atteint et face au genou, l'examinateur place la main distale sur le tibia en partie proximale antérieure, index et médius positionnés de part et d’autre du tendon rotulien, pulpes en contact avec la ligne articulaire antérieure .
La cuisse de l'examinateur est ensuite placée sous le tibia du patient pour soutenir le genou du patient dans une amplitude de 10 ° à 30 ° de flexion, en raison de la variance anatomique normale dans la population.

Pour régler l'angle de flexion du genou du patient, la cuisse de l'examinateur est déplacée plus ou moins distalement du genou du patient.

Le talon de la main proximale est placé sur la partie postéro médiale et proximale du tibia, avec les doigts reposant légèrement sur le gastrocnémien médial. Le talon de la main proximale est utilisé pour diriger une force antérieure sur le tibia, tandis que les doigts de la main distale palpent l’importance de la translation tibiale antérieure par rapport au fémur.

Valeurs :

L'examinateur juge le test comme positif ou négatif en fonction de la présence ou de l'absence de fermeté en fin de mouvement ou d’une translation tibiale antérieure majorée par rapport au genou sain.
Un test positif est l'absence d'une sensation ferme de fin de mouvement ou la perception de plus de 3 mm de translation antérieure du côté lésé par rapport au côté sain.

Fiabilité inter-opérateurs :

Bonne à excellente, avec un kappa à 0,81.

Validité :

Le test a pu être comparé à un examen arthroscopique, une IRM positive, une épreuve de KT1000 montrant une excursion de plus de 3 mm à une force de 13,6 kg (30 lb).

La sensibilité est de 0,7, la spécificité de 0,97. La valeur prédictive positive est de 0,94, la valeur prédictive négative de 0,8.

Le signe de Lachman en procubitus est un test fiable, mais ne doit pas être utilisé isolément pour mettre en évidence une atteinte ligamentaire.

Référence bibliographique :

E.P. Mulligan, J.L. Harwell, W.J. Robertson. Reliability and diagnostic accuracy of the Lachman test performed in a prone position. J Orthop Sports Phys Ther, 41 (2011), pp. 749–757

Article disponible en ligne pour les adhérents OMT-France

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 576 fois

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Examen général | Hanche | Genou | Pied | Cervicales | Thoraciques | Lombales | Pelvis | Épaule | Coude | Poignet | Main | Membre inférieur | Membre supérieur




S'inscrire à la lettre hebdomadaire



Christian Barton sur les déficits retrouvés chez les patients avec syndrome femoro-patellaire