ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Exercice professionnel

Le tiers payant pour les médecines douces

Rédigé par le Vendredi 23 Septembre 2016



Le formulaire que vous allez bientôt signer
Le formulaire que vous allez bientôt signer
Doucement mais sûrement, les pièces du puzzle se mettent en place.

A l’heure où nous nous interrogeons encore sur le statut de professionnel de santé des nouveaux intervenants dans notre champ de compétence, où la profession s’interroge sur l’intérêt d’une spécialisation en thérapie manuelle pour les kinésithérapeutes, le rouleau compresseur des mutuelles est à l’oeuvre.

En date du 5 octobre 2016, vous pourrez «offrir le tiers payant» pour les actes d’ostéopathie réalisés auprès des cotisants Almerys.

Cela signifie que si votre chiffre d’affaire n’est pas à la hauteur de vos espér... compétences, que vous pourrez :

- Avoir un avantage sur vos innombrables concurrents en proposant des actes d’ostéopathie «gratuits»
- Faire comme les kinés qui ne font plus payer depuis longtemps leurs patients
- Économiser un terminal de carte bleue et être payé quand même, sans chèque en bois ou oubli
- Drainer tous les patients Almerys qui rechercheront sur leur smartphone l’ostéopathe gratuit le plus proche
- Faire payer quand même un dépassement à votre patient

Ce qui signifie in fine :

- Que tous les ostéopathes feront comme vous et qu’à court-terme tous les professionnels seront à la même enseigne,
- Qu’aller chez l’ostéo ou chez le kiné c’est pareil en terme d’avance des soins pour le patient,
- Que toutes les mutuelles proposeront cet avantage, dès que techniquement elles pourront le faire,
- Que vous finirez par accepter le tarif conventionné d’une séance d’ostéopathie proposé par les mutuelles, qui ne manqueront pas de s’entendre sur les tarifs «raisonnables», parce que vous n’oserez pas demander 10 euros de plus au patient.
- Que vous ne pourrez multiplier les actes pour «vous en sortir» puisque l’inflation du nombre de séances à été prévenue dès l'instauration de ces prises en charge : chaque patient sait «qu’il a droit» à 3 séances par an. Et il gère très bien cette responsabilisation...
- Que vous pourrez enfin jeter cette vieille boite à chaussures dans laquelle vous empilez les billets de 50 € en prévision des vacances...
- Que les mutuelles apparaitront de plus en plus incontournables dans la prise en charge des pathologies fonctionnelles, voire le seul interlocuteur une fois que l’assurance maladie obligatoire leur en aura délégué totalement la gestion.
- Que la multiplication de jeunes professionnels condamnés à vivre de leur Art permettra à ces mutuelles de proposer des honoraires très concurrentiels.

CQFD
 

Sans rapport ?

Hé oui...
Hé oui...

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 3226 fois


1.Posté par Louis PENQUERCH le 23/09/2016 14:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faudra bien du courage pour les nouveaux diplômés d'ostéopathie... Par contre que ça touche les kinésithérapeutes, c'est un risque évitable peut-être si on augmente le nombre de DAP et donc limite nos actes...

2.Posté par Pastagaz le 26/09/2016 16:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'imagine qu'il ne faut pas justifier d'une prescription médicale pour en profiter. On arrive alors à une aberration où les gens ne peuvent pas aller voir un kiné pour se faire soigner sans prescription, mais peuvent "gratuitement" aller voir un ostéopathe comme bon leur semble.

3.Posté par VincentD le 01/10/2016 09:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je profite de ce post : hier je m'occupe d'une patiente victime d'un accident de la route et d'un whiplash. Elle me raconte qu'elle a bénéficié d'une avance pour 3 séances d'ostéopathie offertes de la part de son assurance auto !!!

4.Posté par jeanfD le 07/10/2016 13:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Certes mais la plupart des mutuelles via ou non almerys limitent à 3 seances d'osteo par an. Donc peu d'impact.

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base




Inscription à la newsletter

Derniers commentaires