ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Organisations des soins

Le toucher-massage-minute à l’hôpital

Rédigé par le Dimanche 8 Janvier 2012

Un nouveau concept prometteur



Le toucher-massage-minute à l’hôpital
Réunion Cadres dans un hôpital général.

La Directrice des soins prend la parole :

"Je vous ai convié pour cette nouvelle réunion afin que nous parlions des projets de services et de l’Accréditation en 2012 autour d'une galette des rois. Mais avant, notre nouvelle collègue Armelle souhaitait aborder un projet thérapeutique qui lui tient à coeur"

Armelle :

"Euh... Les soignants se plaignent de ne plus avoir assez de temps pour s’occuper des patients, à cause de l’augmentation des contraintes administratives"

Les autres CdS lèvent les yeux au ciel.

Armelle :

"J’ai été contactée par un formateur en touché-massage qui désirerait apporter ses connaissances à l’équipe pour parfaire la relation thérapeutique. Le massage est une thérapie ancestrale dont les vertus thérapeutiques ont été démontrées scientifiquement, bla..., bla...., bla.... "

La Directrice des Soins :

"On n’a déjà pas assez de temps pour faire les soins ; les grandes toilettes se font désormais tous les 15 jours en EHPAD et vous voudriez en plus que vos aides-soignantes passent du temps à masser les patients ?"

Armelle :

"Justement, le concept de ce formateur, c’est le touché-massage-minute. Moi, il m’a massé les épaules 5 minutes avant les vacances et depuis, je n’ai plus de torticolis".

Une autre CdS :

"C’est vrai, l’autre jour dans le métro, il y avait des élèves ostéopathes qui faisaient du massage-minute sur une chaise. C’était génial !"

La Directrice des Soins :

"Je ne tiens pas à avoir des problèmes avec les kinésis."

Tous les CdS pouffent. L’une d’elles :

"Quels kinésis ? Depuis que Robert est parti en retraite, c’est le chir qui fait les premiers levers !"

La Directrice des Soins :

"C’est pas vous qui allez devoir composer avec l’Ordre des kinés. Il est kiné au moins votre formateur ?"

Armelle :

"Euh... Il m’a dit qu’il est inscrit en L1 modelage-thérapeutique à l’Université de Bucarest."

La Directrice des Soins :

"Bucarest c’est dans la CEE. Il doit y avoir des équivalences. Faut que je vois avec le plan de formation"

Le 3° sous-directeur du service économique, ayant appris que les infirmières payaient leur galette, passe le nez dans l'entrebâillement de la porte :

"Et si vous demandiez aux soignants de systématiquement donner une poignée de mains pour dire bonjour aux patients ? Cà c’est encore plus fort : le touché-massage-seconde ™ ! Faut que je dépose le copyright !"

La Directrice des Soins courroucée :

"C’est çà ! et les maladies nosocomiales, çà vous dit quelque chose ? C’est vous qui vous dépatouillerez avec le CHSCT et le CCLIN ? Ah les administratifs...
Bon, faut voir Armelle... D’autant qu’on est en plein dans le sujet de l’accréditation. Ca peut toujours se défendre. En attendant, puisque vous êtes nouvelle, c’est vous qui passez sous la table et que celà soit clair : celle qui trouve la fève paiera la galette de la prochaine réunion !"


En France, on n’a pas de moyens, mais on a des idées : le toucher-massage-minute en vrai

N.B. Toute ressemblance avec des situations ou personnes existantes ou ayant existé ne pourrait être que fortuite, ces dialogues étant bien évidemment sortis tout droit de l'imagination du rédacteur....

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 3251 fois


1.Posté par jean marc le 08/01/2012 13:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Arrêtez ça parait plus vrai que vrai votre feuilleton "plus laide la vie à l'osto!"

2.Posté par Francois GAUME le 08/01/2012 14:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Fiction? ou plus surement réalité...

3.Posté par thomas le 08/01/2012 15:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
j'aime particulièrement le passage sur le manque de MK à l'hôpital...

4.Posté par Jean marc o le 09/01/2012 09:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Moi moins les ostéos qui font du massage..

5.Posté par François-Régis SARHAN le 09/01/2012 11:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il me semble que le touché-massage est déjà enseigné dans de nombreux ifsi. Est-ce un problème ? Perso, ça ne me fait ni chaud, ni froid !

6.Posté par Michel GOURGUES le 09/01/2012 15:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et dire qu'il y a peu encore, nos soucieux syndicats prétendaient défendre le "monopole du massage" (et même,pour certains, celui de l'ostéopathie !!!!). Mais si, mais si, j'ai les textes .
Quel mensonge. Quelle déconfiture.

7.Posté par jean marc O le 09/01/2012 19:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
oui oui et on a des salons de massage chinois ouvert jusqu à 22h qui poussent juste à coté de nos cabs now!

8.Posté par shahmaei le 09/01/2012 20:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c'est triste de voir des dialogues de ce type dont les auteurs sont sensés diriger d'autres personnes

en d'autres temps cette directrice des soin se soumettrait à quelconque règime totalitaire

les justifications administratives.....

9.Posté par Kath. le 10/01/2012 09:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
... c'est triste si c'est vrai.
Et, la cadre n'était probablement pas une cadre kiné... Une cadre infirmière probablement et qui ne doit pas être très douée en relations " humaines " ( mais après tout, est ce son rôle ? ).

Même si y avait eu des kinés dans leurs hosto, je suis persuadée que personne n'aurait ralés sur le fait que les aides soignants ou les infirmières fassent du toucher massage. D'ailleurs, quand on discute avec elles, y en a beaucoup qui disent le faire " en cachette " parce qu'elles ne veulent pas courir notre courrou.

Faut arrêter...
Le principal c'est que les patients aillent mieux.
Le concept de Joel est plutôt pour une ouverture d'esprit interprofessionnel.

Alors faudrait que les gens se lancent !

Et si on en croit notre nouveau titre... lié à la reconnaissance master... on ne sera plus des masseurs.

Une étude récente à montrée que l'efficacité du massage était plus présente à entre 3h et 4h du matin.

Si y a des kinés partant pour faire des nuits, que cela ne tienne... Allez y.
Sinon, ayons l'honnêté de dire, que tout professionnel de santé, qui a recu une formation, est capable de pratiquer un massage et tant que c'est pour le bien être du patient, que cela s'accorde dans le projet de soins et avec l'accord de toute l'équipe médicale et paraméd, c'est le principal.

10.Posté par shahmaei le 10/01/2012 10:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
d'accord avec toi Kath pour le partage des compétences

simplement c'est la tournure du dialogue qui est triste et l'argumentation de chacun, cela révèle une désinformation du terrain où on appliquerait la politique de l'autruche

11.Posté par JP R le 10/01/2012 11:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nos interventions sont-elles sans effet secondaire ? Si oui, quelles compétences doit posséder un thérapeute pour mettre en application un traitement qui peut avoir des effets délétères. Est-ce qu'un traitement qui peut avoir des effets délétères peut être mis en œuvre par des thérapeutes et des non-thérapeutes ?
La médecine utilise cet argument. Sommes-nous si différents ?

Pour lecture:

- Ernst E. The safety of massage therapy. Rheumatology (Oxford). 2003
Sep;42(9):1101-6. Epub 2003 May 30. Review. PubMed PMID: 12777645.

lien: http://rheumatology.oxfordjournals.org/content/42/9/1101.long

- Furlan AD, Yazdi F, Tsertsvadze A, Gross A, Van Tulder M, Santaguida L,
Gagnier J, Ammendolia C, Dryden T, Doucette S, Skidmore B, Daniel R, Ostermann T,Tsouros S. A systematic review and meta-analysis of efficacy, cost-effectiveness, and safety of selected complementary and alternative medicine for neck and low-back pain. Evid Based Complement Alternat Med. 2012;2012:953139. Epub 2011 Nov 24. PubMed PMID: 22203884;

Cordialement

12.Posté par Tilly le 11/01/2012 00:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Consternant! Allez jeter un coup d'oeil sur la newsletter de la FFMKR:" Bras de fer en périnéologie" et vous constaterez qu'il n'y a pas cher à parier sur notre profession au train où elle est défendue par ses membres. Je ne sais si cette situation décrite plus haut est de l'info ou de l'intox mais la suite, elle, est du spontané. Pas grave, il reste peut-être encore de la place à vendre des enclumes à la sauvette dans le métro.....

13.Posté par JLN le 11/01/2012 11:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce qui est tout aussi consternant c'est que la FFMKR écrive à la fin de son communiqué:
... la FFMKR exige :

...

Que l’acte pratiqué par les masseurs soit rétribué au même niveau que lorsqu’il est exercé par les sages-femmes.


Les "masseurs"... Espérons qu'il ne s'agisse que d'une coquille qui sera vite corrigée...

14.Posté par JLN le 11/01/2012 11:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et voilà pour le lien, consulté à 11h25 aujourd'hui...

http://www.ffmkr.com/mnu11785

15.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 11/01/2012 12:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Masseur un jour, masseur toujours !
Mais pour le coup, on ne peut pas accuser le masseur-âne de ne rien voir venir.

16.Posté par jean marc le 11/01/2012 16:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A nous de nous bouger comme on fait les sages femmes! faire des bilans prouvez la véracité de notre boulot allez vive 2012 pour les kinés!!!!!! tous ensemble!!!!!

17.Posté par FFMKR le 13/01/2012 10:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bien entendu lorsque la FFMKR parle de kiné, de masseur-kinésithérapeute, de masseur, de MK, de kinésithérapeute, il est bien entendu question de masseur-kinésithérapeute diplômé d'Etat.
Le terme kinésithérapeute a été ajouté pour répondre à la demande de JLN. Il serait hors de propos d'y lire autre chose.

18.Posté par Jean MOUGEL le 13/01/2012 11:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les mots ont un sens... A ce niveau, ils sont politiquement très chargés!

19.Posté par Michel GOURGUES le 13/01/2012 15:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui, les mot ont un sens pas seulement politique. Il en est aussi du langage scientifique et technologique comme du langage juridique, leur usage implique une extrême rigueur .
Je doute que les MK soient formés dans cet esprit. Ce n'est pas simple, et c'est bien notre problème.
Aussi entendons nous nos syndicats en particulier, dire tout et n'importe quoi , une chose et son contraire. Depuis si longtemps , pour ce qui me concerne, que cela en devient consternant !

20.Posté par Kath. le 15/01/2012 21:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Entièrement d'accord avec l'article en question. Cela fait des années que certains MK protestent ( cf les conférences ORREK de périnéologie ) contre ce délai qui sert strictement à rien... puisque des études prouvent qu'une prise en charge à J+1 après un accouchement par exemple, donne de meilleurs résultats.

Par contre, je serai contre le fait que SEULEMENT les MK pratiquent. Les sages femmes sont une liberté par exemple dans un post partum que la femme peut choisir.

Et dans mon entourage, la majorité ayant été suivies par une sage femme préfèrent les sages femmes. Notamment parce que certains libéraux MK ne font que " sonder " leurs patientes.

Et en tant que patiente, j'ai " lutté " pour trouver un bon MK dans ce domaine qui fasse ce qu'on apprend en IFMK.
De ce côté, y aurait besoin de mettre en place une information du public et une sélection des bons kinés via un listing d'adresses des gens formés et par quelles formations. Car trop mettent une plaque " uro " sans se donner la peine de faire quelque chose de bien.

La demande des sages femmes est illégitime.
Notamment vis à vis des autres pathologies périnéales hors post partum.
Toutefois, réprouver leurs actes me semblent d'une incohérence totale. Et vouer à l'échec.
Car elles ont une connaissance tactile du périnée qu'aucun diplômé MKDE récent n'ayant jamais eu de TP peripatécienne aura sans plusieurs années d'expérience.

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Organisations des soins | Déontologie Ethique | Politique Professionnelle | Documentation | Enseignement | Recherche | International | Infos spécifiques | Communication | Infos générales




Inscription à la newsletter

Derniers commentaires