ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Lombales

Massage et lombalgie

Rédigé par JL E le Vendredi 28 Janvier 2011

Une réhabilitation via les Revues Cochrane



Massage et lombalgie
Y a-t-il une pratique plus répandue que celle-ci ? Sa trivialité semble la confiner dans le folklore du masseur-kinésithérapeute, et il est commun de dire « que l’on ne peut pas évaluer cette pratique », « que rien n’est prouvé en matière de massage », « qu’il s’agit d’un consensus professionnel donc d’une portée quasi-nulle ».
Du coup, le masseur D.E. du Plateau de Millevaches en perd son patois : tous ces lombalgiques qui en redemandent, voire payent de leur poche des séances individuelles, parlent avec émotion de leur « bon kiné », ne seraient que des gogos leurrés ?

Principaux résultats de l’étude Cochrane

13 études contrôlées randomisées ont été retenues, dont 5 de bonnes qualités. Le massage a été comparé à un traitement placebo dans 2 études, qui ont montré que le massage était supérieur à l’absence de traitement à la fois sur le court et le long terme.

Dans 8 études, il a été comparé à d’autres traitements actifs ; il a été montré que sa portée thérapeutique était similaire à celle des exercices et plus importante que celle de la mobilisation passive, la relaxation, les thérapies physiques, l’acupuncture et l’éducation thérapeutique.

Une étude à montré que la réflexothérapie plantaire était sans intérêt sur la douleur ni la fonction.
Les effets thérapeutiques du massage se poursuivent au moins un an après la fin du traitement chez les patients lombalgiques chroniques.

Deux études ont comparé deux techniques différentes ; l’une conclut que le massage suédois s’avère moins pertinent que le massage chinois, l’autre que le premier est aussi efficace que le massage thaïlandais.

Conclusions des auteurs

Le massage peut être bénéfique pour les patients souffrant de lombalgie subaiguë ou chronique, notamment lorsqu’il est combiné à des exercices et à de l’éducation thérapeutiques.
Les preuves suggèrent que le massage acupunctural est plus efficace que le massage « classique », mais cela demande à être confirmer.
Plusieurs études complémentaires sont nécessaires pour confirmer ces conclusions, évaluer l’impact du massage sur les arrêts de travail et déterminer son rapport coût-efficacité.


Furlan AD, Imamura M, Dryden T, Irvin E. Massage for low-back pain (Review). The Cochrane Collaboration. 2010. Published by John Wiley & Sons, Ltd. (Merci pour la JPR's collaboration !)

Résumé disponible en ligne

Parmis les études de bonne qualité citées par les auteurs de la revue Cochrane, vous trouverez :

Cherkin DC, Eisenberg D, Sherman KJ, Barlow W, Kaptchuk TJ, Street J, et al. Randomized trial comparing traditional Chinese medical acupuncture, therapeutic massage, and self-care education for chronic low back pain. Arch Intern Med 2001;161(8):1081–8.

En accès libre

Preyde M. Effectiveness of massage therapy for subacute low-back pain: a randomized controlled trial. CMAJ 2000;162(13): 1815–20.

En accès libre

Hsieh LLC, Kuo CHK, Lee LH, Yen AMFY, Chien KL, Chen THH. Treatment of low back pain by acupressure and physical therapy: randomised controlled trial. BMJ 2006;332(7543):1–5.

En accès libre

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 3911 fois


1.Posté par Bacigalupo le 02/02/2011 07:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quand en aura t-on fini de ces études stupides sur les effets du massage dans la lombalgie ?
Tout dépend de la technique utilisée :
Autant un doux effleurage avec pommade ne peut avoir qu'un effet confort et "docteur" à très court terme (et rend le patient dépendant de son massage...), autant l'utilisation du palper-rouler profond manuel aura un effet positif à court et moyen termes et excellent à très long terme si une bonne diététique est mise en place en parallèle.
Je suis prêt à démontrer cela dans une étude randomisée en double aveugle face à n'importe quelle autre technique thérapeutique.

2.Posté par JL E le 02/02/2011 08:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Je suis prêt à démontrer cela dans une étude randomisée en double aveugle face à n'importe quelle autre technique thérapeutique."
Chiche !

PS : Vos affirmations, c'est pour les autres ou c'est de l'auto-persuasion ?

3.Posté par Bacigalupo le 02/02/2011 10:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne suis pas du genre à m'avancer sans certitudes.
32 ans de palper-rouler profond manuel dans la lombalgie m'ont apporté ces certitudes.
Votre remarque démontre que vous n'avez jamais essayé cette technique ou que, si vous l'avez fait, vous ne la maitrisez pas.
Donc, je réaffirme : je suis prêt à une étude objective en double aveugle randomisée !
Malheureusement, je n'ai ni les moyens ni l'autorité pour l'organiser. Mais je ne me déroberai pas si on me la propose.

4.Posté par JLN le 02/02/2011 11:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

Pourquoi voulez vous "démontrer" puisque vous en êtes persuadé ?... Ne le prenez pas mal, mais votre démarche ressemble un peu à celle d'un marchand de foire... Vous auriez peut-être pu écrire que vous souhaitiez "vérifier" les effets du PR, ça aurait été un peu plus crédible...

5.Posté par Bacigalupo le 02/02/2011 13:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci pour le doux sobriquet !
Si j'ai réagi à cette info c'est parce que j'en ai assez de voir le massage si mal traité dans les études soit disant scientifiques.
Le massage n'est pas un acte thérapeutique mais un ensemble de techniques diverses et variées dont certaines sont de confort et d'autres thérapeutiques.
Alors, arrêtons ces études où le massage est traité comme une entité.
Arrêtons de limiter le massage à un acte de confort.
Je n'ai pas besoin de démontrer les effets du palper-rouler sur la lombalgie car je les connais par cœur.
Mais ce n'est malheureusement pas le cas de tout le monde...
Peut-être qu'avec une étude sérieuse, les réactions comme la vôtre se feraient plus rares.
Si vous continuez à jouer sur les mots, j'arrêterais là ce bavardage inutile.
Sans rancune,
Gilles Bacigalupo

6.Posté par JLE le 02/02/2011 15:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut arrêter de vous sentir agressé sans raison, surtout quand cet article abonde dans votre sens. Si vous aviez pris la peine de consulter les articles en lien comme nous avons pris la peine de les porter gracieusement à votre connaissance vous vous seriez aperçu que :
- Oui il y a une validation du massage
- Oui il y a 36 méthodes.
- Oui les études citées sont "sérieuses"

PS : Pour JLN : ce blog d'histoires drôles pour les kinés, on le fait quand tu veux.

7.Posté par JPR le 02/02/2011 16:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

L'histoire du soin est parsemée d'évidences fondées sur la croyance d'une pratique. Pour exemple, celle du conseil donné aux mères de faire dormir les enfants sur le dos ou sur le ventre. Les livres ont continué à conseiller de coucher les enfants sur le ventre jusqu'en 1988. Or les premiers essais cliniques montrant un risque de mort plus élevé chez les enfants qui dorment sur le ventre ont été publiés dés 1974 (voir Gilbert R, Salanti G, Harden M, See S. Infant sleeping position and the sudden infant death syndrome: systematic review of observational studies and historical review of recommendations from 1940 to 2002. Int J Epidemiol. 2005 Aug;34(4):874-87. Epub 2005 Apr 20. Review. PubMed PMID: 15843394).

Se poser la question de savoir si un traitement est efficace et avec un bénéfice clinique suffisant ne me semble jamais inutile. L'actualité est là pour nous le rappeler (mediator etc.)

Bonne journée

JPR

8.Posté par thomas le 02/02/2011 17:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Quand en aura t-on fini de ces études stupides sur les effets du massage dans la lombalgie ? "

jamais, c'est ce qui est intéressant dans un métier scientifique, il faut continuellement se remettre en cause puisqu'une technique n'est que supposée bénéfique jusqu'à ce qu'on est démontré le contraire

"Tout dépend de la technique utilisée"

certes, mais encore faut-il l'évaluer, pour paraphraser une citation régulière d'un certain JLE (je crois) :
"c'est en s'éloignant de la terre qu'on peut s'apercevoir qu'elle n'est pas plate"

(pour ta certitude sur l'EFFICACITE par l'expérience: je te renvoi aussi vers le clapping pratiqué pendant des années avec sérieux et passions et cette certitude de bien faire...)

9.Posté par JLE le 02/02/2011 18:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et non, il s'agit d'Eric Viel qui avait, de mémoire, dit : "pour voir le niveau de la mer, il faut s'élever au dessus du niveau de la mer".

10.Posté par JPR le 02/02/2011 19:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En parlant de la terre est plate, ce n'est pas sans m'évoquer les dangers d'une inquisition qui voulait contrôler les savoirs et connaissances sous prétexte qu'elle "est" investie de l'autorité divine. Galilée et Copernic s'en souviennent encore!

11.Posté par Bacigalupo le 03/02/2011 14:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
- Je suis un bonimenteur de foire.
- Je ne me suis pas donné la peine de consulter les études publiées sur le Web.
- Je me sens agressé pour rien.
- J'ai couché mes enfants sur le ventre, mais, heureusement, ils ont survécu.
- J'ai torturé les bébés avec le clapping (pas très longtemps car le constat empirique de son inefficacité m'en a vite écarté).
- Je suis persuadé que la terre est plate.
- J'aurais probablement condamné Galilée et Copernic...

Peut-être... Mais néanmoins vous n'avez toujours pas compris ma démarche :
Si j'ai réagi à ces études c'est parce que, justement, je les ai lues in extenso.
Je suis un lecteur fidèle des pages d'actukine et j'en fais la promotion : page 18 de mon livre "Mal de dos, mal de bouffe" paru aux Éditions Demeter en mai 2010, je cite en référence une étude parue sur actukine (j'en donne l'adresse au lecteur).
Lorsque vous publiez une étude qui ne donne pas toutes les garanties scientifiques, permettez-moi de vous en faire part sans provoquer autant de réactions négatives.
Et permettez-moi également de réagir à une étude dont les résultats me plaisent si elle me parait scientifiquement contestable.
L'étude sur l'acupression est recevable car il s'agit d'une technique unique et codifiée.
En revanche les deux autres études, bien que respectant des protocoles scientifiques sont contestables car elles ne traitent pas d'une technique unique.
Imaginez 2 secondes qu'une étude de rhumatologie sur les effets de l'infiltration dans la lombalgie précisait qu'on avait utilisé pour cette étude parfois de la cortisone, parfois des AINS, parfois des antalgiques, etc... ça vous ferait éclater de rire ? Il ne viendrait à l'idée d'aucun scientifique ni médecin d'initier une telle étude.
Nous nous trouvons exactement dans le même cas. Ces études sur les effets du massage dans la lombalgie mélangent le frottement, les points de déclenchement et la thérapie neuromusculaire : les choux et les navets !
Si des études scientifiques ont permis de démontrer la relative inefficacité du clapping, c'est parce que le clapping (c'est à dire un acte unique et codifié) a été pris comme unique référence.
Pour terminer, Galilée et Copernic ont été condamné par l'académisme de leur époque. De vous ou moi, qui se trouve du côté de l'académisme ?
Recevez mes salutations confraternelles.


12.Posté par thomas le 03/02/2011 17:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Imaginez 2 secondes qu'une étude de rhumatologie sur les effets de l'infiltration dans la lombalgie précisait qu'on avait utilisé pour cette étude parfois de la cortisone, parfois des AINS, parfois des antalgiques, etc... ça vous ferait éclater de rire ? Il ne viendrait à l'idée d'aucun scientifique ni médecin d'initier une telle étude. "

j'en ai lu une de ce type qui compare même avec l'absence de produit dans le traitement des cicatrices, qui conclu que c'est l'aiguille qui est intéressante et non le produit, par karl lewitt

13.Posté par HAMMANOU Hamida le 03/02/2011 17:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Madame, Monsieur,

Je prépare actuellement un Master 2 (5ème année) mention STAPS (Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives). La spécialité « Education par les Activités Physiques et Sportives » actuellement préparée me prépare à la mise en place et la coordination de projets mettant en lien les problématiques de santé et la pratique des Activités Physiques et Sportives.
Mon projet professionnel, qui s’inscrit dans la logique de ma formation actuelle vise à créer une structure d’accueil permettant aux personnes souffrant de problèmes de dos de pratiquer une activité physique adaptée à leurs besoins. Cette activité serait conduite en lien étroit avec les structures médicales classiques permettant la prise en charge des patients lombalgiques.
Afin d’atteindre mes objectifs de formation, en lien direct avec mon projet professionnel, je suis actuellement à la recherche d’un stage de fin d’études d’une durée de 4 a 6 mois, sous la responsabilité d’un enseignant-chercheur de l’Université de Caen Basse-Normandie. Le travail réalisé au cours de cette période devrait me permettre de conduire ou d’accompagner un projet au sein de la structure d’accueil et ainsi mieux prendre connaissance des rôles respectifs des différents acteurs impliqués dans le traitement des patients lombalgiques ou plus généralement, souffrant de problèmes de dos.
Aussi, compte tenu de l’implication de votre structure dans la prise en charge des rachialgies, je souhaiterais vivement intégrer votre équipe dans le cadre de mon stage d’études. Je reste à votre entière disposition pour préciser les formes et objectifs de mon implication en fonction d’éventuels besoins ou attentes que vous pourriez formuler.
Je vous prie d’agréer Madame, Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées.

PS: aider moi a trouvé un stage SVP.

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Examen général | Hanche | Genou | Pied | Cervicales | Thoraciques | Lombales | Pelvis | Épaule | Coude | Poignet | Main | Membre inférieur | Membre supérieur




S'inscrire à la lettre hebdomadaire



Why Physiotherapy ?