ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Pédiatrie

Masser les enfants et adolescents souffrant d’un cancer

Rédigé par le Lundi 24 Juillet 2017



Image provenant du site MassageTherapyCanada
Image provenant du site MassageTherapyCanada
Il fut un temps pas si lointain où il était formellement interdit ou pour le moins fortement déconseillé (10 points de moins à l’examen) de pratiquer le massage sur les enfants, les patients souffrant d’un cancer, sans parler des zones pour lesquelles le massage était contre-indiqué voire porteur de pathologie (qui a inventé que masser le coude était interdit à cause du risque de faire pousser des ostéomes du brachial antérieur ?).

À force de pratiquer une thérapie où l’on peut quasiment tout faire, sans effets secondaires néfastes, bien appréciée par les patients, classiquement considérée comme bénéfique, il faut bien s’inventer des contre-indications pour faire comme les grandes : il est encore proféré dans les universités médicales qu’il n’y a pas de médicament actif sans effets secondaires néfastes...

Une revue systématique sur les vertus du massage suédois (celui basique appris en IFMK quand le vacataire ne dévie pas vers des pratiques exotiques pour tenter d’impressionner l’étudiant en masquant son stress) dans le traitement adjuvant des enfants et adolescents.

Méthodes :

La recherche a été menée en novembre 2014 dans les bases de données suivantes: Pubmed, CSIC, Dialnet, Scopus, Cochrane et PEDro. Les critères d'inclusion étaient les essais cliniques, publiés en anglais ou en espagnol, analysant les effets du massage sur les différents types et stades de cancer chez les enfants entre 1 et 18 ans (essentiellement des leucémies, lymphomes, cancer osseux, cancer touchant le SNC).

Résultats :

Des 1007 articles trouvés, 7 répondent aux critères d'inclusion. Leurs auteurs utilisent différentes techniques de massage (massage suédois, effleurage, pétrissage, frictions, pressions), et obtiennent des avantages dans les symptômes présents pendant la maladie (diminution de la douleur, des nausées, stress, anxiétés). Les auteurs évoquent aussi une augmentation des globules blancs et des neutrophiles ?

Il faudra d’autres études pour déterminer une posologie, des protocoles, .... mais est-ce bien ce dont on a besoin ? Est-ce que cela n’est pas patient- comme kinésithérapeute-dépendant ? Et est-ce mal ?

En tout cas, retenez désormais qu’il n’y a pas de mal à faire du bien à ces patients.

Référence bibliographique :

Rodríguez-Mansilla J, González-Sánchez B, Torres-Piles S, Martín JG, Jiménez-Palomares M, Bellino MN. Effects of the application of therapeutic massage in children with cancer: a systematic review. Rev Lat Am Enfermagem. 2017 Jun 8;25:e2903. doi: 10.1590/1518-8345.1774.2903.

Accès à l’article

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 778 fois

Divers | Technologie | Formations spécifiques | Gériatrie | Incontinence et Santé de la femme | Oncologie | Pédiatrie | Domaines spécifiques (Vidéos)




Inscription à la newsletter