ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Lombales

Mobiliser ou manipuler pour assouplir le rachis

Rédigé par le Jeudi 12 Juillet 2012

Une revue systématique



Mobiliser ou manipuler pour assouplir le rachis
Dans l’esprit des patients comme des praticiens, c’est bien de celà qu’il s’agit : une vertèbre déplacée, un rachis enraidi qui se doit de retrouver sa souplesse originelle ou sa position de départ entre des mains expertes.

Une revue systématique fait le point sur les méthodes utilisées pour mesurer la raideur rachidienne et les facteurs associés avec cette raideur, comment cette dernière est utilisée dans le diagnostic, le pronostic et le traitement.

104 études ont été retrouvées, avec une majorité s’intéressant à la mesure de la raideur la plupart du temps sur des sujets asymptomatiques.

Huit études se sont intéressées au diagnostic de mobilité, apportant quelques preuves limitées sur la validité du jugement clinique de mobilité comparativement à des radiographies dynamiques dans le plan sagittal et transversal.

Il y a des preuves limitées sur une absence de relation entre la raideur retrouvée cliniquement et le pronostic et/ou la démarche thérapeutique (15 études), bien que celle-ci puisse influencer l’utilisation de pratiques non-manipulatives (?).

Neuf études considèrent qu’il n’y a pas d’effet assouplissant post-manipulatif (preuves très limitées) après manipulation vertébrale chez des sujets asymptomatiques ou mobilisation passive chez des rachialgiques, une seule étude montrant une augmentation immédiate mais non maintenue dans le temps des amplitudes rachidiennes après manipulation vertébrale chez des rachialgiques.

Les preuves existantes actuelles ne sont pas en faveur d’une liaison entre la raideur vertébrale et les suites de traitements passifs, mais le feuilleton n’est pas terminé...

Référence bibliographique

Snodgrass SJ, Haskins R, Rivett DA. A structured review of spinal stiffness as a kinesiological outcome of manipulation: Its measurement and utility in diagnosis, prognosis and treatment decision-making. J Electromyogr Kinesiol. 2012 Jun 8. Article sous presse.

Résumé disponible en ligne

Articles en rapport avec le sujet

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 1889 fois

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Examen général | Hanche | Genou | Pied | Cervicales | Thoraciques | Lombales | Pelvis | Épaule | Coude | Poignet | Main | Membre inférieur | Membre supérieur




S'inscrire à la lettre hebdomadaire



Why Physiotherapy ?