ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Enseignement

Numerus clausus 2012 pour les études de masso-kinésithérapie

Rédigé par le Mercredi 18 Avril 2012



Numerus clausus 2012 pour les études de masso-kinésithérapie
Il est paru au Journal Officiel.

Toujours l'idée qu'il faudrait augmenter le nombre des étudiants pour avoir la chance que certains d'entre eux restent sur le lieu de leurs études.
C'est vraisemblablement plutôt une idée émanant des centres hospitaliers (combien de libéraux réclament des concurrents dans leur ville ?) et celà semble dépourvu de raisonnement arithmétique :

Prenons une augmentation voulue de 10 étudiants dans une région. Chez les étudiants en médecine, 40 % d'entre eux restent dans la région ( source Drees ). Il faudrait analyser au plus près ce qui se passe chez les MK, mais l'héliotropisme doit y être similaire. 80 % de ces 40 % vont aller en libéral (habituel chez les MK).

Au bas mot, 80000 € vont être dépensés chaque année pour que TOUS les hôpitaux de la région se partagent UN salarié travaillant à 80 %  ?
Et si on se met à calculer l'intervalle de confiance de ce pourcentage ?
La région Champagne Ardennes va subventionner massivement encore longtemps l'envoi de jeunes diplômés en région PACA ?

nombre_etudiants_2012_mk.pdf nombre étudiants 2012 MK.pdf  (62.05 Ko)


Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 5848 fois


1.Posté par thomas le 18/04/2012 12:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ceci me faisant penser à la joie d'un élu régional lors de l'ouverture d'un IFMK à Laval, qui était content à la fois parceque "ça va augmenter le nomre de MK déficitaire dans le département" et "l'IFMK est côté, les étudiants viennent de toutes la France"...
tout ça pour dire quoi :
est-ce que ce problème ne va pas être réglé par :
-la sélection de locaux par le PACES, donc avec une implantation plus probable ?
-la reconnaissance d'un M1 ou M2 qui nous pouvons l'espérer se traduira par augmentation les salaires ?

2.Posté par lesacs le 22/04/2012 20:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"la reconnaissance d'un M1 ou M2 qui nous pouvons l'espérer se traduira par augmentation les salaires "

Faut pas rêver, chez les infirmières, l’hôpital a trouvé déjà la parade.Ce sera la même chose pour les kinés, bien que l'on ne soit pas niveau licence.Il n'y a plus d'argent, la CPAM fait des emprunts pour rembourser les soins et c'est pas les élections qui vont régler le probléme!

3.Posté par thomas rulleau le 23/04/2012 18:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
les inf ont eu une (faible) augmentation en passant de bac+2 à +3, passer de +2 à +4 ou +5... dans un contexte de manque de MK... avec plusieurs rapports conseillants dette augmentation... rêve-je ?
peut-être ?

4.Posté par Jojo le 24/04/2012 10:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pardonnez-moi mais pour ma part j'estime que notre pays manque réellement de kinés.
Dans la communauté de communes où j'habite, nous ne sommes qu'à 25 km d'une école de kiné. Les patients attendent entre 1 et 2 mois pour être pris en charge dans la plupart des cabinets.
Je vais agacer beaucoup de monde mais tant pis.
Si tous les kinés travaillaient proprement (un seul patient à la fois ou 2 maximum), ce qui est censé être la loi, on pourrait être 3 fois plus nombreux et malgré tout remplir nos agendas.
Mais évidemment, on gagnerait en moyenne moins bien notre vie, ce qui est le prix à payer pour une prise en charge honnête de nos patients.
Je pense que ceux qui sont contre l'augmentation du numerus clausus ne sont pas prêts à payer ce prix.... Et ce sont les patients qui en souffrent.

5.Posté par Amy le 24/04/2012 22:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tout à fait d'accord avec Jojo ! On manque cruellement de kinés ! on ne trouve pas de remplaçants ! Il y a 40 ans à Montpellier il y avait 100 élèves en 1ère année, maintenant 75 ! Avec l'augmentation de la population, le vieillissement, et les demandes accrues ! Pas étonnant que les gens se tournent vers les ostéo quand on leur dit d'attendre 3 à 4 semaines...

6.Posté par Flo le 25/04/2012 07:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En effet faut pas rêver, quand on regarde les infirmières, comme dis plus haut, elles ont eu une faible augmentation de salaire mais largement compenser par le fait de partir plus tard en retraite!!!

7.Posté par le groumellec le 25/04/2012 17:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut surtout viser la compétence...les patients ne sont pas dupes. Quand ils se rendent compte qu'un kiné a plus de résultats qu'un Ostéo et qu'il utilise les mêmes outils que l'ostéo uniquement quand c'est nécessaire, ils ne retournent pas chez l'Ostéo. Il faut faire de l'éducation du patient et aller vers l'EBP.

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Organisations des soins | Déontologie Ethique | Politique Professionnelle | Documentation | Enseignement | Recherche | International | Infos spécifiques | Communication | Infos générales




Inscription à la newsletter

Derniers commentaires